Villes et villages

Saint-Jacques-de-Leeds

Saint-Jacques-de-Leeds

Municipalité de Saint-Jacques-de-Leeds

Saint-Jacques-de-Leeds se trouve à 30 kilomètres au nord de Thetford Mines. C’est une modeste municipalité, implantée dans l’extrémité nord de la municipalité régionale de comté de L’Amiante, dans la région des Chaudière-Appalaches. La municipalité s’étend sur une superficie de 82 kilomètres carrés. Moins de 800 Leedoises et Leedois y habitent.

La paroisse de Saint-Jacques-de-Leeds a été érigée canoniquement en 1903, mais c’est en 1833 qu’une mission du même nom a été établie et appelée Saint-Jacques en l’honneur de Jacques le Majeur, fils de Zébédée, l’un des premiers fidèles à avoir suivi le Christ et qui fut décapité vers l’an 44 par ordre d’Hérode Agrippa.

Le nom Leeds fait réfèrence à une grande ville du nord de l’Angleterre, dans le Yorkshire, d’où plusieurs des premiers colons étaient originaires.

Nous recommandons une visite au Site patrimonial de Saint-Jacques-de-Leeds, dont la mission est de sauvegarder et diffuser le patrimoine et l’histoire du canton de Leeds, ainsi que l’histoire des chemins Craig et Gosford.

Saint-Jacques-de-Leeds est le plus vieux site anglican sur la rive sud du Saint-Laurent.

L’économie leedoise se concentre aujourd’hui sur l’agriculture et sur le tourisme. Saint-Jacques-de-Leeds est de plus en plus populaire comme centre de pêche et de chasse.

Signalons que Saint-Jacques-de-Leeds entretient des liens de jumelage avec Barmainville en France.

Coordonnées de Saint-Jacques de Leeds :

355, rue Principale
Saint-Jacques-de-Leeds
G0N 1J0

Téléphone : 418 424 3321

Site Web de la municipalité : saintjacquesdeleeds.ca

Parc de Barmainville

Le parc de Barmainville est à Saint-Jacques-de-Leeds, au Québec, ce que le jardin Saint-Jacques-de-Leeds est à Barmainville, France. Une confirmation toponymique d’un jumelage intermunicipal.

En 1997, dans le cadre de la politique de désignantion commémorative de la Commission de toponymie du Québec, visant à favoriser et à promouvoir dans la toponymie l’évocation des événements qui marquèrent l’histoire, le développement et les amitiés du Québec, deux petites localités, l’une française, Barmainville, et l’autre québécoise, Saint-Jacques-de-Leeds, pratiquèrent un échange de toponymes à la suite de leur jumelage.

Ainsi la commune de Barmainville, située dans la partie sud-est du département de l’Eure-et-Loir, aux limits du Loiret, à une quarantaine de kilomètres au sud-est de la ville de Chartres, désigna, le 28 mai 1997, un jardin fleuri du nom de Saint-Jacques-de-Leeds. De l’autre côté de l’Atlantique, Saint-Jacques-de-Leeds, municipalité sise à une vingraine de kilomètres au nord de Thetford Mines et à environ 70 km au sud-ouest de la ville de Québec, rendit la pareille à sa jumelle française, le 11 octobre 1997, en inaugurant sur son territoire le Parc de Barmainville, en présence d’une forte délégation de la commune de Barmainville en visite au Québec. Ces deux événements couronnaient quatre ans d’efforts dans le but d’assurer une première en matière de jumelage, c’est-à-dire l’échange de noms de lieux entre une commune située aux limites de la Beauce française et une municipalité de la périphérie de la Beauce québécoise.

Barmainville et Saint-Jacques-de-Leeds représentaient des localités intéressantes pour la réalisation de l’échange, possédant toutes les deux certaines caractéristiques communes, dont la relative diversité de leurs activités, agricoles ou autres. La réussite de ce projet fut si éloquante qu’elle devrait favoriser d’autres échanges toponymiques semblables entre le Québec et la France. Soulignons que Barmainville a été appelée Bermerii villa au Xie siècle, Bermevilla en 1234 et Bermainville en 1397 ; cette appellation vient du vieux nom germanique Ber-mar (ber signifiant ours et mar signifiant célèbre) et du latin villa (domaine rural, puis village).

Saint-Jacques-de-Leeds

Vue panoramique de Saint-Jacques-de-Leeds. Source de l’image : saintjacquesdeleeds.ca.

1 commentaire

  1. Bernard Leclerc

    2012/11/27 at 8:09

    Bonjour
    Je suis à la recherche de mes ancêtres qui se seraient mariés à Leeds le 14 nov 1904, Samuel Leclerc et Joséphine Ferland.
    Comment puis-je consulter les régistres paroissiaux.
    Merci

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *