Villes et villages

Saint-Romain

Saint-Romain

Municipalité de Saint-Romain

La municipalité de Saint-Romain, fondée en 1858 sur une superficie de 113 kilomètres carrés et juchée dans les Appalaches, compte une population d’environ 650 Romanoises et Romanois. Elle se trouve dans la région administrative de l’Estrie et fait partie de la municipalité régionale de comté du Granit.

Historiquement, il y a sept mille ans environ, à la fin de la période de glaciation et du recul des glaciers, le territoire de la municipalité s’est progressivement couvert d’une importante forêt.

L’un des premiers Européens à fouler le sol de la région a été le Père Druillettes de la mission des Jésuites de Sillery lors d’une expédition en 1646, entreprise afin de fonder une mission d’évangélisation de la population abénaquise.

Cependant, les Français ont dû céder ce territoire aux Anglais suite à la guerre entre la France et l’Angleterre en 1713.

Au fait, Saint-Romain, après sa voisine Lambton, demeure l’une des plus anciennes municipalités de la région du Granit. Alors, les premiers colons de la région ont été des Écossais, en majorité de l’île de Lewis. Les premiers Canadiens français sont arrivés au milieu du XIXe siècle. Ce sont des habitants de la Beauce qui fondent la paroisse en 1854 et la baptisent en hommage au pape Romain, dont le pontificat, en l’an 897, ne dura que trois mois. Chaque colon qui s’y établissait, s’installait sur un lot qui lui permettait de cultiver la terre et de couper du bois. Ces deux activités permettaient de nourrir la famille et de gagner l’argent nécessaire pour les autres besoins.

Jusqu’au début des années 1960, la municipalité porte le toponyme de Saint-Romain-de-Winslow. Ce nom évoque l’origine de la deuxième vague de colons, des Écossais qui ont quitté la Buckinghamshire anglais pour s’installer dans cette paroisse. Le vocable Winslow rappelle Joshua Winslow, agent payeur des troupes anglais au Canada en 1790 et receveur général du Bas-Canada en 1791.

Aujourd’hui, la transformation des ressources naturelles procure de l’emploi à une portion importante de la population de Saint-Romain. Le développement touristique, la villégiature et le plein air sont en expansion sur le territoire et sont porteurs d’avenir.

Le Centre d’interprétation des tracteurs antiques de Saint-Romain, unique en son genre, mérite une visite.

Historique de la municipalité de Saint-Romain

La configuration du territoire de cette municipalité de l’Estrie, située à 9 km à l’ouest de Saint-Sébastien et voisine de Sainte-Cécile-de-Whitton, offre l’image d’un triangle.

Pays de lacs et de rivières dont la rivière Sauvage qui coule à peu près en son centre et la rivière Felton, plus à l’ouest, Saint-Romain demeure un endroit où l’on pratique la chasse et la pêche de façon importante. Localité agricole située en montagne, on peut y admirer les panoramas d’un haut pittoresque. Après Lambton, il s’agit de l’un des plus anciens villages de la région qui reçoit ses premiers colons, des Beaucerons, également des gens de Saint-Anselme, à partir de 1844. Dix ans plus tard, la paroisse de Saint-Romain-de-Winslow était fondée et détachée de Saint-Vital-de-Winslow était fondée et détachée de Saint-Vital-de-Lambton, puis érigée sur les plans canonique et civil en 1868. Le choix de saint Romain comme patron de la paroisse se veut un hommage à ce pape, le 114e successeur de Pierre, dont le pontificat n’a duré que trois mois en 897. Cette option dénominative peut s’expliquer dans un contexte d’opposition assez vive à l’époque entre catholiques et protestants et, par voie de conséquence, entre francophones et anglophones. L’élément Winslow souligne l’inclusion du territoire dans la partie nord du canton de Winslow, proclamé en 1859, et dont le nom évoque une localité du Buckinghamshire anglais. Pierre-Georges Roy souligne, à titre indicatif, que le nom fait penser qu’on a pu vouloir honrer un certain Joshua Winslow (1726?-1801), agent payeur des troupes anglaises au Canada en 1780 et receveur général du Bas-Canada en 1791.

Il ne s’agit toutefois que d’une suggestion. Sur le plan municipal, on assiste, en 1858, à la création de la municipalité de Saint-Romain en 1962, appellation identique à celle du bureau de poste ouvert cent ans plus tôt. Or, Saint-Romain n’a longtemps désigné officiellement que la paroisse, car faisant suite au ressentiment éprouvé par les Écossais lors de la colonisation du canton de Winslow, surtout au nord-est, par les Canadiens français catholiques dans la deuxième moitié du XIXe siècle, on a évité le conflit en désignant la municipalité sous le nom de Winslow. Cependant, la majorité francophone continuait de parler couramment de Saint-Romain dans un sens civil.

Coordonnées de Saint-Romain :

355, rue Principale
Saint-Romain
G0Y 1L0

Téléphone : 418 486-7374

Site Internet de Saint-Romain : st-romain.ca.

St Romain

Vue aérienne de Saint-Romain. Source de l’image : Site Web de Saint-Romain.

4 Comments

  1. Hélène Breton

    2011/09/30 at 3:18

    Bonjour,

    Je suis conseillière municipale et maire suppléante, je voudrais que vous ajouter maintenant que Saint-Romain possède un site Internet :
    http://st-romain.ca

    Merci de votre attention !

    Hélène Breton

  2. Gilbert vallieres

    2012/02/11 at 10:24

    Mes plus sinsere synphaties aux famille éprouvés et surtout à la famille Fillion Gilbert Vallières maire de ST. Vallier

  3. Cécilien Pelchat

    2012/02/19 at 3:41

    Bonjour à tous,
    Étant né à `St-Romain,il me fait plaisir de faire connaissance
    avec votre site internet.Pour un début,c’est très bien.Tandis que j’y pense,quelqu’un posséderait-il une vraie photographie
    de l’église de St-Romain,avant qu’elle ne brûle en 1934.J’ai
    été baptisé dans l’ancienne. Ce sera un emprunt bref pour fin
    de recherche historique. Il peut me joindre à:
    Cécilien Pelchat
    3547 Lemieux
    Lac-Mégantic (819) 582-5118
    P.S. Continuez ce beau travail;dès que je le pourrai,je vous
    proposerai quelques suggestions pour l’histoire.

  4. Guy Baron

    2012/04/02 at 12:54

    Ola!
    Je recherche une carte des terres agricoles et des érablières de la Municipalité de St-Romain.

    merci
    belle semaine

    Guy Baron

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *