Villes et villages

Saint-Victor

Saint-Victor

Municipalité de Saint-Victor

Constituée civilement le 31 décembre 1996 et faisant partie de la Municipalité régionale de Robert-Cliche dans la région administrative de Chaudière-Appalaches, la municipalité de Saint-Victor se déploie sur un territoire d’environ 120 kilomètres carrés et regroupe plus de 2500 Victoroises et Victorois.

La municipalité du village de Saint-Victor prend place à la hauteur de Saint-Alfred, à l’est, dans le secteur sud de la MRC de Robert-Cliche, en Beauce. Le hameau de Saint-Victor-Station se blottit au pied de la grande côte qui descend du village, dont le noyau habité se retrouve au nord-est du territoire. La municipalité du village de Saint-Victor-de-Tring, détachée de la municipalité homonyme en 1922, recevra sa dénomination actuelle en 1955. Ses citoyens, identifiés comme des Victoires, à l’instar de ceux de Saint-Victor-de-Tring, marquent ainsi un fort sentiment d’appartenance à ce coin de pays.

Au fil des ans, Saint-Victor a connu de sérieuses conflagrations qui détruiront en grande partie le village en 1917, 1931 et 1948. Autrefois, des établissements d’enseignement d’importance ont été implantés sur le territoire de Saint-Victor dont un couvent ouvert en 1905 par les religieuses de la congrégation du Saint-Coeur-de-Marie et un séminaire pour les vocations tardives (1918-1975), tous deux exerçant un rayonnement régional.

Depuis 1977, la fondation Aube-Nouvelle fait du Séminaire du Sacré Coeur de Saint-Victor une résidence pour personnes âgées. Plusieurs industries assurent à l’économie victoroise son dynamisme, notamment dans la fabrication de couvertures, de tissus, de la confection pour femmes et hommes. Saint-Victor demeure par ailleurs toujours réputée pour ses guérisseurs que l’on vient consulter parfois de très loin. De nombreux visiteurs affluent aussi en juillet de chaque année, depuis 1978, pour participer aux Festivités western Saint-Victor dont la mascotte porte incidemment le surnom de Ti-Vic.

Saint-Victor-de-Tring

Située à 14 kilomètres au sud-ouest de Beauceville et à 17 kilomètres au sud-est de Tring-Jonction, cette localité fait partie de la municipalité de Saint-Victor. Elle a été implantée en partie dans les cantons de Broughton et de Tring. Ce territoire compte peu de cours d’eau, mis à part l’important bras Saint-Victor et le ruisseau de la Pointe, et il est peuplé d’érablières, à l’instar de plusieurs autres localités de la région. Colonisé au début du XIXe siècle, le canton de Tring, proclamé en 1804, devient municipalité de township en 1845, laquelle est abolie en 1847 pour être intégré à la municipalité de comté. Rétablie en 1855, elle sera scindée en 1864 pour former les municipalités de Saint-Victor-de-Tring. Saint-Victor-de-Tring reprenait la dénomination de la paroisse fondée en 1848, par suite de son détachement de Saint-François-de-Beauce et d’une partie des cantons de Tring et de Broughton.

Le nom choisi rappelle que la construction de la chapelle a commencé un 28 juillet, fête de Saint-Victor. Cet Africain, devenu le quatorzième pape en 186, après le décès de saint Eleuhère (185), mourra en 197. Le 1er mars 1870, la municipalité de Saint-Victor-de-Tring faisait l’objet d’une nouvelle érection. Tring rappelle une ville de Hertfordshire, en Angleterre. Quant au bureau de poste local, il a tour à tour porté les appellations de Tring (1852-1865), de Saint-Victor-de-Tring (1852-1937) et de Saint-Victor-de-Beauce depuis 1937. Timidement amorcé en 1804, la colonisation du canton de Tring connaîtra une progression significative entre 1834 et 1838 sur la portion du territoire de la future paroisse de Saint-Victor-de-Tring. Les premiers défricheurs venaient de Beauceville, de Saint-Joseph, ainsi que des seigneuries de Bellechasse et de Lauzon. La municipalité du village de Saint-Victor se détachera de Saint-Victor-de-Tring en 1922.

L’agriculture occupe une place importante dans l’économie locale ainsi que l’embranchement du chemin de fer que l’on retrouve à cet endroit. La villégiature estivale tire parti de quelques nappes d’eau des environs, notamment le lac Fortin.


Coordonnées de Saint-Victor :

287, rue Marchand
Saint-Victor
G0M 2B0.

Site Web de la municipalité de Saint-Victor :st-victor.qc.ca.

Rue des Écoliers. Source de l'image : Google maps, image libre de droits.
Rue des Écoliers. Source de l’image : Google maps, image libre de droits.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *