Villes et villages

Saint-Jacques

Saint-Jacques

Municipalité de Saint-Jacques

Saint-jacques est située dans la municipalité régionale de comté de Montcalm qui fait partie à son tour de la région administrative de Lanaudière. Constitué civilement le 20 mai 1998, cette municipalité regroupe une population d’environ 4500 Jacobines et Jacobins et s’étend sur un territoire de plus de 67 kilomètres carrés de superficie. Saint-Jacques est considérée comme l’une des quatre municipalités qui composent la Nouvelle-Acadie.

Occupant une superficie de presque 6 kilomètres carrés dans la partie est de la MRC de Montcalm, cette municipalité de paroisse se situe à 20 km à l’ouest de Joliette, entre Saint-Alexis et Saint-Liguori, dans la région de Lanaudière. L’histoire jacobine débute en 1772 avec la fondation de la paroisse de Saint-Jacques-de-l’Achigan, érigée canoniquement en 1831 et civilement en 1835, nom qui sera repris sous la forme abrégée de Saint-Jacques pour identifier le bureau de poste ouvert la même année.

Après 1755, de nombreux Acadiens se sont installés sur le territoire et plusieurs noms de voies de communication en témoignent comme Rue Bro, Rue Brien, Rue Landry, Rue Forest, etc.

Vers 1770, se formera le Grand-Saint-Jacques, jusqu’au démembrement du territoire couvert par Saint-Liguori, Saint-Alexis, L’Épiphanie, Sainte-Marie-Salomé et Saint-Gérard. Sur le plan municipal on assiste en 1845 à la création de la municipalité de paroisse de Saint-Jacques-de-Saint-Sulpice ou de L’Achigan qui sera supprimée en 1847 pour devenir partie de la municipalité de comté de L’Assomption.

Huit ans plus tard, la municipalité de la paroisse de Saint-Jacques-de-l’Achigan voyait le jour, sa dénomination sera abrégée en Saint-Jacques en 1920.

Au fil des ans, le territoire a été connu sous diverses appellations : Saint-Jacques-de-la-Nouvelle-Acadie (1770), en raison des Acadiens qui s’y établissent à cette époque, Saint-Jacques-de-l’Achigan (1832-1917), L’Achigan, Nouvelle-Acadie, Terres-Promises, peut-être en raison du nouveau destin qui y attendait les Acadiens; Saint-Jacques-de-Montcalm, d’après la division de recensement.

L’endroit doit son nom à l’abbé Jacques Degeay (1717-1774), ancien curé de L’Assomption (1742-1774) qui s’intéresse au sort des Acadiens en 1766. Le nom primitif soulignait l’importante présence de la rivière de l’Achigan, qui regorgeait de cette variété de poisson. L’alternance des boisés et des champs attire nombre de villégiateurs, et favorise de vastes plantations de tabac exploitées depuis 1884 et qui meublent agréablement le paysage. En 1883, le poète Marcel Dugas, décédé en 1947, naissait à Saint-Jacques et demeure une gloire locale significative.

Municipalité de village de Saint-Jacques

Enclavée dans le territoire de la municipalité de Saint-Jacques dont elle a été détachée en 1912, celle du village jouxte dans sa partie ouest la municipalité du village de Saint-Alexis dans Lanaudière. D’une superficie de près de douze fois moins étendue que celle de la paroisse, Saint-Jacques partage avec cette dernière son nom primitif de Saint-Jacques-de-l’Achigan (1912), modifié en Saint-Jacques, cinq années plus tard.

Les Jacobins marquent leur sentiment d’appartenance à la terre de Saint-Jacques en partageant leur gentilé avec ceux de la municipalité de paroisse. L’importante présence acadienne des temps passés dans ce territoire a provoqué l’émergence du titre de Village acadien de la plaine de Montréal fréquemment accolé à la municipalité de village, surtout naguère. On ne saurait passer sous silence le rôle important d’une gare du Canadien National et d’une jonction dans la fixation et le développement de cette localité. Ce nom est lié au souvenir de l’abbé Jacques Degeay (1717-1884).

La municipalité possède plusieurs parcs et airs de détente, dont le Parc des Cultures  La croix de la déportation en 2013 y est installée, et un patio médiéval, un jardin japonais, un verger ainsi qu’un jardin zen pour enfants y ont été créés. Le parc Aimé-Piette est situé au 81, rue Venne. Il est également accessible par le stationnement de la mairie situé au 16, rue Maréchal. Le parc de Grand-Pré est situé sur la rue Saint-Jacques (en face du Bureau de poste). Le parc urbain de Port-Royal est situé sur la rue Port-Royal (derrière le stationnement de la Caisse Desjardins de la Nouvelle-Acadie).

Coordonnées de Saint-Jacques :

16, rue Maréchal
Saint-Jacques
J0K 2R0.

Téléphone : 450 839-3671.

Site Web de la municipalité de Saint-Jacques : st-jacques.org.

Voir aussi :

Église de Saint-Jacques : commons.wikimedia.org/wiki/File:Eglise-Saint-Jacques.jpg Auteur : Geai Bleu.
Église de Saint-Jacques : commons.wikimedia.org/wiki/File:Eglise-Saint-Jacques.jpg Auteur : Geai Bleu.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *