Villes et villages

Saint-Thuribe

Saint-Thuribe

Municipalité de Saint-Thuribe

Située dans la région administrative de la Capitale nationale et faisant partie de la municipalité régionale de comté de Portneuf, la municipalité de paroisse de Saint-Thuribe a été constituée civilement le 14 février 1898. Cette petite municipalité ne regroupe qu’environ 300 Thuribiennes et Thuribiens et s’étend sur un superficie de 50 kilomètres carrés.

Située à 8 kilomètres au nord de Saint-Casimir et une quarantaine de kilomètres au sud-ouest de Saint-Raymond dans la région de Portneuf, Saint-Thuribe est traversée par la rivière Niagerette et par la rivière Blanche, laquelle coule dans la partie est du territoire situé en plein dans les contreforts des Laurentides.

Née à l’extrême fin du XIXe siècle, la paroisse de Saint-Thuribe, détachée de Saint-Casimir, est érigée canoniquement en 1897 et civilement en 1898. Cette dénomination peu commune identifie également la municipalité de paroisse créée en 1898 de même que le bureau de poste qui entre en service cette année-là.

Turibe – graphie traditionnelle de ce prénom en français contemporain – ou Toribio Alonso de Mogrovejo (1538-1606) assure la présidence du tribunal de l’Inquisition à Grenade de 1572 à 1581 et devient archevêque de Lima en 1580. Béatifié en 1679, il accède à la canonisation en 1726, devenant ainsi le premier saint ayant oeuvré en Amérique.

Le gentilé Thuribien, reconnu en 1986, figure déjà dans la correspondance ecclésiastique en 1900. Anciennement, on pouvait relever la dénomination de Saint-Thuribe-de-Grandbois, étant donné que le bureau de poste a longuement porté cette appellation de nature anthroponymique. Les belles terres agricoles de Saint-Thuribe favorisent la pratique de l’agriculture. Une industrie laitière florissante et l’exploitation forestière complètent le panorama économique de l’endroit.

Le réseau routier de la municipalité est formé de quelques rues et chemins parcourant la plaine agricole qui convergent vers une petite colline parsemée d’arbres où s’agrippe le noyau villageois de Saint-Thuribe. Du haut de son promontoire, l’église veille sur le village qui, comme si le temps s’était arrêté, a conservé son charme pittoresque avec ses résidences anciennes fort bien conservées. Construite en 1898 par Honoré Lachance, l’église est un des derniers exemples dans cette municipalité de bâtiments revêtus de brique rouge de fabrication locale. Son décor, réalisé en 1901, est l’oeuvre de Joseph-Georges Bussières. L’église forme un ensemble unique avec le presbytère qui adopte le même parement extérieur.

Aujourd’hui, l’exploitation agricole constitue toujours la base de l’économie de Saint-Thuribe. Une industrie laitière active et l’exploitation forestière complètent son profil économique.

Notons que la Route des Fleurs traverse le territoire municipal. Cette route est entretenue par la Société d’horticulture et d’écologie de Portneuf (SHEP), un organisme à but non lucratif, fondé en 1993. La SHEP regroupe des gens curieux d’acquérir des connaissances additionnelles, de base ou spécialisées dans le domaine de l’horticulture ornementale, de l’arboriculture, de la culture potagère ou en serre et en matière d’ornithologie. Elle est affiliée à la Fédération des sociétés d’horticulture et d’écologie du Québec (FSHEQ). Tout au cours de l’année, cette société organise plusieurs activités tant pour ses membres que pour le public en général.

Lieu-dit Le Désert-à-Brave-Homme

S’étendant au pied de la colline appelée La Montagne, dans le rang Saint-Léon, ce lieu-dit est situé dans la municipalité de la paroisse de Saint-Thuribe, dans Portneuf, à 15 km au nord de Sainte-Anne-de-la-Pérade. L’appellation, d’origine descriptive, désigne un champ en culture bordé par la forêt. L’endroit est parfois appelé Le Désert-à-Dollard par les gens de la région. Le terme Désert se rencontre surtout dans la microtoponymie. Ce mot, encore usité en Normandie, a le sens de défrichement, clairière dans un bois, terrain nu au milieu d’une plantation, terrain essarté.

Coordonnées de la municipalité de Saint-Thuribe :

Adresse physique :

238, rue Principale
Saint-Thuribe.

Adresse postale :

238, rue Principale, C.P. 69
Saint-Thuribe
G0A 4H0.

Téléphone : 418 339-2171.

Site Web de Saint-Thuribe : st-thuribe.net.

Armoiries de la municipalité de Saint-Thuribe. Source de l'image : Site Web de la municipalité. Image libre de droits.
Armoiries de la municipalité de Saint-Thuribe. Source de l’image : Site Web de la municipalité. Image libre de droits.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *