Villes et villages

Sainte-Élizabeth-de-Warwick

Sainte-Élizabeth-de-Warwick

Municipalité Sainte-Élizabeth-de-Warwick

La municipalité de Sainte-Élizabeth-de-Warwick est située dans la municipalité régionale de comté d’Arthabaska qui fait partie à son tour de la région administrative du Centre-du-Québec. Cette municipalité se déploie sur une superficie totale d’environ 52 kilomètres carrés. Constituée le 18 mai 1887, elle regroupe une population de moins de 400 Elizabethoises et Elizabethois.

Anciennement dénommée Petit-Warwick, cette municipalité prend place dans la région des Bois-Francs, à 10 kilomètres à l’ouest de Warwick, entre Sainte-Séraphine et Kingsey Falls. La rivière des Rosiers, affluent de la rivière Nicolet, traverse le territoire. Tout comme pour la municipalité de la paroisse de Sainte-Elisabeth, on peut observer une importante fluctuation orthographique, Élisabeth/Elizabeth, qui a historiquement affecté l’appellation de Sainte-Élisabeth-de-Warwick et dont la dénomination collective Elizabethois, reflétant la graphie ancienne, rend compte éloquemment. On peut fixer les débuts de cette municipalité au milieu du XIXe siècle avec l’arrivée de pionniers en provenance des seigneuries de la région de Trois-Rivières. Rejoints, plus tard, par un contingent d’Irlandais. Ainsi, en 1876, était implantée la mission de Sainte-Élisabeth (Elizabeth-de-Warwick), qui deviendra paroisse en 1872, par suite de son détachement de Warwick et de Kingsey Falls.

Cette appellation sera conservée lors de la érection de la municipalité de paroisse en 1887 et reprise par le bureau de poste en 1905. La dénomination retenue rappelle, d’une part, l’inclusion de l’endroit dans le canton de Warwick, proclamé en 1804, dont le nom rappelle une ville d’Angleterre ou Richard Neville, comte de Warwick (1428-1471) et, d’autre part, magnifie le souvenir de sainte Élisabeth de Hongrie (1207-1231), fille d’André II et de Getrude de Méranie. Devenue veuve, à 20 ans, de Louis IV de Thuringe, elle entre dans le tiers ordre de saint François et consacre le reste de sa vie aux malades. L’industrie laitière et la production du fromage constituent les deux activités économiques majeures de cette municipalité qui a vu naître le renommé sculpteur Alfred Laliberté (1878-1953).

Anciennement dénommée «Petit-Warwick», la municipalité de Paroisse de Sainte-Élizabeth-de-Warwick a été constituée civilement en 1887. La Paroisse pour sa part a été érigée canoniquement le 12 octobre 1872, sous le vocable «Sainte-Élizabeth-de-Hongrie» .

On peut fixer les débuts de cette municipalité au milieu du XIXe siècle avec l’arrivée des pionniers en provenance des seigneuries de la région de Trois-Rivières, rejoints, plus tard, par un contingent d’Irlandais. Le secteur agroalimentaire, particulièrement l’industrie laitière, est important puisqu’il représente 80% de l’activité économique d’aujourd’hui. 

Le 2 février 2008, la municipalité de la paroisse de Sainte-Élisabeth-de-Warwick devenait la municipalité de Sainte-Élizabeth-de-Warwick. Finalement, la lettre « Z » a prévalu et a triomphé sur la lettre « S » dans la dénomination de la municipalité qui a retiré d’ailleurs le vocable « la paroisse » de son nom.

Coordonnées de la municipalité de Sainte-Élizabeth-de-Warwick :

243, rue Principale
Sainte-Élizabeth-de-Warwick.
J0A 1M0

Téléphone : 819 358-5162.

Site Internet de la municipalité de Sainte-Elizabeth-de-Warwick : sainte-elizabeth-de-warwick.ca.

Vue aérienne de la municipalité de Sainte-Elizabeth-de-Warwick. Source de l'image : Site Web de la municipalité.
Vue aérienne de la municipalité de Sainte-Elizabeth-de-Warwick. Source de l’image : Site Web de la municipalité.
Les armoiries présentent d’abord un mont et deux érables verts. Une ligne blanche symbolise la route qui conduit au village. Cette image représente le paysage que voit le visiteur lorsqu’il arrive à Sainte-Élizabeth. Ce chemin mène aux deux endroits où se rassemblent les gens : l’église et la salle municipale.
Les armoiries présentent d’abord un mont et deux érables verts. Une ligne blanche symbolise la route qui conduit au village. Cette image représente le paysage que voit le visiteur lorsqu’il arrive à Sainte-Élizabeth. Ce chemin mène aux deux endroits où se rassemblent les gens : l’église et la salle municipale.. Source de l’image. Site Web de la municipalité.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *