Villes et villages

Sainte-Victoire-de-Sorel

Sainte-Victoire-de-Sorel

Municipalité de Sainte-Victoire-de-Sorel

La paroisse de Sainte-Victoire-de-Sorel se déploie sur 75 kilomètres carrés dans la région administrative de la Montérégie. Elle fait partie de la municipalité régionale de comté de Pierre-de-Saurel (anciennement MRC du Bas-Richelieu). À Sainte-Victoire-de-Sorel habitent environ 2500 Victoiriennes et Victoiriens.

Sainte-Victoire-de-Sorel se trouve au sud de Sorel, le long des rivières Richelieu et Bellevue.

L’histoire moderne de la région de Sorel débute en 1672, quand une seigneurie est octroyée à Pierre de Saurel. Cependant, ce territoire ne commence vraiment à se peupler qu’en 1834, lors de la fondation de la mission Saint-Romain.

C’est le 5 avril 1842 que la paroisse de Sainte-Victoire-de-Sorel est érigée suite au détachement de la paroisse de Saint-Pierre-de-Sorel. La nouvelle paroisse reçoit le nom de Sainte-Victoire en l’honneur de la jeune reine de Grande-Bretagne. Le 8 juin 1845, la municipalité de Sainte-Victoire est constituée civilement. C’est beaucoup plus tard, en 1964, que Sorel est ajouté au nom de la municipalité.

Ajourd’hui, Sainte-Victoire-de-Sorel est une municipalité à la fois résidentielle et agricole, connue pour la cueillette de framboises et de fraises qui attire des amateurs de différents coins du Québec. La Cabane à sucre Daneau est également un endroit très connu des Québécois qui aiment se sucrer le bec au printemps. La miellerie Lucien Bérard et fils est une autre entreprise agricole importante de la région.

Une piste cyclable asphaltée parcourt le territoire de la municipalité le long du chemin des Patriotes, du rang Nord et du chemin Sainte-Victoire.

Coordonnées de Sainte-Victoire-de-Sorel :

517, chemin Sainte-Victoire
Sainte-Victoire-de-Sorel
J0G 1T0

Téléphone : 450 782 3111.

Site Web de Sainte-Victoire-de-Sorel : saintevictoiredesorel.qc.ca.

Historique de la municipalité de Sainte-Victoire-de-Sorel

À 12 km au sud de Sorel, entre Tracy, à l’ouest, et Saint-Robert, à l’est, on retrouve la municipalité de Sainte-Victoire-de-Sorel dont le territoire est généreusement arrosé par le Richelieu, à l’ouest, et la rivière Pot au Beurre, au centre. Ouverts à la colonisation vers 1830, les lieux portent d’abord le nom de Saint-Romain de 1834 à 1842. Cette année-là, lors de l’érection canonique de la paroisse dont le territoire a été détaché de Saint-Pierre-de-Sorel, monseigneur Bourget opte pour la dénomination de Sainte-Victoire.

Celle-ci peut trouver son origine dans le fait que la reine Victoria occupe le trône depuis 1837. D’ailleurs, la toponyme de l’époque est remplie de Victoria, Victoire, Victorin, à l’instar de Victoria, en Colombie-Britannique, créée en 1843. Cette appellation sera reprise par la municipalité de paroisse d’abord créée en 1845, puis érigée à nouveau en 1855, ainsi que pour le bureau de poste établi en 1853.

Le constituant Sorel, qui souligne que Sainte-Victoire faisait partie intégrante jadis de la seigneurie de Sorel, concédée en 1666, puis en 1672 à Pierre de Saurel, sera adjoint à la dénomination municipale en 1964. L’élevage des animaux et la culture de la terre constituent les deux activités principales des Victoriens.

MRC de Pierre-de-Sorel (ancienne MRC du Bas-Richelieu)

Cette municipalité régionale de comté de la région administrative de la Montérégie occupe 596 km carrés. Elle est localisée le long du Saint-Laurent, entre les MRC de Lajemmerais et de Nicolet-Yamaska. Le Richelieu rejoint le fleuve dans cette MRC dont le nom évoque justement la partie inférieure du bassin hydrographique de la rivière. Le Bas-Richelieu appartient tout entier à la plaine du Saint-Laurent. La Yamaska traverse la partie est de la MRC, parallèle au Richelieu qui coule à l’ouest. Établie en janvier 1982, la MRC de Pierre-de-Sorel compte quinze municipalités, dont Sorel-Tracy, la plus populeuse. Son territoire a été formé à même ceux des anciennes municipalités des comtés de Richelieu, dont elle assure la succession, et de Yamaska. La population du Bas-Richelieu est urbaine principalement et presque exclusivement francophone. L’économie bas-richeloise dépend avant tout de l’industrie de transformation concentrée à Sorel et à Tracy, et en particulier du chantier naval et des industries métallurgique et chimique (l’acier, le fer et le titane), du textile et du vêtement. Le siège de la MRC est à Sorel-Tracy.

Presbytère de Sainte-Victoire-de-Sorel

Le presbytère de Sainte-Victoire-de-Sorel. Source de l’image : Gilles Douaire

Voir aussi :

2 Comments

  1. Teitelbaum, Daniel

    2010/09/29 at 1:35

    Je cherche des renseignements genealogique sur ma famille. Mon arriere-arriere grand-mere et sa soeur jumelle sont nees et baptisees a Ste-Victoire en 1864. Je voudrais bien apprendre tout ce que peux sur l’endroit natal. Ma grandmere s’appelait Marie Mathilde Leroux et sa soeur, Marie Celina Leroux. Leurs parents etaient Andre Leroux et Marie Anne Ethier. Marie Anne, avec ses enfants, sont venus aux E-U vers 1880, la mere etant deja veuve. Je n’ai aucune documentation de la mort d’Andre Leroux. Si vous savez a qui je peux m’addresser, je vous en serais tres reconnaissant.

  2. gilbert

    2016/03/19 at 7:33

    il y a un certains le roux yves qui est décédé en afrique ici et avais laisser une importante somme d’argent sur son compte dans les années 2009 et je rehcerche meme une famille à lui ou un parent pour le faire passer au vue de la banque pour revendiquer les fonds du defunt monsieur .

    justifictaif à l’appui , toutes personne le connaissant est prier de me contact gilbertdossou4@outlook.fr

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *