Villes et villages

Saint-Damase (Montérégie)

Saint-Damase (Montérégie)

Municipalité de Saint-Damase (région de la Montérégie)

La municipalité de Saint-Damase est située dans la municipalité régionale de comté des Maskoutains qui fait partie de la région administrative de la Montérégie. La municipalité actuelle a été constituée civilement le 5 octobre 2001 sur une superficie de plus de 80 kilomètres carrés. Elle regroupe plus de 2500 Damasiennes et Damasiens.

Vers 1795, les premiers pionniers de la région maskoutaine s’installent sur un territoire qui jouxte la future ville de Saint-Hyacinthe, dans la seigneurie du même nom, dite aussi Debartzch. Plus tard, en 1823, ils s’organisent en une paroisse qui sera érigée canoniquement en 1829 sous l’appellation de Saint-Damase, nom que conserveront la paroisse civile (1835), le bureau de poste (1837) et la municipalité de paroisse (1845).

La dénomination choisie par monseigneur Joseph-Octave Plessis, évêque de Québec, le 11 décembre 1820, a été déterminée par la fête du saint du jour, saint Damase Ier, en latin Damasus, né en Espagne vers 305 et mort à Rome en 384. Successeur du pape Libère en 366, ami de saint-Jérôme à qui il a commandé la révision de la traduction latine du « Nouveau Testament », Damase s’est distingué par la lutte acharnée qu’il a menée contre l’hérésie arienne et sa restauration remarquée du culte des martyrs.

Il a organisé le concile de Constantiople en 381. L’hypothèse avancée par Pierre-Georges Roy et assez répandue suivant laquelle on avait désiré rendre hommage à l’abbé Damase Ricard, ancien curé de La Présentation, en adoptant ce nom, doit être écartée puisque celui-ci, né en 1800, n’était âgé que de 20 ans lorsque l’appellation a été retenue.

Les Damasiens identifiaient anciennement leur municipalité comme Saint-Damase-de-Saint-Hyacinthe, d’une part pour pallier toute confusion avec une municipalité homonyme du Bas-Saint-Laurent et, d’autre part, pour marquer leur appartenance territoriale primitive à la seigneurie Saint-Hyacinthe, dont elle est détachée en 1811 et enclavée dans la seigneurie Debartzh. Bornée au nord par Saint-Hyacinthe, Saint-Damase voit la rivière Yamaska constituer sa limite est , près de Saint-Pie.

Municipalité de village de Saint-Damase-d
Ce minuscule espèce de moins de 4 km carrés de superficie est noyé dans les 75 km carrés que couvre le territoire de la municipalité de la paroisse de Saint-Damase en Montérégie qui le circonscrit de toutes part et dont il a été détaché en 1952.

Toutefois, la localité est bien antérieure à sa création officielle puisque Stanislas Drapeau (1863) signale dans la paroisse de Saint-Damase « un petit faubourg d’environ 225 âmes ». Une petite gare sur le trajet Québec-Montréal s’y trouvait. De plus, la route principale reliant autrefois Saint-Hyacinthe à Montréal traversait l’endroit. Partageant la même origine dénominative que la municipalité mère, la municipalité de village a toutefois été peuplée, à l’exception de quelques rues, beaucoup plus tardivement par des Beaucerons originaires surtout de Saint-Georges et des environs, à l’aube des années 1950. Les citoyens de Saint-Damase sont identifiés comme des Damasiens depuis 1991.

Pendant des annéess, chaque année, au début du mois d’août, se tenait à Saint-Damase le Festival du maïs qui attirait des milliers de visiteurs. Ce festival a pris fin en 2019 après 30 ans d’existence. Pendant la période estivale, des spectacles musicaux ont lieu sur la place de la Fabrique, située tout près de l’église du village.

Coordonnées de Saint-Damase :

115, rue St-Étienne
Saint-Damase
J0H 1J0

Téléphone : 450 797-3341.

Site Internet de la municipalité de Saint-Damase : st-damase.qc.ca.

Pour en apprendre plus

Vue d'une ferme à Saint-Damase. Source de l'image : Site web de la municipalité.
Vue d’une ferme à Saint-Damase. Source de l’image : Site web de la municipalité.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *