Villes et villages

Ville de Léry

Ville de Léry

Ville de Léry en Montérégie

Léry est une ville tranquille s’étendant le long des rives du lac Saint-Louis sur plus de sept kilomètres et occupant environ onze kilomètres carrés. Léry appartient à la région administrative de la Montérégie, offrant aux 2500 Léryveraines et Léryverains un cadre de vie de haute qualité.

La ville de Léry fait partie de la municipalité régionale de comté de Roussillon et de la Communauté métropolitaine de Montréal.

Léry est une localité résidentielle avec une population qui travaille principalement dans les villes environnantes, comme Châteauguay ou Montréal. Plusieurs jeunes familles considèrent la ville de Léry comme un bon endroit pour s’installer. On y trouve un vaste terrain de golf et de grands espaces verts qui longent le fleuve.

Les premiers habitants d’origine européenne établis sur le territoire occupé aujourd’hui par la ville de Léry sont les soldats du régiment du Royal Roussillon, enrôlés dans ce régiment français vers le début des années 1750 et venus habiter aux bords du Saint-Laurent après avoir quitté l’armée.

La ville est nommée en l’honneur de Gaspard-Joseph Chaussegros de Léry, officier de l’armée française, né en France en 1682 et décédé à Québec en 1756. M. Chaussegros de Léry fut ingénieur du roi en Nouvelle-France et c’est lui qui a levé les plans des fortifications existantes et qui a supervisé les travaux pour assurer la défense de la colonie.

La route 132 traverse Léry et plusieurs autobus relient la ville à la métropole.

Historique de la ville de Léry

À l’aube de la Première Guerre mondiale naissait, sur la rive sud du lac Saint-Louis entre Châteauguay et Maple Grove, la petite ville de Léry dont le territoire tout en longueur, détaché de celui de Saint-Joachim-de-Châteauguay, couvre quelque 11 kilomètres carrés dans la région de la Montérégie.

L’endroit est d’abord né à titre de paroisse de Saint-Cyprien-de-la-Léry, érigée canoniquement en 1831 et civilement en 1835 ; on y dénombrait plus de 1800 âmes en 1863. Lors de l’incorporation de la ville, un notable de l’endroit, Joseph-Arthur Trudeau, a joué un rôle important grâce à son appui politique, et c’est par reconnaissance que l’on a voulu honorer son épouse, Marie-Louise Couillard de l’Espinay, apparentée à la famille des de Léry. Le plus important personnage de cette lignée est Gaspard-Joseph Chaussegros de Léry, officier, seigneur et ingénieur du roi en Nouvelle-France (1716-1756), qui a vécu de 1682 à 1756. À titre d’architecte de bâtiments publics et fortifiés comme les forts Chambly et Niagara (États-Unis) et de certaines constructions de Québec, il demeure important pour la période du XVIIIe siècle. D’ailleurs, il était propriétaire, depuis 1733, de la seigneurie de Léry dans laquelle le territoire concerné était situé et qui comptait 4500 habitants en 1963. D’autres membres de cette famille, comme Charles-Étienne Chaussegros de Léry (1774-1842) et son fils, Charles-Joseph Chaussegros de Léry (1800-1864), ont joué un rôle significatif à titre notamment se seigneurs de Rigaud-Vaudreuil. La situation géographique de Léry, en regard du fleuve, se reflète dans le gentilé, Leryverain, où la finale – verain constitue un jeu de mots où « ryverain » imite « riverain », personne qui habite le long d’un cours d’eau.

Adresse de la ville de Léry :

1, rue de l’Hôtel-de-Ville
Léry
J6N 1E8

Téléphone : 450 692 6861.

Léry

Ville de Léry. Source de la photo : MRC de Roussillon.

10 Comments

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *