Villes et villages

Thetford Mines

Thetford Mines

Thetford Mines

La Ville de Thetford Mines fait partie de la région administrative des Chaudière-Appalaches. Elle s’étend sur une superficie de 225 kilomètres carrés. Dans la ville habitent 27 mille Thetfordoises et Thetfordois et c’est la plus grande ville de la municipalité régionale du comté de L’Amiante. Le territoire de la ville est traversé par la rivière Bécancour.

Son histoire débute en 1876, avec la découverte d’amiante dans la région. Un an plus tard, l’exploitation minière commence et le chemin de fer Québec Central est construit afin de faciliter l’accès aux mines.

En 1885, le Canton de Thetford-Sud est constitué et en 1892, la Municipalité de Kingsville, dont le nom est remplacé par celui de Thetford Mines en 1905. Ensuite, une série de fusions et d’annexions culmine le 17 octobre 2001, avec la constitution de la ville actuelle de Thetford Mines, issue d’un regroupement de cinq municipalités, soit Black Lake, Robertsonville, Pontbriand, Thetford-Sud et Thetford Mines. Notons que tous ces agrandissements répondaient aux besoins de l’industrie minière.

Depuis les derniers changements, la zone urbaine de la ville de Thetford Mines constitue 25% du territoire, le reste étant occupé par des territoires forestiers et agricoles.

D’ailleurs, toute l’histoire de Thetford Mines est marquée par des événements liés à l’extraction du minerai. C’est ici que la première grève de mineurs au Québec s’est produite en 1915, ainsi que la célèbre grève de 1949 ou la catastrophe à la mine Bell qui a causé 7 morts en 1938… En outre, la ville partage le sort du Québec: en 1918, la grippe espagnole frappe Thetford Mines, en 1947, la moitié de la ville est détruite par un incendie qui fait des ravages de la rue Dumais jusqu’au manège militaire, en 1980, la ville accueille la Finale des Jeux du Québec

Thetford Mines

Photographie: © Ville de Thetford Mines, source : ville.thetfordmines.qc.ca, autorisation d’utilisation à des fins non commerciales à condition de mentionner la source et de ne pas modifier la photographie.

Grosso modo, pendant plus de 100 ans, l’exploitation du chrysotile (sorte d’amiante de la famille des serpentines) a été le fer de lance du développement de Thetford Mines, mais aujourd’hui, la ville mise sur la diversification de l’économie. En effet, les secteurs du plastique, des composites et de la fabrication métallique occupent une grande place. L’oléochimie, la nanotechnologie et les technologies du « bois plastique »  y sont également présentes, ce qui assure à la ville de Thetford Mines une place parmi les leaders québécois pour le développement des nouvelles technologies.

D’ailleurs, à Thetford Mines, le Centre collégial de transfert technologique spécialisé en oléochimie industrielle et le Centre de technologie minérale et de plasturgie ont été inaugurés il a quelque années.

Remarquons que Thetford Mines a constitué un Comité des Nouveaux arrivants qui a pour but de faciliter l’adaptation des nouveaux résidents de Thetford-Mines.

Coordonnées de Thetford Mines :

C. P. 489
Thetford Mines
G6G 5T3

Téléphone : 418 335 2981

Site internet de la ville : ville.thetfordmines.qc.ca.

MRC des Appalaches

Municipalité régionale de comté de 1906 km carrés situé dans la région de la Chaudière-Appalaches, à environ 80 km au sud de Québec, aux limites de l’Estrie et des Bois-Francs. Les chaînons de la Beauce et de L’Estrie, d’une altitude moyenne de 350 m, la recouvrent entièrement. Ils s’aplanissent à proximité des lacs Aylmer et Saint-François, tous deux partagés entre les MRC de L’Amiante et du Granit.

Plusieurs monts dominent le paysage, comme les monts Adstock, Caribou, Oak et Saint-Adrien. C’est en janvier 1982 que fut établie la MRC de L’Amiante, à partir de portions du territoire des anciennes municipalités des comtés de Beauce, de Frontenac, de Mégantic et de Wolfe. Elle se compose de 28 municipalités dont Thetford Mines, la plus populeuse.

La MRC de L’Amiante est largement urbaine et de langue française. L’activité économique de la région, longtemps dominée par l’extraction de l’amiante et sa transformation primaire en fibres utilisables à des fins industrielles, à Thetford Mines, à Black Lake et à East Broughton, se diversifie de plus en plus en réponse au déclin de l’industrie de l’amiante. L’histoire de la région se confond avec celle de l’exploitation de ce minerai, d’où le nom de la municipalité régionale de comté.

4 Comments

  1. Garneau,Micheline dit :

    je ne suis pas capable
    de trouver l’adresse et le
    numero de telephone de:
    M.Albert Huot
    anciennement fleuriste
    merci

  2. Rita Routhier dit :

    Madame,

    Voici l’adresse de Monsieur Huot.

    804, Avenue Labbé
    Thetford Mines
    418-338-3330

  3. Suzane Michaud dit :

    Je suis à la recherche d’un restaurant servant des mets ukrainiens

  4. france rochon dit :

    je cherche si mes ancetres metivier et loignon ont ete victimes de la grippe eespagnole

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *