Villes et villages

Saint-Michel

Saint-Michel

Municipalité de Saint-Michel

La paroisse de Saint-Michel compte environ 2700 Micheloises et Michelois. Cette paroisse recouvre une superficie de plus de 57 kilomètres carrés dans la région administrative de la Montérégie. Saint-Michel est une des onze municipalités de la MRC des Jardins-de-Napierville.

Le territoire, avant la constitution en paroisse, était connu sous le nom de La Pigeonnière. La paroisse de Saint-Michel-Archange fut érigée canoniquement le 15 juin 1853. Trois mois plus tard, la municipalité est érigée civilement. Une première église et le presbytère sont bénis par Mgr Bourget le 14 janvier 1855. L’église fut construite selon les plans de Victor Bourgeau.

Saint-Michel est réputé pour ses fermes maraîchères qui produisent une grande variété de légumes et de fruits, dont des produits biologiques ou exotiques qui se vendent sur de nombreux marchés publics de la grande région de Montréal. À Saint-Michel se trouvent aussi des industries reliées à l’agriculture, telles que des usines d’emballage des pommes de terre ou des entreprises qui produisent des éléments pour les serres.

De plus, Saint-Michel jouit d’un développement domiciliaire actif.

Notons que l’on appelle souvent Saint-Michel du nom de Saint-Michel-de-Napierville, pour éviter la confusion avec d’autres Saint-Michel québécois (par exemple, une municipalité des Chaudière-Appalaches, dans la région de Bellechasse, porte le nom de Saint-Michel).

On accède à Saint-Michel en suivant la route 221.

Coordonnées de Saint-Michel :

1700, rue Principale
Saint-Michel
J0L 2J0

Téléphone : 450 454 4502

Site Web de Saint-Michel : municipalite-saint-michel.ca.

hotel de ville de st michel

Hôtel-de-ville de Saint-Michel. Image libre de droits.

Canton de Sherrington

De forme très irrégulière, le canton de Sherrington situé sur le territoire de la municipalité de Saint-Michel, à environ 25 kilomètres au sud de Montréal et à 12 kilomètres au nord de Hemmingford, se caractérise par une surface plane variant approximativement entre 30 et 60 mètres d’altitude.

Presque totalement déboisé, il est sillonné par un réseau routier assez dense, à travers lequel sont implantés les municipalités de Saint-Édouard et Saint-Patrice-de-Sherrington. Cette entité géographique emprunte son nom à un village du Buckinghamshire, situé à environ une quinzaine de kilomètres à l’ouest de Bedford, en Angleterre.

Le nom de ce village anglais s’orthographie cependant avec un seul « r ». La plus grande partie du territoire, qui est devenu ce canton, avait été réservée en juillet 1792 comme dotation pour une future université. C’est ce qui explique que l’évêque anglican de Québec était propriétaire d’une partie de cet espace en 1815. Une route et un chemin de fer ont traversé ce canton assez tôt au XIXe siècle. Proclamé en 1809.

Lire aussi :

1 commentaire

  1. Steve Martin

    2011/09/22 at 2:52

    Je vous invite à revoir votre fiche d’information.
    La municipalité s’est dotée d’un site web municipalite-saint-michel.ca

    Merci

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *