Villes et villages

Saint-Norbert

Saint-Norbert

Municipalité de paroisse de Saint-Norbert

La municipalité de paroisse de Saint-Norbert faisant partie de la région administrative de Lanaudière et de la municipalité régionale de comté D’Autray. La localité est située sur une grande plaine au nord-ouest de Sainte-Geneviève-de-Berthier, municipalité à laquelle elle était rattachée à l’origine, entre cette localité et Saint-Gabriel-de-Brandon. Saint-Norbert a été constitué civilement le 1er juillet 1955 sur un territoire d’environ 75 kilomètres carrés, et la municipalité compte aujourd’hui une population de plus de 1 100 Norbertoises et Norbertois.

 À la sortie du village, en direction de Saint-Gabriel, la plaine se transforme en un paysage alternant entre les champs et les vallons. Lorsque vous visiterez ce coquet village, vous comprendrez rapidement pourquoi le célèbre chanteur Jean-Pierre Ferland, auteur-compositeur- interprète, décida d’y installer sa jolie fermette.

Territoire plus long que large et se terminant par une pointe qui s’avance dans celui de Sainte-Geneviève-de-Berthier, la municipalité de Saint-Norbert a été implantée à 17 km au sud de Saint-Gabriel, sur les rives de la rivière Bonaventure, dans la région de Lanaudière. L’endroit se caractérise par ses jolies fermes, la culture maraîchère que l’on y pratique et l’industrie laitière développées à même la grande plaine qui entoure les lieux. Détachée de Sainte-Geneviève-de-Berthier, la paroisse de Saint-Norbert, fondée en 1846, faisait l’objet d’une érection canonique en 1848 et d’une érection civile en 1853, l’année même où l’on créait le bureau de poste local homonyme. La municipalité de paroisse, pour sa part, verra le jour deux ans plus tard.

Le personnage évoqué, saint Norbert, naît en Rhénanie (Allemagne) vers 1080. Frappé par la foudre en 115, il se convertit d’une vie de dissipation. L’année 1120 marque la fondation des Prémontrés ou Norbertins, installés dans la forêt de Laon en un endroit dénommé Prémontré, dans l’Aisne, en France, arrondissement de Laon. Ce saint homme, nommé archevêque de Magdebourg en 1126, donnera l’exemple d’une vie dépouillée, consacrée à parcourir le Hainaut et le Brabant (Belgique) pour y semer la parole de Dieu. Il meurt en odeur de sainteté en 1134. Le nom collectif des citoyens, les Norbertois, a été formé par dérivation du nom de ce saint.

Dans les années 1700, La Seigneurie de Berthier alors constituée de 28 concessions, occupait la rive nord de fleuve. Sous les ordres des seigneurs James Cuthbert père et fils, la colonisation de la portion nord s’est accélérée. Des 28 concessions originales, 5 occuperont en tout ou en partie, le territoire de la paroisse de Saint-Norbert. La concession de Saint-Esprit est limitée par les rangs nord, sud et le village. La concession de la route Alfred relie celle de Saint-Esprit au lac Maskinongé et s’identifie maintenant par «chemin du lac». La concession de Sainte-Anne fait aussi partie de la municipalité et a conservé une partie de son nom d’origine : «rang Sainte-Anne». Le territoire norbertois inclut une partie du 3e rang Castle Hill ainsi que la concession du rang des Vingts, nommée ainsi car la plupart des terres de ce rang ont vingt arpents de long.

Le journal Le Norbertois est publié dans la municipalité Il s’agit d’un journal d’information mensuel des Norbertoises et Norbertois. Livré par la poste au tout début du mois, il est également disponible en version numérique sur le site Web de la municipalité.  Des espaces publicitaires sont également à la disposition des citoyens et des entreprises.

Coordonnées de Saint-Norbert :

4, rue Laporte
Saint-Norbert
J0K 3C0

Téléphone : 450 836-4700.

Site Internet de la municipalité de paroisse de Saint-Norbert : saint-norbert.net.

Église de Saint-Norbert. Photo libre des droits,  auteur Michel Tremblay.
Église de Saint-Norbert. Photo libre des droits, auteur Michel Tremblay.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *