Villes et villages

St-Christophe-d’Arthabaska

St-Christophe-d’Arthabaska

Paroisse de Saint-Christophe-d’Arthabaska

Saint-Christophe-d’Arthabaska est une paroisse semi-rurale, voisine de Victoriaville. Cette municipalité de la Municipalité régionale de comté d’Arthabaska compte environ 2 500 Christophiennes et Christophiens.

La paroisse, constituée en 1855, se trouve dans la région administrative du Centre-du-Québec et couvre une superficie de près de 75 kilomètres carrés.

La présente municipalité s’appelle Saint-Christophe-d’Arthabaska dès 1853 et son développement débute avec la construction du chemin de fer.

Le nom d’Arthabaska vient d’un mot de la langue des Amérindiens Cris, apporté par M. John Gregory qui vient d’Alberta, en 1792, quand le gouvernement procède à l’arpentage des terres non concédées en vue de les peupler. C’est une exception, car ces nouvelles circonscriptions se voient attribuer, en général, des noms anglais, car on veut inciter colons britanniques et américains à s’y installer.

En 1993, lors de la fusion volontaire des agglomérations de Victoriaville, d’Arthabaska et de Saint-Victoire-d’Arthabaska, la municipalité de Saint-Christophe-d’Arthabaska avait été invitée à fusionner, mais ses citoyens avaient refusé. Cependant, toute la vie économique, culturelle, sociale et politique est étroitement liée à la ville de Victoriaville, centre administratif de la MRC d’Arthabaska.

Adresse de Saint-Christophe-d’Arthabaska :

418, avenue Pie-X
Saint-Christophe-d’Arthabaska
G6P 6S1
Québec

Téléphone : 819 357 9031

Site Internet de Saint-Christophe-d’Arthabaska : saint-christophe-darthabaska.ca.

Colline Mont Christo

D’une hauteur absolue de 297 m, cette colline surplombe la ville d’Arthabaska, dans la région des Bois-Francs, tout près de la rivière Nicolet. Son appellation remonte au début de la colonisation du canton d’Arthabaska. Avant 1830, Jean-Chrysostome (ou Christophe selon d’autres sources) Marcoux chassait dans les Bois-Francs. Ses compagnons donnèrent son nom abrégé à cet élément de relief qui servait d’indication aux voyageurs et aux chasseurs. On prétend que le nom de ce mont a pu inspirer celui de la paroisse érigée canoniquement en 1851, sous le patronage de saint Christophe, et dont l’église se trouvait bâtie sur le versant sud-ouest du mont.

Mont Saint-Michel

Ce toponyme désigne un mont qui s’élève dans la partie sud-est de la municipalité de la paroisse de Saint-Christophe-dArthabaska, immédiatement à l’est de Victoriaville, dans la région des Bois-Francs. D’une altitude de quelque 335 m, ce relief fait partie des contreforts des Appalaches. Sa dénomination remonte au mois d’août 1884, alors que mère Saint-Louis, supérieure de l’Hôtel-Dieu de Montréal, se rend à Arthabaska afin d’étudier la possibilité d’y ouvrir une maison pour les pauvres. Enchantée du panorama offert par les montagnes de la région, elle promet d’appeler Saint-Michel l’élévation qui se dresse devant eux, advenant que sa congrégation s’établisse à Arthabaska. Bien que figurant sur une carte de l’arpenteur J.-N. Gastonguay, dressée en 1885, cette appellation, consignée dans les archives de l’Hôtel-Dieu d’Arthabaska, restera longtemps ignorée de presque toute la population de la région.

saint-christophe arthbaska

Saint-Christophe-d’Arthabaska. Source de l’image : Site web de la municipalité.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *