Villes et villages

Saint-Ludger

Saint-Ludger

Municipalité de Saint-Ludger

Saint-Ludger est une pittoresque municipalité qui recouvre une superficie d’environ 124 kilomètres carrés, dans légion administrative de l’Estrie. Elle fait partie de la municipalité régionale de comté du Granit et regroupe près de 1200 Ludgéroises et Ludgérois.

La municipalité est située sur la rivière Chaudière et ses voies de communication, parallèles à la rivière, conduisent vers les deux pôles d’attraction qui sont d’abord Saint-Georges de Beauce et puis la ville de Québec.

Le nom retenu pour identifier le village rappelle le frère François-Amable-Ludger qui s’est noyé en 1876, et l’évêque Ludger Têtu, un ami du premier missionnaire de l’endroit.

Les premiers colons s’installent dans ces lieux vers 1883, et la mission de Saint-Ludger de Risborough voit le jour par un décret du Cardinal Taschereau, archevêque de Québec, L’érection canonique en paroisse survient en 1932.

Ensuite, des querelles entre campagnards et villageois sont à l’origine de la création de trois municipalités : le Canton de Gayhurst-Partie-Sud-Est, le Village de Saint-Ludger et la Municipalité de Risborough-Partie-Marlow.

Les municipalités se retrouvent enfin en 1972. Mais, l’ordonnance fédérale de représentation de 1996 divise, une fois de plus, la paroisse. Depuis, la concertation et les efforts des citoyens permirent, début 1998, le regroupement des trois municipalités en une seule, Saint-Ludger.

Aujourd’hui, la scierie d’origine sur la rue du Moulin, l’ancien magasin général qui abrite maintenant une coopérative agricole et trois croix de chemin disséminées dans les rangs, commémorent le passé des Ludgérois.

L’église de Saint-Ludger mérite une attention. L’intérieur de cette église, construite en 1901 et agrandie en 1911, possède un cachet spécial. De style néogothique, il met en relief de magnifiques dorures laminées et sculptures décoratives, ainsi que des transepts, c’est-à-dire des galeries transversales qui séparent le chœur de la nef, en formant les bras de la croix.

Longue de 185 kilomètres, la rivière Chaudière prend sa source dans le lac Mégantic et coule vers le nord pour rejoindre le fleuve Saint-Laurent à Lévis. La rivière est un site d renom d’activités de plein air, particulièrement près du lac Mégantic.

Coordonnées de Saint-Ludger :

212, rue La Salle
Saint-Ludger
G0M 1W0

Téléphone : 819 548-5408

Site Internet de Saint-Ludger : st-ludger.qc.ca.

Historique  de Saint-Ludger (Gayhurst-Partie-Sud-Est)

L’ancien nom de cette municipalité de l’Estrie provient de celui du canton sur le territoire duquel elle se site, le canton de Gayhurst ayant été proclamé en 1868, et la précision locative qu’il comprend marque sa position géographique dans cette entité administrative. On a emprunté à un petit village du Buckinghamshire la dénomination de cette municipalité de canton estrienne, créée en 1905, près de Lac Drolet, à l’ouest, en bordure de la Chaudière, bien que déjà en 1863, suivant Stanislas Drapeau, l’endroit comptait « 18 familles ou 70 personnes toutes d’origine canadienne-française ». En 1921, une partie du territoire de Gayhurst-Partie-Sud-Est était détachée pour former la municipalité du village de Saint-Ludger, laquelle reprend le nom de la paroisse fondée en 1892. Le motif de la séparation reposait sur des raisons économiques, une partie de la population refusant de payer pour la construction de trottoirs.

Rivière Ludgine

Cette petite rivière prend sa source dans le canton de Dorset et traverse entièrement celui de Gayhurst en direction sud-est pour atteindre la rive gauche de la rivière Chaudière, à 5 km environ au sud-ouest du village de Saint-Ludger. Encore récemment, des cartes désignaient ce cours d’eau sous le nom de Rivière Eugénie. Il se peut donc que Ludgine soit le diminutif populaire de Ludger ou encore la synthèse graphique de Ludger et Eugénie.

Canton de Risborough

Risborough est un canton limité, à l’ouest sur une courte distance, par la rivière Chaudière et, au sud, par la frontière canado-américaine. Arrosée par quelques petits cours d’eau dont la rivière du Loup – autrefois Linières – et la rivière Samson qui débouchent toutes deux dan la rivière Chaudière, cette unité géographique se distingue en outre par son relief qui s’élève graduellement jusqu’à la frontière, où il peut atteindre 760 m d’altitude. Absente à l’est, la population s’est installée le long de quelques routes rurales à l’ouest et dans la municipalité du village de Saint-Ludger implantée sur la rive droite de la rivière Chaudière. Le nom Risbourough, attribué au canton, apparaît sur la carte de Gale et Duberger en 1795. Il évoque une ville d’Angleterre du comté de Buckingham. Il est indiqué sous la forme Roxborough sur la carte du comté de Dorchester en 1853. Proclamation en 1920.

st ludger

St-Ludger, photo © Carol Proulx.

Pour compléter la lecture :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *