Villes et villages

Saint-Just-de-Bretenières

Saint-Just-de-Bretenières

Municipalité de Saint-Just-de-Bretenières

Constituée civilement le 27 mai 1918, la municipalité de Saint-Just-de-Bretenières regroupe plus de 700 Saint-Justoises et Saint-Justois. La municipalité se déploie sur un territoire de plus de 133 kilomètres carrés dans la région administrative de Chaudière-Appalaches. Elle fait partie de la Municipalité régionale de comté de Montmagny.

Cette municipalité de la région magnymontoise est située à l’extrémité sud-est de la MRC de Montmagny, immédiatement au sud de Lac-Frontière. Parsemé de nombreux ruisseaux, traversé de part en part par la rivière Daaquam, le territoire est borné à l’est par la frontière qui sépare le Québec de l’État du Maine. L’histoire des lieux débute avec la fondation, en 1916, de la paroisse de Saint-Just-de-Bretenières dont l’érection civile survient en 1918 et l’érection canonique en 1924. Sur le plan municipal, on identifie d’abord le territoire comme Saint-Fabien-de-Panet-Partie-Sud-Ouest lors de sa création en 1918, nom rapidement modifié, dès 1919, en Saint-Juste (sic)-de-Bretenières (parfois erronément orthographie Breton(n)ière tout comme la paroisse et le bureau de poste créé en 1915 sous l’appellation de Saint-Juste-de-Bretonnière, modifiée en 1924 pour celle de Saint-Just-de-Bretonières.

En 1991, la Commission de Toponymie procédait à la modification de la dénomination municipale officielle en faisant disparaître le « e » de Saint-Juste. En plaçant la paroisse sous le patronage de saint Just ou Juste, martyrisé au Ive siècle en Espagne et fêté le 7 août, l’archevêque de Québec voulait également rappeler, en ajoutant le nom Bretenières, le souvenir d’un ecclésiastique français, né à Chalon-sur-Saöne en 1838. Prêtre à 26 ans, il va en Chine, puis en Corée. Il subit le martyre et meurt décapité le 8 mars 1866. Béatifié par le pape Jean-Paul II en 1984, ce prêtre était parent avec l’un des compagnons d’études du cardinal Louis-Nazaire Bégin, à Rome, vers 1865 – 1870, fait qui a pu inspirer le choix de ce nom.

Le parc des Appalaches occupe une partie du territoire de la municipalité Pour une évasion sans pareil, ce parc offre un éventail d’activités pour toute la famille. Il s’agit d’un des seuls parcs québécois où non seulement les chiens y sont acceptés, mais ils y sont les bienvenus !

Le parc des Appalaches offre un réseau de 120 km de sentiers pédestres qui vous permettra d’admirer la faune, la flore et les beautés de la région.

Les tourbières de Saint-Just-de-Bretenières

Les tourbières de Saint-Just-de-Bretenières forment un écosystème exceptionnel de plus d’un kilomètre de diamètre. On retrouve sur ce territoire des plantes carnivores se nourrissant d’insectes telles que la sarracénie pourpre, la fleur emblème de la localité. On peut également y observer de nombreuses espèces animales et végétales, particulièrement l’orignal et les canards.

Les visiteurs peuvent y circuler à pied et même à vélo puisqu’un trottoir de bois y a été installé. On y circule dans les différents sentiers aménagés en forêt pour le plaisir de toute la famille. Sur 31,3 kilomètres de sentiers pédestres, 14,7 sont cyclables. Bonne randonnée !

Canton de Panet

Ce canton, proclamé en 1868, s’étend dans la partie sud de la MRC de Montmagny jusqu’à la frontière de l’État du Maine. On trouve sur son territoire arrosé par la rivière Daaquam, la municipalité de Saint-Just-de-Bretenières et le village de daaquam par où passe la voie ferrée qui conduit à Lac-Frontière. Monseigneur Bernard-Claude Panet (1753-1833), né et mort à Québec, fut nommé coadjuteur de monseigneur Joseph-Octave Plessis en 1806 avec le titre d’évêque de Saldae. Il devint évêque de Québec en 1825.

Coordonnées de Saint-Just-de-Bretenières :

Adresse physique :

250, rue Principale
Saint-Just-de-Bretenières.

Adresse postale :

C. P. 668
Saint-Just-de-Bretenières.
G0R 3H0

Téléphone : 418 244-3637.

Site Web de Saint-Just-de-Bretenières : saintjustdebretenieres.com.

Voir aussi :

Vue aérienne de Saint-Just-de-Bretenières. Source de la photo : Site Web de la municipalité.
Vue aérienne de Saint-Just-de-Bretenières. Source de la photo : Site Web de la municipalité.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *