Villes et villages

Saint-Félicien

Saint-Félicien

Ville de Saint-Félicien

La ville de Saint-Félicien se trouve en bordure du lac Saint-Jean, dans la région administrative du Saguenay–Lac-Saint-Jean. Elle fait partie de la municipalité régionale de comté du Domaine-du-Roy. La ville se déploie sur un territoire de 360 kilomètres carrés et sa population est d’environ 10 500 Félicinoises et Félicinois.

Saint-Félicien est traversé par la rivière Ashuapmushuan qui était jadis une importante voie de circulation pour les Amérindiens et les Européens en route vers le lac Mistassini et la Baie d’Hudson. La région fut appelée la Porte d’or de Chibougamau parce que de là, on pouvait entreprendre le voyage vers Chibougamau.

Les premiers colons s’y installent en 1864, dans le voisinage de la rivière à l’Ours, et la première localité prend le nom de Rivière-à-l’Ours, mais en 1875, on baptise la municipalité du nom de Saint-Félicien qui est érigée civilement en 1885. En 1976 Saint-Félicien est incorporée en ville. La nouvelle ville de Saint-Félicien a été constituée en 1996 à la suite de la fusion de la ville de Saint-Félicien et de la municipalité de Saint-Méthode, au nord-est de la ville, à l’ouest de la rivière Mistassini.

Une première scierie avec une roue à vent y fut bâtie en 1894. Trois ans plus tard, une scierie à vapeur y fut installée. De nos jours, on y trouve une usine de pâte à papier.

En 1913, le chemin de fer de la Northern Canadian Railway rejoint Saint-Félicien. La même année, l’église de Saint-Félicien est érigée.

L’exploitation forestière, l’industrie laitière, les bleuetières, la chasse au canard et à l’outarde, de même que la pêche au brochet et au doré ont toujours constitué les activités principales des habitants de ces lieux.

Un parc zoologique unique au Canada s’y trouve depuis 1961, ainsi que le Musée de l’auto avec ses nombreuses voitures anciennes.

Canton De Meulles

Identifié dès 1870 sous la forme Demeulles sur la carte d’Eugène Taché, et n’est qu’en 1975 que le nom de ce canton situé à l’ouest du lac Saint-Jean, le long du lac Ashuapmushuan où débouche la rivière aux Saumons, prendra la forme qu’on lui connaît aujourd’hui.

C’est le nom du cinquième intendant de la Nouvelle-France, Jacques De Meulles. Meulles est une commune du Calvados en Normandie. Cet espace couvert de forêts est coupé d’ouest en est par une bande de terre défrichée et occupée par la route 167 reliant La Dore et Saint-Félicien.

Jacques de Meulles, qui a remplacé l’intendant Jacques Duchesneau en 1682, n’est restée au Québec que quatre années, période au cours de laquelle il eut des relations très tendues avec le gouverneur Antoine Le Febvre de La Barre. Il s’attacha à promouvoir la colonisation, à restreindre la traite des spiritueux et à développer les pêcheries du golfe.

C’est à lui que revient d’avoir imaginé la mise en circulation de la monnaie de carte, la première monnaie de papier en Amérique du Nord. Proclamé en 1864.

Adresse de Saint-Félicien :

C. P. 7000
Saint-Félicien
G8K 2R5

Téléphone : 418 679 0251

Site internet de Saint-Félicien : ville.stfelicien.qc.ca

St-Félicien

Le boulevard Sacré-Coeur à Saint-Félicien. Photo : Clou

Voir aussi :

1 commentaire

  1. Réjean Paradis

    2013/04/03 at 12:24

    Bonjour, j’aimerais recevoir une épinglette ou deux de la ville de Saint-Félicien, merci.

    Réjean Paradis, C-410, 91 Pointe-aux-Lièvres, Québec, Québec. G1K-5Y5, merci.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *