Villes et villages

Saint-Jacques-le-Mineur

Saint-Jacques-le-Mineur

Municipalité de Saint-Jacques-le-Mineur

Cette municipalité de la région administrative de la Montérégie fait partie de la Municipalité régionale de comté des Jardins-de-Napierville. Constituée civilement le 1 juillet 1855, elle se déploie sur un territoire de près de 68 kilomètres carrés et regroupe environ 2 000 Jacqueminoises et Jacqueminois.

Cette municipalité occupe un espace assez vaste dans la partie nord-est de la Municipalité régionale de comté des Jardins-de-Napierville, à un peu plus d’une dizaine de kilomètres au nord de Napierville en Montérégie. Tout en longueur, ce territoire est parcouru par quelques cours d’eau, dont le ruisseau des Trente. Le territoire originel était situé en partie dans les seigneuries de la Prairie-de-la-Madeleine, de Léry, Saint-George et Saint-Normand.

Historiquement, les débuts véritables du peuplement, amorcés timidement à la fin du XVIIIe siècle par des gens de L’Acadie et de Saint-Philippe, remontent à 1830, avec la fondation de la mission de Saint-Jacques-le-Mineur, érigée canoniquement en 1834 et civilement en 1857 à titre de paroisse.

Sur le plan municipal, une première création survient en 1845 et la municipalité de paroisse devient partie de la municipalité de comté de L’Acadie en 1847. Nouvelle érection en 1855, sous une appellation identique à la paroisse et au bureau de poste établi en 1851, celui-ci provenant de la situation géographique des lieux, à proximité de Saint-Philippe. Or, Philippe et Jacques le Mineur, tous deux apôtres, étaient fêtés le même jour, le 11 mai, suivant le calendrier liturgique. Jacques le Mineur, c’est-à-dire, le plus jeune, serait le fils d’Alphée, considéré comme l’un des premiers chefs religieux de Jérusalem, auteur présumé d’une Épître qui porte son nom. Il aurait péri par lapidation en l’an 62.

De nos jours, la municipalité de Saint-Jacques-le-Mineur offre plusieurs équipements et infrastructures de loisirs :

Parc de la rue des Meuniers qui offre des modules de jeux pour les 2 à 12 ans, balançoires, aire de repos ; Parc Camille Beaudin au 263, route Édouard VII (derrière le Chalet des loisirs) ; Glissades sur neige l’hiver. Apportez vos tubes, luges et traîneaux. Le site est également accessible à partir de la rue Bourdeau. On y trouve des terrains de soccer, de Baseball, de pétanque et de volley-ball de plage ; Parc Bénonie Guérin avec aire de repos, croque-livre, circuit d’exercices (aux deux niveaux différents) ; la patinoire est aménagée au Parc Camille Beaudin. Salles et plateaux sportifs : Centre communautaire : 119, rue Renaud ; Chalet des loisirs: 263, boulevard Édouard VII.

Au centre de la municipalité se situe la Chapelle reposoir, un bâtiment unique classé patrimonial. C’est un petit édifice de forme octogonale inscrit dans un cercle ayant un diamètre de 3, 4 m (11,25 pi) et une hauteur de 5,4 m (17,75 pi). À chaque angle de coin, une colonnette retient le bâtiment et deux rangs de planches embouties l’une dans l’autre composent le mur recouvert d’un toit en bardeaux de cèdre. À l’intérieur de la chapelle, sur les trois façades du fond, se trouve un petit autel de bois, simplement décoré, composé d’un tombeau et d’un tabernacle surmonté d’un Sacré-Cœur. L’architecture unique de la chapelle-reposoir, basée sur la forme d’un kiosque octogonal, a été retenue par le ministère des Affaires Culturelles comme prototype patrimonial.

Coordonnées de la municipalité de Saint-Jacques-le-Mineur :

91, rue Principale
Saint-Jacques-le-Mineur
J0J 1Z0

Téléphone : 450 347-5446.

Site Web de Saint-Jacques-le-Mineur: saint-jacques-le-mineur.ca.

Voir aussi :

Vue aérienne du centre-ville de Saint-Jacques-le-Mineur des années 1980. Source de la photo : Site Web de la municipalité.
Vue aérienne du centre-ville de Saint-Jacques-le-Mineur des années 1980. Source de la photo : Site Web de la municipalité.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *