Villes et villages

St-Louis-de-Gonzague-du-Cap-Tourmente

St-Louis-de-Gonzague-du-Cap-Tourmente

Municipalité de Saint-Louis-de-Gonzague-du-Cap-Tourmente

La paroisse de Saint-Louis-de-Gonzague-du-Cap-Tourmente voit le jour le 1er janvier 1917 dans la région administrative de la Capitale-Nationale. Elle fait partie de la municipalité régionale de comté de La Côte-de-Beaupré et elle se trouve sur le territoire de la Communauté métropolitaine de Québec.

Saint-Louis-de-Gonzague-du-Cap-Tourmente partage l’honneur d’être l’une des deux plus petites municipalités constituées civilement au Québec, avec une population de 2 (deux) personnes. La commission de la toponymie du Québec n’a pas assigné de nom aux résidents de la paroisse, ce qui est bien dommage! L’autre municipalité avec une population de deux habitants est celle de l’Île Dorval.

Saint-Louis-de-Gonzague-du-Cap-Tourmente se trouve au nord-ouest de Saint-Joachim.

Le nom de la paroisse provient de Saint Louis de Gonzague (ou Aloysius Gonzaga), patron de la jeunesse. La deuxième partie de la désignation rend hommage au Cap Tourmente situé à proximité de la municipalité.

Évidemment, Saint-Louis-de-Gonzague-du-Cap-Tourmente est une municipalité peu commune, née à la suite d’une défusion de la  municipalité de Saint-Joachim, dont certains terrains et lots qui appartenaient au Séminaire de Québec ont été redistribués. Aujourd’hui, la municipalité occupe un territoire de 0,6 kilomètres carrés et comprend les terrains et la propriété du Séminaire.

On y retrouve la maison de retraite des prêtres du Séminaire de Québec, une chapelle historique érigée en 1780, et d’autres bâtiments.

À la différence d’autres municipalités du Québec, Saint-Louis-de-Gonzague-du-Cap-Tourmente est administrée par un Conseil de directeurs du Séminaire de Québec.

Coordonnées de la paroisse de Saint-Louis-de-Gonzague-du-Cap-Tourmente:

C. P. 460 H.V.
Québec
G1R 4R7

Téléphone : 418  692 3981

Site Web : saint-louis-de-gonzague.com.

Saint-Louis-de-Gonzague-du-Cap-Tourmente

Cette municipalité de la Côte-de-Beaupré, détachée de celle de Saint-Joachim en 1916, occupe une faible partie de la superficie originale de cette dernière, à l’est de Sainte-Anne-de-Beaupré. Ne comptant que très peu d’habitants permanents, l’espace est surtout occupé par des bâtiments appartenant au Petit Séminaire de Québec et par les maisons de campagne du Petit-Cap. Aucun conseil municipal ne préside aux destinées de cette entité administrative dont l’existence n’est effective que sur papier, bien que la municipalité soit dirigée par le procureur du Séminaire de Québec. Cette situation résulte en fait d’une survivance du régime seigneurial. Ce statut permet au Séminaire de Québec d’éviter les taxes et redevances municipales et d’assumer seul ses propres frais, sans obliger la municipalité de Saint-Joachim à lui fournir les services ordinaires.

Son appellation reprend celle de la chapelle du Petit-Cap dédiée au patron de la jeunesse reconnu en 1725, saint Louis de Gonzague (1598-1591), jésuite italien qui consacrera son existence aux gens atteints de la peste. Suivant le calendrier liturgique, on célèbre sa fête le 21 juin. Quant à l’élément Cap-Tourmente – dénomination d’un bureau de poste entre 1914 et 1957 -, il rappelle la présence d’une élévation ainsi baptisée par le fondateur de Québec parce que, lorsque le vent y souffle, les eaux du fleuve se soulèvent avec soudaineté et violence.

église de st-louis de gonzague

Église et presbytère de Saint-Louis-de-Gonzague Bâtis entre 1858-1863, ces bâtiments patrimoniaux ont été achetés par la Municipalité de Saint-Louis-de-Gonzague en 2010. Il demeure important pour la Municipalité de préserver ces lieux de culte et leur caractère architectural. Source de la photographie : Site Web de la municipalité.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *