Villes et villages

Saint-Elphège

Saint-Elphège

Municipalité de Saint-Elphège

Constituée civilement le 3 décembre 1866, la municipalité de la paroisse de Saint-Elphège fait partie de la Municipalité régionale de comté de Nicolet-Yamaska de la région administrative du Centre-du-Québec. Située en bordure de la rivière Saint-François, elle se déploie sur un territoire de plus de 42 kilomètres carrés et regroupe moins de 300 Elphègeoises et Elphègeois.

L’année 1886 a servi de toile de fond temporelle à la création officielle à peu d’intervalle, de la paroisse, de la municipalité de la paroisse et du bureau de poste de Saint-Elphège. Détachée de Saint-Antoine-de-la-Baie-de-Febvre, de Saint-Thomas-de-Pierreville et de Saint-Zéphirin-de-Courval, la paroisse de Saint-Elphège, située à 11 kilomètres à l’est de Pierreville, à proximité de la rivière Saint-François qui coule au sud, près de La Visitation-de-Yamaska, a donné naissance à la municipalité de la paroisse de Saint-Benoît, le 12 mars 1886.

En effet, c’est sous cette appellation que l’endroit a d’abord été créé, rapidement modifiée pour la dénomination présente, le 21 juin suivant. On a voulu ainsi rendre hommage à monseigneur Elphège Gravel (1838-1904), qui a canoniquement érigé la paroisse. Ordonné prêtre en 1870, il devient curé de la cathédrale de Saint-Hyacinthe en 1880 et accède, la même année, au titre de chanoine. Sacré premier évêque de Nicolet en 1885, il conservera ses fonctions épiscopales jusqu’à sa mort. À travers cet ecclésiastique, on rendait également honneur à saint Elphège (en anglais Alphege-Aelfheah, dont la transformation a donné Alphée, prénom porté par plusieurs Québécois), moine bénédictin anglais (954-1012). Ami de saint Dustan qui le fit nommer évêque de Winchester en 984, il accède à l’archiépiscopat de Canterbury en 1006. Capturé par les Danois lors du sac de la ville en 1011, il refuse de payer le rançon. Il sera lapidé l’année suivante à Greenwich. Vénéré comme martyr, on célèbre sa fête liturgique le 19 avril.

Notons que créé de lots pris des paroisses avoisinantes, Saint-Elphège aurait pu prendre un tout autre nom, si le vœu de M. Isidore Champoux s’était réalisé. À l’aise financièrement, ce franc tenancier du Coteau décida de fonder une église sur ses propres terres. Porté par sa dévotion profonde envers saint Benoît, il souhaite que la future municipalité prenne le nom du fondateur des Bénédictins. Cette requête est déboutée par l’évêque de Trois-Rivières. Les citoyens obtiennent cependant du Parlement provincial l’autorisation d’établir la paroisse, décision qui coïncide avec la fondation du diocèse de Nicolet.

Le nouvel évêque accepte donc d’établir canoniquement la paroisse, le jour de la fête de saint Elphège. Monseigneur Elphège Gravel décide donc que la paroisse prendra le nom de son saint patron, soit Saint-Elphège. À défaut de lui voir attribué le nom qu’il désirait que la municipalité porte, Isidore Champoux aura réussi à réaliser son rêve et verra le village de Saint-Elphège devenir une réalité.

Parsemée d’arbres magnifiques, approvisionnée en eau par des sources naturelles, couverte de terres immenses composées de sols riches, Saint-Elphège vous surprendra.

Les Elphègeois sont fiers de leur village et déterminés à contrer l’exode rural en se donnant un milieu de vie de qualité, où l’histoire et le patrimoine côtoient le développement moderne de la collectivité.

Coordonnées de la municipalité de Saint-Elphège :

245, rang Saint-Antoine
Saint-Elphège
J0G 1J0

Téléphone : 450 568-0288.

Site Web de la municipalité de Saint-Elphège : municipalites-du-quebec.ca/saint-elphege.

Vue générale de la municipalité de Saint-Elphège.  Source de la photographie : Site Web de la municipalité.
Vue générale de la municipalité de Saint-Elphège. Source de la photographie : Site Web de la municipalité.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *