Villes et villages

Saint-Clet

Saint-Clet

Municipalité de Saint-Clet

Saint-Clet est une municipalité montérégienne qui se déploie sur une superficie de près de 39 kilomètres carrés au cœur de la municipalité régionale de comté de Vaudreuil-Soulanges, à l’ouest de Vaudreuil. Saint-Clet compte plus de 1750 Clétoises et Clétois.

La municipalité est située à quelques pas de Montréal, à environ 45 minutes du centre-ville.

La paroisse de Saint-Clet fut constituée canoniquement en 1849, par son détachement de la paroisse de Saint-Ignace-du-Coteau-du-Lac à la demande des résidents qui devaient se rendre jusqu’à Coteau-du-Lac pour assister à la messe. Alors, le premier curé résident de Saint-Clet est nommé en 1851 et 4 années plus tard, en 1855, la municipalité de la paroisse de Saint-Clet est constituée civilement.

Quelques fusions et défusions du territoire s’ensuivent au fil des ans jusqu’à 1974, quand l’actuelle municipalité de Saint-Clet est créée.

Dans l’histoire du Québec, Saint-Clet est resté le lieu de la tragédie du 17 février 1954, quand une personne a été tuée et des douzaines ont été blessées à la suite d’un grave accident de chemin de fer, dans lequel deux trains du Canadien Pacifique de la ligne Montréal – Toronto sont entrés en collision.

Un autre incident est rappelé par les résidents du village : le 14 mars 1985, des centaines de maisons de Saint-Clet ont été évacuées quand une pluie a provoqué une grande crue.

Saint-Clet occupe une position géographique enviable. En effet, elle jouit d’un emplacement remarquable qui facilite son accès à Montréal et Toronto, aussi a-t-elle connu au cours des dernières années une spectaculaire explosion démographique et plusieurs jeunes familles choisissent la municipalité pour s’y établir.

Coordonnées de la municipalité de Saint-Clet :

4, rue du Moulin
Saint-Clet
J0P 1S0

Téléphone : 450 456 3363

Site Internet de Saint-Clet : municipalite-st-clet.qc.ca.

Historique de la municipalité de Saint-Clet

Située au nord-est de Saint-Polycarpe et à l’ouest des Cèdres, en Montérégie, la municipalité de Saint-Clet présente toujours un caractère fortement agricole. En 1849, monseigneur Ignace Bourget détache une partie du territoire de la paroisse de Saint-Ignace-du-Coteau-du-Lac pour former celle de Saint-Clet. Il place la nouvelle paroisse sous le patronage de saint Clet, qui est le même personnage qu’Anaclet dont Clet constitue un diminutif. Romain d’origine, pape de 79 jusque vers 89, troisième depuis saint Pierre, il aurait été martyrisé sous le règne de l’empereur Domitien (81-96). Ultérieurement, un bureau de poste du même nom s’ouvre en 1851, puis une municipalité de paroisse en 1855, ainsi qu’une municipalité de village en 1921 ; celles-ci fusionneront en 1974 pour former l’actuelle municipalité de Saint-Clet. Les autorités municipales locales comptent parmi les toutes premières au Québec à adopter une résolution municipale, en 1980, qui consacrait la dénomination collective des citoyens, les Clétois.

Montérégie. Photo – GrandQuebec.com.

Voir aussi :

4 Comments

  1. Claude Lagarde

    2011/03/17 at 12:35

    Correctif, St-Clet est à environs 45 minutes du Centre-Ville de Montréal.

  2. admin

    2011/03/17 at 1:05

    Merci M. Lagarde, les corrections ont été apportées.

  3. Andrée Fortier-Neveu

    2011/10/26 at 2:30

    Saviez-vous qu’un grand compositeur de musique est né à St Clet ?
    C’est Achille Fortier, fils du Dr L.A Fortier ,qui était maire de St Clet vers 1860.

    Avez vous des détails supplémentaires , je fais des recherches sur ma famille et vous serais reconnaissante.

    Je suis la petite-fille de Edmond Fortier, frère d’Achille

    Merci à l’avance

    andrée Fortier- Neveu

  4. LOU

    2012/03/07 at 5:15

    Correction… La ville de St-Clet à un site… http://www.municipalite-st-clet.qc.ca/

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *