Villes et villages

Saint-Lucien

Saint-Lucien

Municipalité de paroisse de Saint-Lucien

La municipalité de Saint-Lucien fait partie de la Municipalité régionale de comté de Drummond qui fait partie, à son tour, de la région administrative du Centre-du-Québec. Cette localité regroupe une population de moins de 2 mille Luciennoises et Luciennois ; elle a été constituée civilement le 11 novembre 1907 et son territoire de 115 kilomètres carrés.

À 16 kilomètres au sud-est de Saint-Cyrille-de-Wendover et sensiblement à même distance de Drummondville prend place Saint-Lucien, limitée dans sa partie sud-ouest par la rivière Saint-François et traversée par la rivière Nicolet Sud-Ouest, dans sa partie nord-est.

Couvrant 94 kilomètres carrés, le territoire compte un peu plus de 1 100 habitants. L’histoire de ce coin de pays, après quelques balbutiements au XIXe siècle, prend véritablement son envol à l’aube du XXe siècle avec l’érection canonique de la paroisse de Saint-Lucien en 1903, détachée de Saint-Frédéric-de-Drummondville, de Sainte-Clothilde-de-Norton et de Saint-Félix-de-Kingsey. Obtenant le statut de paroisse civile en 1904, elle donnera son nom à la municipalité de partie de la paroisse de Saint-Lucien établie en 1908, laquelle deviendra, par intervention législative en 1912, une municipalité de paroirsse à la désignation administrative plus orthodoxe. La dénomination choisie marque la reconnaissance des habitants envers l’abbé Hercule-Lucien Lavallée, né en 1859, professeur au Séminaire de Nicolet (1885-1889) et directeur des élèves (1889-1895), curé de Sainte-Anne-du-Sault (1896-1898) et curé de la cathédrale de Nicolet à compter de 1898 et jusqu’à son décès survenu en 1919, pour les services administratifs qu’il a rendus à la paroisse. Son saint patron, Lucien, a vécu au IIIe siècle et fut le premier évêque de Beauvis.

Sur le territoire de la municipalité de Saint-Lucien on compte sept domaines : Domaine Lampron, Domaine de la Terrasse, Domaine Tremblay, Domaine La Seigneurie, Domaine de La Réserve, La Grenouillère, Domaine du Héron et le Carré Beauchesne. La rue DeChantal également se termine sur la rivière Nicolet. De plus, les lacs artificiels ont attiré les villégiateurs, entre autres les Domaines Despins et Lemire, le Lac des Bouleaux, Domaines du Rêve et des Sapins. Il faut dire que Saint-Lucien est situé sur un territoire où la forêt est omniprésente et que la chasse est une activité qui est pratiquée par de nombreux résidents et citadins.

Outre son centre communautaire, les infrastructures de la municipalité comptent un bureau municipal, une école primaire (École des 2 Rivières), un garage municipal ainsi qu’un centre communautaire. À l’école, les élèves peuvent bénéficier de cours de la prématernelle à la 6ième année inclusivement. De plus, un service de garde en milieu scolaire existe au niveau de l’école. Au village également, un petit terrain de jeux est aménagé ainsi qu’un terrain de soccer et une patinoire.

En ce qui a trait aux organismes communautaires et/ou de loisirs, on peut mentionner un Comité de Loisirs, la FADOQ saint-lucien, le Cercle des Fermières, la Société St-Jean-Baptiste ainsi qu’un comité de Fabrique section saint-lucienne. Chacun de ces organismes, qui sont passablement actifs, se présentera individuellement ultérieurement dans ce même dépliant.

Coordonnées de la municipalité de Saint-Lucien :

5280, 7e Rang
Saint-Lucien
J0C 1N0

Téléphone : 819 390-4679.

Site Web de la municipalité de Saint-Lucien : saint-lucien.ca.

La municipalité de Saint-Lucien et sa situation dans la municipalité régionale de comté de Drummond sur la carte géographique du Centre-du-Québec. Image libre des droits.
La municipalité de Saint-Lucien et sa situation dans la municipalité régionale de comté de Drummond sur la carte géographique du Centre-du-Québec. Image libre des droits.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *