Villes et villages

Saint-Fulgence

Saint-Fulgence

Municipalité de Saint-Fulgence-de-l’Anse-aux-Foins

La municipalité de Saint-Fulgence-de-l’Anse-aux-Foins, située dans la région administrative de Saguenay-Lac-Saint-Jean, la MRC du Fjord-du-Saguenay, fait partie des endroits incontournables de la région du Saguenay.

Saint-Fulgence occupe une superficie de 355 kilomètres carrés et sa population permanente est de près de deux mille Fulgenciens et Fulgenciennes (mais la population saisonnière est beaucoup plus élevée, jusqu’à trois mille résidents). C’est la porte d’entrée du Fjord du Saguenay, où la rivière Saguenay devient fjord et la ville sait bénéficier de sa situation géographique privilégiée.

Saint-Fulgence est située à quelques kilomètres seulement de la Ville de Saguenay. Elle possède de riches terres propices à l’agriculture, elle est couverte de grandes forêts et l’un des 20 Parcs nationaux du Québec, le Parc des Monts-Valin s’y trouve, ainsi que le Parc Aventure Cap Jaseux et le Centre d’Interprétation des Battures et de Réhabilitation des Oiseaux CIBRO.

L’aménagement du territoire de la municipalité de Saint-Fulgence suit la rivière Saguenay et la population est répartie principalement sur ses rives.

Historiquement, la municipalité est née en 1839, avec le premier défrichement des terres et avec la fondation d’Anse-aux-Foins et d’Anse-à-Pelletier l’année suivante, fondés respectivement par M. Michel Simard et M. Roger Bouchard, originaires de Charlevoix.

Selon l’abbé G. Gagnon, la première messe fut célébrée vers la fin de 1842, dans la maison de Roger Bouchard à l’Anse-à-Pelletier. À l’Anse-aux-Foins, la première messe, a été célébrée deux ans plus tard dans la maison de François Morin.

La première église de Saint-Fulgence fut érigée en 1866. En 1870, la communauté de Saint-Fulgence est née. De 1883 à 1886, le curé de Saint-Fulgence fut Joseph-Alfred Tremblay dit Derfla, poète québécois d’une certaine renommée.

L’économie de la municipalité a toujours été caractérisée par les activités forestières et agricoles. Ces deux secteurs ont dominé l’économie locale pendant longtemps et demeurent toujours fondamentaux, même si les activités récréo-touristiques occupent aujourd’hui une place d’importance.

La devise de Saint-Fulgence est Faire notre part, ce qui manifeste le souci des villageois d’améliorer leur milieu de vie dans le respect de l’identité des habitants.

Adresse :

253 rue Saguenay
Saint-Fulgence
G0V 1S0

Téléphone : 418-674 2588.

Site internet de la municipalité de Saint-Fulgence-de-l’Anse-aux-Foins : ville.st-fulgence.qc.ca.

Chutes chez Épiphane-Desmeules

Les chutes chez Épiphane-Desmeules ponctuent le cours de la rivière Valin, à 6 km en amont de son embouchure, sur la rive nord du Saguenay. Ces chutes du canton de Tremblay se trouvent sur le territoire de la municipalité de Sainte-Fulgence, à proximité de Chicoutimi. Le nom de cette entité hydrographique évoque le souvenir d’un cultivateur qui possédait la terre sise juste en face des chutes. Certains les désigneraient encore par l’expression Chutes du Chalet des Price peut-être en l’honneur de William Price (1789-1867), fondateur de la compagnie forestière Abitibi-Price.

Cap Jaseux

Ce cap est localisé sur la rive nord du Saguenay, dans la partie est de la municipalité de Saint-Fulgence. Pendant près de vingt ans, il a accueilli chaque été des groupes de jeunes avides d’explorer les richesses naturelles de la région. Les sentiers pédestres et les divers aménagements existants ont été cédés en 1978 à une corporation locale qui administre maintenant le parc du Cap-Jaseux. On a déjà écrit que les bruits de l’eau ressemblant à des voix d’hommes qui jasent, ce qui serait causé par un effet particulier de l’écho. Ce nom apparaît sous la forme Jaseur dans un rapport de l’arpenteur Louis Legendre en 1844, mais James MacPherson LeMoine, décrivant la région en 1878, présente une carte du Saguenay où figure le nom Cap Jaseux, dénomination reflétant la prononciation populaire.

Canton de Harvey

Proclamé en 1848, arrosé par la rivière aux Foins, près de Saint-Fulgence, sur la rive nord du Saguenay, ce canton fut désigné en l’honneur de Jean Harvey, l’un des actionnaires de la Société des Vingt-et-Un qui s’occupa activement de la colonisation du Saguenay vers le milieu du XIXe siècle. Les familles Harvey se retrouvent toujours en grand nombre dans les régions de Charlevoix et du Saguenay.

Rivière aux Foins

La rivière aux Foins traverse la municipalité de Saint-Fulgence, sur la rive nord du Saguenay, à une dizaine de kilomètres de Chicoutimi. L’anse aux Foins, située en face du village, ainsi que les abords de la rivière ont autrefois joué un rôle important dans les premières activités agricoles du Saguenay. Jusque vers 1950, la rivière terminait son trajet de 10 km dans l’anse, son embouchure originelle, mais depuis elle a été détournée vers l’ouest. Au début du XIXe siècle, toute la région du Saguenay-Lac-Saint-Jean formait un territoire concédé à la Compagnie de la Baie d’Hudson, pour le commerce des fourrures ; aucun colon n’était admis à s’y installer. Les employés du poste de Tadoussac, qui élevaient quelqes têtes de bétail, se rendaient dans les parages de l’embouchure de la rivière pour récolter le foin sauvage qui poussait en abondance sur les battures.
L’un des employés, Michel Simard, de La Malbaie, se plut en cet endroit, où il décida de s’installer et il y fit venir sa famille. La rivière (des) Simard, en rappel de ces pionniers. Le nom Anse-au-Foin fut relevé en 1863 par Stanislas Drapeau et, en 1880, par Arthur Buies. On a longtemps utilisé la forme au singulier, tant pour l’anse que pour la rivière ; on a cependant employé la forme plurielle dès le début du XXe siècle. Le spécifique Foin (s) est très fréquent dans la toponymie québécoise, car il sert à désigner plus de 200 entités.

St-Fulgence

Paysage de Saint-Fulgence. Source de l’image : Site Web de la municipalité.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *