Villes et villages

St-François-de-la-Rivière-du-Sud

St-François-de-la-Rivière-du-Sud

Municipalité de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud

La municipalité de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud est située dans la région administrative de Chaudière-Appalaches et fait partie de la municipalité régionale de comté de Montmagny. La municipalité compte près de 2 mille Sudfranciscoises et Sudfranciscois et se déploie sur une superficie d’environ 97 kilomètres carrés.

Saint-François fut constituée en municipalité le 1er juillet 1855.

Autrefois, la rivière Chiasson, en raison de son dénivelée graduel et de ses nombreuses courbes, fut des plus propices à la construction de barrages). Pendant plus de deux siècles de nombreux moulins à moudre le grain, scier le bois et carder la laine ont proliféré tout au long du parcours de ce petit cours d’eau et tout particulièrement au hameau Morigeau dont ils ont assuré la prospérité.

Situé à une demi-heure de route des ponts et ancré à une légère élévation rocheuse, Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud s’étend sur plus d’un kilomètre. Ce village est situé sur une vaste plaine fertile traversée d’ouest en est par la rivière qui lui a donné le nom. L’économie florissante de la municipalité repose tout autant sur la prospérité des fermes porcines et laitières dans le secteur agraire, mais la vigueur de ses industries est également un fait. En effet, St-François-de-la-Rivière-du-Sud compte sur son territoire des fermes et des industries qui procurent de l’emploi à plus de 500 personnes.

Le village cache, un peu en retrait de la voie principale et prolongé à l’ouest par une petite rue pittoresque, un site classé historique par le gouvernement du Québec et choisi comme emblème patrimonial régional. Ce site historique est associé au culte catholique et il comprend l’église de Saint-François-de-Sales, érigée en 1865 ; deux presbytères, daté de 1763 et de 1883 ; le couvent (1883), le calvaire (1798) et d’autres attraits historiques.

Notons en passant que l’édifice le plus ancien de la municipalité a atteint l’âge respectable de plus de 250 ans. Il s’agit du Pavillon Pierre-Laurent-Bédard, ancien presbytère de la paroisse, qui est témoin de la vie de cet endroit depuis 1763.

Sur ce territoire on trouve de grands terrains prêts à construire avec services d’aqueduc et d’égout à vingt minutes de Lévis. Le zonage permet les constructions unifamiliales, unifamiliales jumelées, bi-familiales isolées, bi-familiales jumelées. La Caisse Desjardins de la Rivière-du-Sud offre des subventions aux futurs propriétaires.

Saint-François offre une gamme de services impressionnante pour un village: une école primaire, un centre des loisirs avec une patinoire, terrains de soccer, baseball, pétanque, fer et tennis, une piscine, une bibliothèque, une pharmacie, un centre de la petite enfance, une clinique médicale, une caisse populaire. Un camp de jour y accueille des enfants en période estivale et on y trouvera plusieurs parcs familiaux.

Tout près, le parc Olivier-Tremblay est situé au canton Morigeau du côté nord de la rivière Chiasson qui, s’élargissant en cet endroit, forme un joli bassin. Inauguré en 2001, ce parc porte le nom d’un personnage qui a apporté beaucoup au développement de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud. Une enseigne sculptée « Parc Olivier-Tremblay », des panneaux d’interprétation à caractère historique ainsi que des arrangements floraux complètent les aménagements mobiliers et rendent ce lieu des plus agréable et accueillant.

Un autre parc de détente, le parc Franco-Fun, a vu le jour au printemps 1997 grâce à la participation et diverses contributions d’entreprises et organismes, ainsi que de la municipalité. Des terrains de jeux et des balançoires y sont aménagés ainsi qu’une aire de détente, le tout dans un décor enchanteur.

St-François-de-la-Rivière-du-Sud est située dans la région touristique de Chaudière-Appalaches à 290 kilomètres de Montréal et 70 kilomètres de la ville de Québec.

Hameau Les Prairies

Ce hameau se situe dans la partie nord du canton d’Armagh, dans la municipalité de Saint-François de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud, à quelques kilomètres au sud de Berthier-sur-Mer, dans la région de Montmagny. Le bureau de poste (1913-1969) puis le hameau ont adopté l’appellation Les Prairies qui évoque les quelques terres agricoles qui s’étendent au pied des sommets appalachiens situés plus au sud. Ces lots ont été concédés dans la seconde moitié du XIXe siècle.

Lieu-dit Martineau

Le nom de ce lieu-dit de la municipalité de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud honore Louis, William et Léonard Martineau, pionniers qui, entre 1850 et 1880, se firent concéder des lots dans le premier Rang du canton d’Armagh, à quelques kilomètres au sud de Berthier-sur-Mer. Un bureau de poste desservant la population locale, de 1913 à 1931, a également porté le nom de Martineau.

Hameau de Morigeau

Le toponyme Morigeau identifie un hameau et un bureau de poste ouvert en 1891, de la municipalité de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud, dans la région administrative de la Chaudière-Appalaches ; ce hameau est situé à environ 12 km au sud-ouest de Montmagny. Une rivière, qui porte également ce nom, coule sur une distance de 24 km ; elle traverse le hameau et se jette dans dans la rivière du Sud. Des historiens croient que le toponyme serait apparu au cours de la décennie de 1880 et qu’il s’agirait d’un patronyme. Morigeau doit être une variante patronymique de Morijeau, Morugeau, Mourugeau, Monrougeau ou Monrigeau, surnom de la famille Forgues qui s’est établie à Beaumont à la fin du XVIIe siècle. À cette époque, des arpenteurs s’inspiraient parfois de noms d’amis ou encore de collègues de travail pour l’identification d’entités géographiques. Des aveux et dénombrements du XVIIIe siècle mentionnent la présence de Charles Forgues, dit Monrougeau à Lauzon en 1723, de Jacques Forgues, dit Monrougeau à Beaumont en 1743, de Joseph et Pierre Forgues, dit Monrougeau à la Duranatye en 1745.

Coordonnées de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud :

534, chemin Saint-François Ouest
Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud
G0R 3A0

Téléphone : 418 259-7228.

Site Web de la municipalité : stfrancois.ca.

saint françois de la riviere du sud

Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud. L’architecture de l’ancien presbytère de Saint-François-de-la-Rivière-du-Sud, aujourd’hui converti en résidence pour personnes âgées, témoigne de l’ancienneté du peuplement de la Côte-du-Sud. Source de l’image : stfrancois.ca.

Voir aussi :

2 Comments

  1. rock boudreau

    2015/12/07 at 5:13

    ma arrière grand-mère joséphine bérubé est née a saint-francois fille de joseph bérubé et julie simard elle c,est marier a vital cormier a havre st pierre en 1877 esque vous savez pour quoi quel est partie pour havre st pierre avec sa soeur au début de 1870 merci

  2. Jacques Boulet

    2017/12/21 at 4:12

    La paroisse de Saint-François-de-la-rivière-du-sud est devenue une municipalité le 1er juillet 1845 et non en 1855, selon The Canada Gazette, june 18, 1845.
    Selon cette source je comprends qu’une partie du canton de Armagh (cette partie située juste au sud) fait partie de cette municipalité dès cette date.
    Dans des contrats de 1876, 1892, on parle de terres situées dans le 1er rang du township Armagh en la partie du dit township annexée en la dite paroisse St-François. Est-ce bien exact?

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *