Villes et villages

Saint-Pierre-Baptiste

Saint-Pierre-Baptiste

Municipalité de Saint-Pierre-Baptiste

Municipalité à vocation écologique

Saint-Pierre-Baptiste est une municipalité de paroisse à vocation agricole, industrielle et touristique, située dans la municipalité régionale de comté de l’Érable (région administrative du Centre-du-Québec).

Saint-Pierre-Baptiste se déploie sur une superficie de près de 81 kilomètres carrés et elle est bornée par les municipalités de Sainte-Sophie d’Halifax, Saint-Ferdinand, Inverness et Plessisville. Son nom rappelle Pierre-Baptiste Blasquez, ecclésiastique espagnol.

La municipalité a une population permanente de 480 Baptistoises et Baptistois. D’ailleurs, on y compte une population temporaire de 200 habitants de plus durant l’été.

Constituée canoniquement en 1886 et civilement en 1888, Saint-Pierre-Baptiste a été peuplée d’abord par des Écossais. Un obélisque commémore leur venue et marque aussi l’emplacement du premier site funéraire connu de la région. D’ailleurs, deux cimetières protestants témoignent aussi de la présence anglo-saxonne.

Cependant, la mission catholique d’Halifax a été fondée et desservie par des missionnaires catholiques à compter de 1850. Une première chapelle catholique a été érigée au cours des années 1870. Après la fondation de la paroisse, l’église actuelle a été construite en 1893.

Plusieurs moulins à scie, beurreries, fromageries, beurreries et fermes ont marqué l’économie du village au fil des ans.

Aujourd’hui, les résidents de Saint-Pierre-Baptiste vous diront qu’ils demeurent dans  l’une des municipalités les plus belles avec ses lacs et montagnes. L’air est pur et les paysages sont époustouflants.

Si de nouveau résidents veuillent s’y installer, la municipalité a un programme de développement qui peut bonifier de nouveau arrivant de 500$ à 3000$ selon les conditions. De plus, on y trouve plusieurs maisons et ferme à vendre.

Au fait, Saint-Pierre-Baptiste est un endroit idéal ou presque pour inciter de nouvelles familles à venir y habiter dans un environnement écologique et respectueux de la nature, représentée par des érablières, lac et montagnes. De nombreux cours d’eau, les plus importants sont la rivière Bécancour, le lac Joseph (avec une rampe de mise à l’eau), le lac Camille et le lac Fortier (connu auparavant sous le nom lac Miller). La pêche et les sports nautiques y sont à l’honneur.

L’agriculture y est représentée par la production laitière, bovine, porcine, maraîchère, ovine, céréalière. On y trouve une usine qui fabrique des chargeuses forestières, ainsi qu’une usine de recyclage d’antigel.

Le Festival des Sucres, conçu par le curé Laurent Nicole et M. Charles Fortier dans les années 1960, comme une fête à la tire, suivie d’un souper traditionnel pour ramasser des fonds pour la Fabrique, est devenu aujourd’hui une festivité incontournable de la région et les résidents sont toujours fiers de participer bénévolement à cet événement important pour la communauté.

Un sentier écologique et éducatif a été aménagé sur le territoire de la municipalité et plusieurs sentiers de motoneige et VTT le parcourent.

Notons que la station régionale de glisse Mont Apic (ski alpin, planche à neige et glissades sur chambre à air) est située également sur le territoire de Saint-Pierre-Baptiste.

Le Nouveau Théâtre de Saint-Pierre-Baptiste, un théâtre d’été très populaire, propose la formule Café-théâtre, dans une ambiance intime et chaleureuse.

Lieu-dit de Chandonnet

Le lieu dit de Chandonnet se trouve à Saint-Pierre-Baptiste, près de Plessisville, à la rencontre du Dixième Rang Nord et de la route Giguère. Un petit cours d’eau agricole du même secteur porte également ce nom. Charles Chandonnet a rempli la fonction de maître de poste au service de la population locale entre 1905 et 1931. Bien que le bureau de poste ne soit plus ouvert, l’appellation identifie toujours l’endroit.

Hameau de Pidgeon

Le toponyme Pidgeon identifie un hameau de la municipalité de Saint-Pierre-Baptiste, dans les Bois-Francs, situé sur la route 265, à environ 10 km au sud-est de Plessisville. Il évoquerait la mémoire de la famille Pidgeon qui y tenait un bureau de poste dans le dernier quart du XIXe siècle. D’ailleurs, de 1900 à 1931, ce bureau a officiellement porté leur nom.

Coordonnées de Saint-Pierre-Baptiste :

532B, route de l’Église
G0P 1K0

Téléphone : 418 453-2286.

Site web de Saint-Pierre-Baptiste : saintpierrebaptiste.qc.ca.

st pierre baptiste

Vue panoramique de Saint-Pierre-Baptiste. Photographie libre de droits.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *