Villes et villages

Saint-Simon-les-Mines

Saint-Simon-les-Mines

Municipalité de Saint-Simon-les-Mines

Cette municipalité est située dans la municipalité régionale de comté de Beauce-Sartigan qui fait partie de la région administrative de Chaudière-Appalaches. Constituée civilement le 6 janvier 1950, Saint-Simon-les-Mines s’étend sur une superficie de plus de 47 kilomètres carrés et regroupe une population d’environ 600 résidents.

Parcouru par la rivière Gilbert, ce territoire de la Beauce, situé à 12 kilomètres à l’est de Beauceville, occupe une superficie de près de 45 kilomètres dans la partie nord de la MRC de Beauce-Sartigan.

En 1834, on découvre une pépite d’or dans le lit de la rivière Touffe-de-Pins, plus tard connue sous le nom de Gilbert, dans le territoire actuel de Notre-Dame-des-Pins. À compter de 1846, on assiste à une véritable « ruée » de chercheurs d’or en Beauce, attirés par la perspective de faire rapidement fortune.

Après une série de hauts et de bas, le tout se termine à l’aube du XXe siècle, avec l’abandon de toute forme d’exploitation de la part de la Dominion Gold Fields en 1911. Or, en 118, le curé de Beauceville, Louis-Noël Lambert, se porte acquéreur d’un terrain appartenant à une compagnie minière. Les habitations des mineurs sont alors démolies et une chapelle est construite.

Les lieux prennent par la suite la dénomination Les Mines qu’ils conserveront jusqu’en 1928. À l’époque de l’or, le site était connu sous le nom de Rivière-Gilbert et comptait notamment un village minier plus ou moins anarchique, un bureau de poste, un arrêt ferroviaire. C’est dans le prolongement de cette fièvre aurifère que sera créée, en 1928, la paroisse de Saint-Simon. La même année, le bureau de poste ouvert en 1881 sous l’appellation de River Gilbert Gold Mines prenait le nom de Saint-Simon-les-Mines, également attribué à la municipalité créée en 1950. Celle-ci a été détachée de Saint-François-de-la-Beauce, de Saint-Benjamin, de Notre-Dame-de-la-Providence et de Saint-Georges-Est. Si l’hagionyme évoque l’un des douze apôtres, Simon le Zélote, crucifié en Perse et dont la fête religieuse est célébrée le 28 octobre, choisi pour un motif inconnu, l’élément Mines perpétue le souvenir de la fièvre d’or, car l’endroit a été autrefois un site actif d’exploitation.

En 1979, la drague à godets de Saint-Simon, complètement inutilisée depuis 1974, était démantelée et vendue pour la ferraille. Ainsi disparaissait le témoin, éloquent d’une autre époque. Saint-Simon-les-Mines, appellation couramment abrégé en Saint-Simon, a reçu le surnom de Klondike de la Beauce, d’après le district du territoire du Yukon rendu si célèbre par ses gisements d’or à la fin du XIXe siècle.

Saint-Simon-les-Mines se situe le long du trajet Vélo Villages Beauce-Etchemins connu comme la route Le Montagnard, un circuit de vélo d’un village à l’autre sur route secondaire avec un concept unique au Québec. Les touristes qui choisissent ce parcours, ont à leur disposition 250 kilomètres sur les sommets, dans les vallées, au cœur des Appalaches. On y découvre dix-sept municipalités de la Beauce et des Etchemins en toute liberté et sécurité.

Notons finalement que Saint-Simon-les-Mines, conjointement avec la municipalité de Notre-Dame-des-Pins, offre à l’occasion de la période estivale et la semaine de relâche hivernale, un service de camp de jour pour des deux municipalités.

Coordonnées de Saint-Simon-les-Mines :

3338, rue Principale
Saint-Simon-les-Mines
G0M 1K0

Téléphone : 418 774-3317.

Site Web de la municipalité de Saint-Simon-les-Mines : sslm.ca.

upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/9/98/N1000300392_30007000_6407.jpg
Photo par Jfpoulin88. Source de l’image : wikipedia/commons/9/98/N1000300392_30007000_6407.jpg.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *