Villes et villages

Saint-Damase

Saint-Damase

Paroisse de Saint-Damase dans la Vallée de la Matapédia

Il s’agit de la Paroisse de Saint-Damase située dans la Vallée de la Matapédia, région administrative du Bas-Saint-Laurent, constituée en 1885 (ou en 1886, selon d’autres sources).

La Paroisse de Saint-Damase (ne pas confondre avec la municipalité de Saint-Damase en Montérégie ni avec Saint-Damase-de-L’Islet dans la région de Chaudière-Appalaches) s’étire sur une superficie de près de 118 kilomètres carrés au nord-ouest de la MRC de La Matapédia et compte 450 habitants.

Les premiers habitants de Saint-Damase commencent à défricher les terres vers 1868 et c’est l’abbé Damase Morisset (parfois, on orthographie son nom comme Morrissette, mais dans les archives, il figure comme Morisset), fondateur de la paroisse qui prête son nom au village.

De par sa situation géographique à proximité du Saint-Laurent, le canton McNider devait se peupler dès qu’une route y donnerait accès. En fait, un chemin entre Métis et Matane, ouvert en 1850 et un second chemin, inauguré en 1866, pénétrèrent les terres en direction du chemin Matapédia et joueront ce rôle. Toutefois, à l’arrivée du père Morisset, il n’y avait que 17 familles sur le territoire. Dès l’année suivante, le bon père a pu réunir quarante-deux signatures des francs tenanciers requérant l’autorisation de construire une chapelle. En 1882, quatre-vingt-dix tenanciers adressent une requête à l’évêque pour qu’il consente à ériger la mission en paroisse et Mgr Jean Langevin signe le décret.

Dans la paroisse, on retrouve une vingtaine de lacs. La moitié d’entre eux regorgent de truites, attirant un grand nombre de pêcheurs.

La moitié du territoire de la municipalité est couverte de forêts et trois entreprises industrielles forestières s’y trouvent : l’usine Damabois de transformation du bois en lattes avec une douzaine d’employés, une usine de sciage et une usine d’assemblage de meubles avec une technologie toute nouvelle.

Côté agriculture, l’industrie laitière est une priorité pour les cultivateurs, mais sur quelques fermes, on fait l’élevage de porcs et de bœufs de boucherie.

De plus, de nombreuses érablières constituent une bonne source de revenus pour Saint-Damase.

Aujourd’hui, Saint-Damase est la destination touristique d’un grand nombre d’amateurs d’activités de plein air, parce qu’il y existe une Base de Plein air, principal attrait touristique de la municipalité. Les visiteurs viennent du Québec, du Canada, des États-Unis et de l’Europe pour visiter le célèbre Ranch des Collines Chic-Chocs.

À Saint-Damase, un théâtre d’été présente des pièces pour les vacanciers.

Adresse de Saint-Damase :

18, avenue du Centenaire
Saint-Damase
G0J 2J0

Téléphone : 418 776-2103.

Canton de MacNider

Ce canton prolonge vers le sud-est la seigneurie de Mitis qui s’étendait, en bordure du fleuve, entre les localités actuelles de Métis-sur-Mer et de Baie-des-Sables. Dans sa partie centrale, la municipalité de la paroisse de Saint-Damase et, dans sa partie méridionale, celle du village de Saint-Noël occupent une partie des contreforts des monts Notre-Dame que longe la voie ferrée du Canadien National. Les lacs Saint-Noël, Michaud, Caron et de Saint-Damase baignent ce territoire.

Le toponyme évoque la famille des Macnider, hommes d’affaires et marchands d’origine écossaise établis à Québec à la fin du XVIIIe siècle. Mathew Macnider avait acquis la seigneurie de Mitis en 1802 ; il possédait aussi les droits sur plusieurs autres domaines seigneuriaux, notamment ceux de Saint-Croix et de Portneuf. Ayant acheté la seigneurie de Mitis de son frère en 1807, John Macnider (1760-1829) réussit à y établir une quarantaine de familles, en majorité d’origine écossaise. En 1840, décédait à Métis-sur-Mer, Adame Lymburner Macnider, neveu des précédents et homme d’affaires très en vue du Bas-Canada, dont les deux fils avaient hérité de la seigneurie de Mitis au décès de John Macnider. Proclamé en 1942.

Saint-Damase

Saint-Damase. photo libre de droits.

Lire aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *