Villes et villages

Saint-Sulpice

Saint-Sulpice

 Municipalté de Saint-Sulpice

La municipalité de la paroisse de Saint-Sulpice se trouve à l’est de Montréal. Elle fait partie de la région administrative de Lanaudière et de la municipalité régionale du comté de l’Assomption.

Saint-Sulpice est habité par 3500 résidents qui portent tous le nom de Sulpiciennes et Sulpiciens, même si on y trouve des croyants de différentes confessions et religions (voire même quelques athées et autres agnostiques…). La municipalité s’étire sur plus de 37 kilomètres carrés. Se trouvant seulement à une vingtaine de minutes de l’Île de Montréal, Saint-Sulpice fait aussi partie de la Communauté métropolitaine de Montréal.

Ce territoire a été fréquenté par les Indiens depuis près de 5000 ans. À l’époque de la Nouvelle-France, c’est à cet endroit qu’ont été concédées les plus anciennes seigneuries au milieu du XVIIe siècle. Il est bien connu que le territoire de l’île de Montréal appartenait aux Sulpiciens et c’est pourquoi le nom de Saint-Sulpice a été retenu pour désigner ces lieux.

La première église à Saint-Sulpice, signe de la croissance démographique de la paroisse, fut érigée en 1706. L’église actuelle, classée monument historique, date de 1832. La chapelle de la procession de Saint-Sulpice est, elle aussi, classée monument historique.

Aujourd’hui, Saint-Sulpice, une petite municipalité accueillante, concentre le développement résidentiel de la paroisse le long du fleuve, tandis qu’on conserve la vocation agricole des terres à l’intérieur. Fait remarquable, le secteur agricole a même été développé avec la plantation d’un vignoble sur l’île Ronde. De plus, Saint-Sulpice est une localité choisie par plusieurs jeunes couples pour s’y établir et de nombreux projets résidentiels s’y développent.

Et n’oublions pas un fait très important : le fameux canot volant de la légende de la Chasse-Galerie aurait survolé le clocher de l’église de Saint-Sulpice, selon des témoignages dignes de foi. Alors, on ne peut oublier la véritable histoire de nos villes et villages.

Saint-Sulpice est jumelé à Saint Jean d’Angély en Charente Maritime, en France. Voici le blogue La cigogne et le caribou qui essaie de rapprocher nos deux pays et ces villes : lacigogneetlecaribou.kazeo.com

Coordonnées de Saint-Sulpice :

1089, rue Notre-Dame
Saint-Sulpice
J5W 1G1

Téléphone : 450 589 4450

Site Web de Saint-Sulpice : municipalitesaintsulpice.com.

Île Bouchard

S’étirant sur 8 kilomètres, l’île Bouchard fait partie des îles de Verchères, situées au milieu du Saint-Laurent en aval de l’île de Montréal. À l’instar des îles aux Boeufs et Ronde, l’île Bouchard est comprise dans les limites de la municipalité de Saint-Sulpice. Cette étendue de terre est constituée de schistes recouverts d’un sol argileux et sableux.

Disposant du statut de zone agricole, les terres sont exploitées pour la culture maraîchère et le pâturage, à l’exception du secteur appelé Le Grand Marais, qui demeure boisé. Sous le Régime français, le toponyme Bouchard désignait collectivement plusieurs îles concédées une première fois en seigneuries, en 1672, à François Robineau de Fortelle, qui n’est jamais venu en Nouvelle-France.

La seigneurie fut reconcédée à son frère René Robineau de Bécancour, pour le gouverneur Frontenac, le 23 mars 1677, son étendue comprenant les deux petites îles appelées Bouchard, situées proche et attenant la grande île qui porte le même nom. On s’entend généralement pour affirmer que cette entité géographique doit son nom à Étienne Bouchard (vers 1922-1676) qui, arrivé en Nouvelle-France en 1653, a été chirurgien à l’Hôtel-Dieu de Ville-Marie. Variantes : Island of Brousard ; Île au Rat ; Île Agnelle.

saint sulpice

Saint-Sulpice. Source de l’image : Municipalité de Saint-Sulpice.

Voir aussi :

15 Comments

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *