Villes et villages

Saint-Camille-de-Lellis

Saint-Camille-de-Lellis

Municipalité de Saint-Camille-de-Lellis

Située dans la partie sud de la région administrative de Chaudière-Appalaches, près de la frontière américaine, sur la rivière Daaquam, la paroisse de Saint-Camille-de-Lellis est l’une des 13 municipalités de la MRC des Etchemins. La municipalité recouvre 252 kilomètres carrés et regroupe plus de 900 Camilloises et Camillois.

Saint-Camille offre une qualité de vie remarquable. Il suffit de faire mention des plusieurs prix remportés par la paroisse dans le cadre du concours « villes et campagnes fleuries du Québec» dans la catégorie de moins de mille habitants. Le nom du village honore l’abbé Camille-Stanislas Brochu, curé du village voisin de Saint-Magloire vers la fin du XIX siècle, ainsi que Saint-Camille de Lellis qui vécut au XVIe siècle et qui fonda l’Ordre des Camilliens. Leurs membres se consacrent aux malades et aux infirmes.

Les premiers colons y viennent vers la fin du XIXe siècle, et c’est en 1898 que les limites de la paroisse sont délimitées. En 1903, la paroisse est érigée canoniquement et l’année suivante la municipalité est constituée civilement.

L’exploitation forestière et l’agriculture ont amorcé le développement du territoire et constituent encore aujourd’hui des sources de revenus importants. Dès le début du XXe siècle, il y avait à Saint-Camille des moulins à scie et des terres cultivables. La municipalité est encore fortement boisée de nos jours.

Aujourd’hui, l’érable à sucre distingue bien la municipalité. En effet, plusieurs érablières sont exploitées pour leur sève et un grand nombre de touristes y viennent chaque année pour goûter au sirop d’érable et acquérir des produits de l’érable : beurre, tire et sucre.

Les forêts locales regorgent d’orignaux, de chevreuils, d’ours et de perdrix. C’est la pourvoirie du Triangle de Bellechasse qui gère la chasse dans la région.

Quant à l’agriculture, les produits laitiers constituent la première activité, suivis de l’élevage de porcs et de bœufs. Certains cultivateurs exploitent aussi des framboisiers.

Côté touristique, le territoire de Saint-Camille est traversé par le circuit vélo-village de la de la MRC des Etchemins. Le circuit est tracé en chaussée partagée avec les automobiles, et un dépliant touristique est disponible au bureau municipal.

En saison hivernale, un sentier de véhicules tout-terrain est parcouru par les amateurs de sports d’hiver. Notons que le Festi-Quad, fête populaire de la municipalité rassemble annuellement les amateurs de ce sport. D’ailleurs, un sentier balisé de motoneige traverse le territoire de Saint-Camille. Ce sentier est relié au sentier Trans-Québec.

On accède à Saint-Camille-de-Lellis en empruntant la route 204 via la route 173.

Canton de Daaquam

Proclamé en 1861, le canton de Daaquam est limité au nord-ouest par la rivière du même nom et au sud-est par la frontière canado-américaine de L’État de Maine. Il s’élève jusqu’à 404 m. au-dessus du niveau de la mer. Les ruisseaux Doucet et Carter, dont les sources se situent au sud de la ligne de partage des eaux au milieu du canton, s’écoulent vers la rivière Daaquam aurait été désignée avant le canton qui en aurait tiré son nom. Selon Pierre-Georges Roy dans Nomes géographiques de la province de Québec (1906), le nom amérindien Daaquam signifie rivière qui porte beaucoup d’eau.

Rivière Daaquam

Alimentée par plusieurs cours d’eau de canton de Langevin, à proximité de la municipalité de Sainte-Justine, la rivière Daaquam sépare les cantons de Daaquam et de Bellechasse, traverse le canton de Panet, bifurque vers l’État du Maine pour y rejoindre la rivière Saint-Jean. Sa longueur en sol québécois est de 40 km tandis que du côté américain elle fait 10 km. La rivière Daaquam draine un bassin fourni de bonnes terres et peuplé de bois blanc. Ce nom de rivière apparaît sur les cartes d’arpentage depuis au moins la seconde moitié du XIXe siècle. L’appellation a servi à dénommer un canton (1861), puis un village (1915), un bureau de poste (1916) et un hameau (Daaquam-Nord), tous situés dans le canton de Panet.

Coordonnées de Saint-Camille-de-Lellis :

C. P. 70
Saint-Camille-de-Lellis
G0R 2S0

Téléphone : 418 595 2233

Site internet de Saint-Camille-de-Lellis : saint-camille.net.

Église de Saint-Camille-de-Lellis

Église de Saint-Camille-de-Lellis. Photo : Jean-Kristof Grenon, photo du domaine public

Voir aussi:

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *