Villes et villages

Saint-Épiphane

Saint-Épiphane

Municipalité de Saint-Épiphane

La municipalité de Saint-Épiphane fait partie de la Municipalité régionale de comté de Rivière-du-Loup qui est située dans la région administrative du Bas-Saint-Laurent, sur la péninsule gaspésienne. La municipalité compte un peu plus de 800 Épiphanoises et Épiphanois et couvre une superficie d’environ 83 kilomètres carrés.

Saint-Épiphane est installée à environ 25 kilomètres de la ville de Rivière-du-Loup, au centre de la MRC qui porte le même nom.

La paroisse de Saint-Épiphane fut constituée civilement le 1er juillet 1855 sous le nom de canton de Viger. Le 20 mars 1894, pourtant, la municipalité fut rebaptisée et reçut le nom de Saint-Épiphane. Son nom souligne l’apport d’un bienfaiteur de la fabrique, l’abbé Épiphane

Lapointe, né en 1822 et décédé en 1862. L’abbé Épiphane Lapointe fut désigné le premier curé de la paroisse en 1863.

Cependant, c’est en 1840 que les premiers colons s’établissent sur le territoire qui deviendrait plus tard le territoire de Saint-Épiphane. (Sans compter quelques familles malécites, Amérindiens de la nation des Micmac qui habitaient une réserve indienne implantée à proximité de Saint-Épiphane. Cette réserve indienne fut expropriée en 1869, au profit de la municipalité). Ces premières familles étaient venues pour la plupart de Rivière-du-Loup, de L’Isle-Verte et de Saint-Arsène et de L’Isle-Verte. Ces rares habitants fondent une mission en 1842 qui devient paroisse de Saint-Épiphane en 1863 et qui est érigée canoniquement en 1870.

La municipalité de Saint-Épiphane offre une variété de paysages qui s’étagent du nord au sud vers le plateau appalachien bien boisé. Disons qu’à la hauteur du 4e rang, la vue porte jusqu’aux montagnes charlevoisiennes. La municipalité possède une vocation agricole bien affirmée grâce aux terres fertiles de la vallée de la rivière Verte. Elle abrite notamment un point de service du CLSC Rivières et Marées.

Notons aussi que le Four à pain Paré, construit en 1910 au 1er Rang a été classé monument historique en 1976.

La municipalité de Saint-Épiphane est jumelée avec la commune française de Manéglise.

On accède à Saint-Épiphane en empruntant la route 291, via route 132 ou autoroute 20.

Coordonnées de Saint-Épiphane :

280, rue Bernier
Saint-Épiphane
G0L 2X0
Téléphone : 418 862-0052

Site Web de Saint-Épiphane : saint-epiphane.ca.

Canton de Viger

À moins de 15 km de Rivière-du-Loup, on trouve le canton de Viger dont la topographie, formée de petites collines et d’ondulations orientées sud-ouest-nord-est, s’élève graduellement depuis le Saint-Laurent jusqu’à 396 m d’altitude. Il est arrosé dans sa partie basse par la rivière Verte et défriché le long des chemins principaux et autour des municipalités de Saint-Épiphane, de Saint-François-Xavier-de-Viger ainsi que du lieu-dit de Grandbois. Ce canton porte le nom de Denis-Benjamin Viger (1774-1861), né à Montréal, avocat admis au barreau en 1799 et qui se lance ensuite en politique. Il est d’abord député à la Chambre d’assemblée du Bas-Canada pour le quartier Ouest de Montréal (1808-1816) et de Chambly (1816-1830). En 1828, il est délégué à Londres avec John Neilson et Augustin Cuvillier pour exposer au parlement britannique les griefs du Bas-Canada contre les dirigeants politiques. Il y retourne en 1831 avec l’historien François-Xavier Garneau pour soutenir les accusations de la députation contre le procureur Stuart.

Bien que n’ayant pas pris part directement au soulèvement de 1837-1838, il est emprisonné pendant 18 mois pour son encouragement à la sédition. Il fut réélu député en 1841, cette fois du comté de Richelieu, et bien qu’il soit contre l’Union, il accepte l’offre du gouverneur Metcalfe de former un ministère avec William Henry Draper (1843-1846). De 1848 à 1858, il siégera au Conseil législatif. Cofondateur du Spectateur (1822) et de la Minerve (1826) et propriétaire de l’Aurore des Canadas, il a joué un rôle important comme journaliste et il a laissé sa marque dans l’histoire des idées au Canada. Proclamation en 1861.

Église de St-Épiphane

Église de Saint-Épiphane. Cette église possède un orgue Casavant, fabriqué en 1915. Photo : Site Web de la municipalité.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *