Villes et villages

Ste-Marcelline-de-Kildare

Ste-Marcelline-de-Kildare

Municipalité de Sainte-Marcelline-de-Kildare

La municipalité Sainte-Marcelline-de-Kildare est une petite municipalité de la région administrative de Lanaudière qui regroupe environ 1400 Marcellinoises et Marcellinois sur un territoire de près de 34 kilomètres carrés. Sainte-Marcelline-de-Kildare fait partie de la municipalité régionale de comté de Matawinie.

Cette localité est née vers les années 1820, quand le gouvernement du Bas-Canada octroya des terres aux militaires en récompense de leurs services pendant la guerre contre les États-Unis de 1812-1815. Les colons étaient en grande partie d’expression anglaise. Les terres de Sainte-Marcelline-de-Kildare ont donc été défrichées par d’anciens militaires anglophones qui baptisèrent la localité du nom de Radstock. La municipalité porta ce nom jusqu’en 1912.

Ensuite, elle reçoit le nom de Petit Moulin du fait de la présence de moulins à scie, à farine et à cardes. En 1957, elle devient Sainte-Marcelline grâce à la chapelle dédiée à Sainte-Marcelline, construite en 1898.

Jusqu’à nos jours, un barrage en plein cœur de la localité rappelle la présence des anciens moulins. Grâce au barrage un vaste étang se forme au centre du village, sur les bords duquel se trouve la halte touristique du Parc de l’Étang.

Soulignons qu’au XIXe siècle, Radstock était réputé pour ses artisans. Aujourd’hui encore, Sainte-Marcelline-de-Kildare est l’un des centres les plus connus de l’artisanat québécois. Tous les ans, le Festival des Artisans témoigne du savoir faire de ses participants. Ce festival se tient sur divers sites du village.

Pour rejoindre Sainte-Marcelline-de-Kildare :

500, rue Principale
Sainte-Marcelline-de-Kildare
J0K 2Y0

Téléphone : 450 883 2241

Site internet de Sainte-Marcelline-Kildare : ste-marcelline.com.

Historique de la municipalité de Sainte-Marcelline-de-Kildare

Les premières terres de ce territoire de la région de Lanaudière, voisin de Rawdon à l’ouest et de Saint-Alphonse-Rodriguez au nord, ont été octroyées vers 1820.

Rapidement, de nombreux moulins seront construits, qui suscitent l’ancienne dénomination de Petit-Moulin appliquée à l’endroit de 1913 à 1936. Par la suite, quelques potasseries ont été mises en marche et de nos jours Sainte-Marcelline-de-Kildare demeure un lieu de prédilection pour de nombreux artisans. Le nom de la municipalité créée en 1956 provient de celui de la paroisse de Sainte-Marcelline, érigée canoniquement en 1927, son territoire ayant été détaché de celui de Saint-Ambroise-de-Kildare. Or, sainte Marcelline, qui a vécu au Ive siècle (vers 330 – vers 400), était la sœur aînée de saint Ambroise de Milan (vers 340 – 397).

On dit qu’elle a élevé, à Rome, ses deux frères cadets : Ambroise et Satyre. En 353, elle reçoit des mains du pape Libère le voile des vierges. En outre, une chapelle était dédiée à cette sainte en 1904, à 7 km de Saint-Ambroise-de-Kildare. Ce dernier nom évoque le canton de Kildare proclamé en 1803, qui rappelle une localité du sud-est de l’Irlande dont plusieurs familles marcellinoises sont originaires.

Avant de prendre le même nom que la municipalité en 1912, le bureau de poste local était connu, entre 1865 et 1912, comme Radstock, appellation d’un village près de Bristol en Angleterre.

Ste-Marcelline-de-Kildar

Sainte-Marcelline de Kildar. Source de la photo : Site Web de la municipalité.

Pour compléter la lecture :

3 Comments

  1. Pauline Plante

    2010/12/29 at 3:48

    J’aimerais connaitre les reglements pour le chien d’une voisine qui vient déféquer sur mon terrain.Ai je un recours?

  2. Rachelle Riopel

    2011/02/01 at 4:25

    Votre recours ? en informer votre voisine pour qu’elle corrige la situation.

  3. francois meunier

    2011/10/26 at 11:28

    quelle es le nom du village ou de la ville la plus proche de st marcelline,,,sa me dit absolument rien dans la lanaudiere,,il y a un chalet a vendre et jai pas plus de renseignement…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *