Villes et villages

Saint-Mathieu-de-Beloeil

Saint-Mathieu-de-Beloeil

Municipalité de Saint-Mathieu-de-Beloeil

La municipalité de Saint-Mathieu-de-Beloeil, située au cœur d’une vaste campagne, regroupe plus de 2400 Beloeilloises et Beloeillois. La localité, dans la région administrative de la Montérégie, appartient à la Municipalité régionale de comté de La Vallée-du-Richelieu et à la Communauté métropolitaine de Montréal.

La localité est située dans la plaine du Saint-Laurent, sur la rive nord de la rivière Richelieu et possède un potentiel agricole assez élevé, on peut dire que c’est une municipalité agricole par excellence de la Montéregie.

Saint-Mathieu-de-Beloeil a été fondée en 1855 comme paroisse et constituée civilement en 1914. Son nom rappelle l’apôtre Saint Mathieu.

Un fait mémorable qui est resté dans la mémoire des habitants, c’est un grand incendie de la 2e église de Saint-Mathieu-de-Beloeil qui anéanti cette église en 1895.

Banlieue résidentielle champêtre, Saint-Mathieu-de-Beloeil présente des maisons anciennes construites en pierres et des maisons modernes. En raison de la proximité des agglomérations urbaines et des voies de communication, la localité est souvent choisie par de jeunes familles.

De plus, son parcours de golf, Le Golf des arpents verts, et son camping, Le Camping Alouette, sont populaires auprès des touristes, ainsi que le Théâtre des Hirondelles, D’autre part, c’est une municipalité où l’agrotourisme est très développé.

Coordonnées de Saint-Mathieu-de-Beloeil :

5000, rue des Loisirs
Saint-Mathieu-de-Beloeil
J3G 2C9

Téléphone : 450 467 7490

Site Internet de Saint-Mathieu-de-Beloeil : saint-mathieu-de-beloeil.com.

Historique de la municipalité de Saint-Mathieu-de-Beloiel

Située entre Saint-Marc-sur-Richelieu, au nord, et Saint-Basile-le-Grand, au sud, cette municipalité de la Montérégie prend place à peu près dans la partie centre-ouest de la MRC de La Vallée-du-Richelieu, à peu de distance de la rivière Richelieu, à l’est.

À l’origine, son territoire englobait celui de la ville de Beloeil, à l’est, et il comprend entre le terrain d’aviation de Beloeil. Fondée en 1772, la paroisse faisait l’objet d’une requête d’érection en 1829, d’un procès-verbal d’érection l’année suivante et d’une érection canonique en 1832 sous le nom de Saint-Mathieu de Bel-Oeil. L’érection civile survient en 1835, sous la forme dénominative de Saint-Mathieu de Beloeil.

Le territoire paroissial subira une première amputation au profit de Sainte-Julie et Sainte-Anne-de-Varennes en 1851 et une seconde, en 1860, pour la formation de Saint-Marc-de-Cournoyer.

Sur le plan municipal, on assiste en 1845 à la création de la municipalité de la paroisse de Beloeil, abolie deux ans plus tard et rattachée à la municipalité du comté de Verchères. Elle sera rétablie, en 1855, sous le m^me nom que la paroisse (1835), à une légère variante orthographique près, Mathieu comportant un seul « t ». Le statut de municipalité de paroisse sera modifié en celui de municipalité en 1992. L’appellation retenue célèbre la mémoire de l’abbé Matthieu Camin LaTaille (1725-1782), curé de l’Île Dupas (1751-1766) avec desserte à Sorel (1751-1759), puis curé de Saint-Charles-sur-Richelieu (1766-1782) avec desserte à Saint-Mathieu-de-Beloeil (1772-1773). Le locatif Beloeil, dont on a tiré le gentilé Beloeillois, marque l’appartenance du territoire à la seigneurie de Beloeil concédée à Joseph Hertel en 1694.

St.Mathieu de Beloeil

Localisation de Saint-Mathieu-de-Beloeil dans la Vallée du Richelieu.

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *