Villes et villages

St-Ferréol-les-Neiges

St-Ferréol-les-Neiges

Municipalité de Saint-Ferréol-les-Neiges

La municipalité de Saint-Ferréol-les-Neiges se trouve dans la région administrative de la Capitale-Nationale du Québec et fait partie de la municipalité régionale de comté de La Côte-de-Beaupré. Saint-Ferréol est également membre de la Communauté métropolitaine de Québec. La population de Saint-Ferréol-les-Neiges regroupe environ 2500 Saint-Ferréolaises et Saint-Ferréolais. La superficie de la municipalité est de 83 kilomètres carrés. Le village se trouve tout près du Mont-Sainte-Anne, aux bords de la rivière Sainte-Anne-du-Nord, à une cinquantaine de kilomètres au nord-est de Québec.

Le nom de Saint-Ferréol rend hommage au curé Lyon Saint-Ferréol, supérieur du Séminaire de Québec dans les années 1726-1734, et propriétaire de la Seigneurie de Beaupré dans laquelle se trouve Saint-Ferréol (la fête de Saint-Ferréol, martyr chrétien, se célèbre le 18 septembre).

Saint-Ferréol-les-Neiges voit l’arrivée des premières familles de colons vers 1730, en provenance de l’Île d’Orléans. En 1845, la paroisse de Saint-Ferréol est proclamée canoniquement et en 1855, la municipalité est constituée civilement. Le 5 novembre 1969, la municipalité change de nom et devient Saint-Ferréol-les-Neiges.

Aujourd’hui, Saint-Ferréol-les-Neiges est avant tout une municipalité à vocation touristique, même si l’agriculture y occupe toujours une place importante. Le village est connu pour le site des Sept-Chutes, avec sa centrale hydraulique construite en 1916 et un beau parc naturel; le sentier balisé Mestachibo de plus de 11 kilomètres, de niveaux intermédiaire et intermédiaire-avancé; les maisons historiques Bernier et Burnham, témoins de l’architecture de la première moitié du XVIIIe siècle et les terrains de golf de Mont-Sainte-Anne.

La proximité du Mont-Sainte-Anne favorise le développement résidentiel de Saint-Ferréol qui est un centre de villégiature prisé du Québec.

Historique de la municipalité de Saint-Ferréol-les-Neiges

C’est à 48 km de Québec et à 8 km au nord-est de Beaupré, qui se niche cette municipalité, sur les contreforts est du mont Sainte-Anne, à l’ouest de Saint-Tite-des-Caps. D’abord exploré en 1693 par le chanoine Louis Soumande (1652-1706), à l’occasion d’une expédition de chasse, le territoire, baigné par la rivière Sainte-Anne qui coule dans sa partie est, reçoit dès 1728 quelques familles qui s’y installent à l’invitation des dirigeants du Séminaire de Québec, propriétaires de l’endroit ; ces gens venaient pour la plupart de l’île d’Orléans.

En 1801, la paroisse de Saint-Ferréol voit le jour et sera officiellement instaurée en 1871, par suite de son détachement des paroisses de Saint-Joachim et de Sainte-Anne-de-Beaupré. Cette appellation, reprise en 1845, puis en 1855 sous la forme Saint-Féréol tant par le bureau de poste que pa la municipalité de paroisse, sera arrêtée dans sa forme actuelle en 1978, laquelle apportait une correction à la graphie Saint-Féréol (un seul r)-les-Neiges fixé en 1969.

Cette hésitation orthographique est tributaire de l’origine dénominative des lieux identifiés en l’honneur de Jean Lyon de Saint-Ferréol (1692-après 1744), qui signait son patronyme tantôt avec un seul « r », tantôt en le redoublant. Cet ancien supérieur du Séminaire de Québec (1726-1734) arrive au Canada en 1726, occupe le poste de grand vicaire au Canada en 1726, occupe le poste de grand vicaire de l’évêque de Québec (1734-1735) et de curé de Québec avant de retourner en France en 1737.

La paroisse avait été érigée sur le fief du Séminaire, la seigneurie de la Côte-de-Beaupré. Les Neiges soulignent la prospérité fondée sur la qualité de la neige que l’on retrouve sur le mont Sainte-Anne et qui attire plusieurs touristes d’hiver au pays des Saint-Ferréolais. En France, par ailleurs, on retrouve un phénomène similaire avec des appellations comme Fay-le-Froid (Haute-Loire) et Saint-Paul-le-Froid (Isère).

Mont Ferréol

Cette montagne de 770 mètres de hauteur s’élève dans la partie nord-ouest de la municipalité Saint-Ferréol-des-Neiges, à une trentaine de kilomètres au nord-est de Québec. Ce relief est enclavé dans les limites du parc du Mont-Sainte-Anne créée en 1971. Le mont Ferréol est situé à environ 7 kilomètres au nord-est du mont Sainte-Anne. Le nom de Ferréol provient de celui de la municipalité ; érigée le 1er janvier 1845, et il rappelle un ancien supérieur du Séminaire de Québec, Jean-Lyon de Saint-Ferréol (né en 1692 et mort après 1744).

Adresse de Saint-Ferréol-les-Neiges :

33, rue de l’Église
Saint-Ferréol-les-Neiges
G0A 3R0

Téléphone : 418-826-2253

Site internet de Saint-Ferréol-les-Neiges : saintferreollesneiges.qc.ca.

St-Ferréol-les-Neige

Une maison à Saint-Ferréol-les-Neiges. Source de l’image : Site Web de la municipalité.

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *