Villes et villages

Saint-Édouard

Saint-Édouard

Municipalité de Saint-Édouard

La municipalité de Saint-Édouard fait partie de la municipalité régionale de comté de Les Jardins-de-Napierville, située dans la région administrative de la Montérégie, à l’ouest de Saint-Jean-sur-Richelieu. Saint-Édourd (connue aussi comme Saint-Édouard-de-Napierville) s’étend sur une superficie  de 53 kilomètres carrés et compte une population d’environ 1 300 résidents.

L’histoire moderne et contemporaine de ces lieux débute en 1823 quand la seigneurie de Saint-Georges est concédée à François Languedoc. Le nouveau propriétaire de ces terres procède au développement de la région et le 20 novembre 1829 la paroisse Saint-Édouard-de-Saint-Georges est érigée canoniquement. En fait, cette paroisse couvre une partie du canton de Sherrington et de la seigneurie en question. Le bureau de poste y est ouvert en 1946, et le 1er juillet 1855, après l’abolition du régime seigneurial au Canada, la municipalité de la paroisse de Saint-Édouard est constituée civilement.

L’église actuelle de Saint-Édouard a été érigée en 1833. L’orgue Mitchell, fabriqué en 1892, y est installé.

Comme la plupart des municipalités de la MRC des Jardins-de-Napierville, la municipalité de Saint-Édouard est de longue tradition agricole. Les cultures y sont diversifiées, mais celle de la pomme de terre y réussit particulièrement bien. D’ailleurs, l’industrie laitière y est fortement représentée, ainsi que des industries spécialisées dans l’élevage et commercialisation des volatiles.

Les résidents de Saint-Édouard  sont reconnus pour s’impliquer dans le milieu.  La construction y va bon train et le secteur possède une zone résidentielle des mieux aménagées.

La distance entre Saint-Édouard et Montréal est de 50 kilomètres. La ville de Québec se situe à environ 275 kilomètres de Saint-Édouard. On accède à la municipalité en suivant la route 221.

Adresse physique de Saint-Édouard :

405-C, montée Lussier
Saint-Édouard
J0L 1Y0

Adresse postale :
C. P. 120
Saint-Édouard
J0L 1Y0

Téléphone : 450 454-6333

Historique de la municipalité de Saint-Édouard

À environ 15 kilomètres au nord-ouest de Napierville, entre Saint-Michel et Saint-Jacques-le-Mineur, dans la région de la Montérégie, on retrouve la municipalité de la paroisse de Saint-Édouard, officiellemet établie en 1845. Cette dénomination reprend celles de la paroisse érigée canoniquement en 1829, Saint-Édouard, et du bureau de poste créé en 1846, Saint-Édouard-de-Napierville.

Une partie du territoire ressortissait à celui de la seigneurie Saint-George, ancien canton de Sherrington, concédée à François Languedoc (1790-1840) en 1823. L’élément Napierville marque le rattachement jadis à la division de recensement de Napierville.

L’appellation municipale évoque la forte personnalité religieuse de saint Édouard le Confesseur (vers 1002-1066), roi d’Angleterre de 1042 à 1066. Préoccupé du bonheur de ses sujets et du salut de son âme, il pratique les vertus chrétiennes au plus haut degré, au détriment de l’administration de son royaume.

En 1050, le roi fit entreprendre la construction d’une nouvelle église sur le site d’une ancienne abbaye bénédictine. Inaugurée en 1065, cette église fut plusieurs fois agrandie par la suite et augmentée de chapelles et autres annexes avant de devenir l’abbaye de Westminster que nous connaissons maintentant. Décédé quelques mois seulement avant la Conquête normande, le 5 janvier 1066, Édouard ne put assister à la consécration de l’abbaye. Guillaume le Conquérant permit à sa soeur, Edith, de vivre le reste de ses jours à Windsor.

Armoiries St-Édouard

Armoiries de St-Édouard-de-Napierville. Image libre de droits.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *