Villes et villages

Saint-Calixte

Saint-Calixte

Municipalité de Saint-Calixte

Grandir au cœur des collines

Saint-Calixte est située à l’ouest de Joliette, dans la région administrative de Lanaudière à environ 70 kilomètres de Montréal (45 minutes de route) et à 290 kilomètres de la ville de Québec. La municipalité fait partie de la municipalité régionale de comté de Montcalm.

Le territoire de Saint-Calixte est de 147 kilomètres carrés et la municipalité regroupe environ 6000 Calixtiennes et Calixtiens.

Municipalité en pleine croissance démographique, elle possède plusieurs atouts très recherchés pour ceux qui désirent renouer avec la nature. En effet, on s’y trouve au milieu des paysages champêtres, de forêts denses, de lacs et de rivières en plein coeur des collines. La ville est entourée par les montagnes des Laurentides et son principal cours d’eau est la rivière Beauport.

L’histoire officielle de ces lieux commence le 17 février 1832, avec la proclamation du canton de Kilkenny. En 1850, la mission catholique de Saint-Calixte y est fondée.

L’érection civile de la municipalité de Kilkenny a lieu le 1er juillet 1855 et son territoire est issu du démembrement d’une partie de la paroisse de Saint-Lin-des-Laurentides. C’est beaucoup plus tard que la municipalité sera rebaptisée Saint-Calixte dont le nom provient, tout comme celui de sa paroisse mère, du nom du pontife Calixte qui présida aux destinées de l’Église de 217 à 222.

Au XIXe siècle, l’histoire de Saint-Calixte est marquée par le développement de son économie agro-forestière et récréotouristique. Au cours du XXe siècle, l’attrait pour la villégiature a assuré une diversification de l’activité économique.

Cependant, ce n’est qu’en 1880 qu’a lieu son érection canonique en 1885, on y construit de l’église Saint-Calixte.

Mais à l’époque, le village s’appelait Kilkenny. En fait, les premiers calixtiens étaient d’origine irlandaise. Voilà une explication probable à cette toponymie qui rappelle un comté d’Irlande. Ce n’est qu’en 1954 que la municipalité adopte le nom de Saint-Calixte.

De plus en plus consciente de son potentiel récrétouristique, Saint-Calixte met tout en oeuvre pour le valoriser. La Fondation Rues principales, organisme sans but lucratif, œuvre à la revitalisation socio-économique et au développement durable de la municipalité.

Un grand nombre de lacs parsèment ce territoire, dont le lac des Artistes (dans le noyau villageois), lac Raymond, lac Siesta, lac Opéra, lac Bob (d’excellentes truites mouchetées dont le poids varie de 1 lb a 5 lbs), lac Bécaud, lac Desnoyers, lac Ricard, lac Duplessis, lac Pinet, lac Lavoie, lac Levasseur, lac Cristal, lac Desmarchais, lac Dodon…

Saint-Calixte est reconnue par son Festival Mondial du Grill de Saint-Calixte, qui offre aux festivaliers un grand nombre de grillades sous toutes ses formes, ainsi que l’occasion de goûter aux bières et aux produits agroalimentaires de Lanaudière. Les dégustations, spectacles, concours « Un BBQ presque parfait », animations et le Championnat du Québec de BBQ sont à l’honneur. Ce festival agroalimentaire offre également des ateliers de cuisine.

Saint-Calixte, c’est le siège social de l’Institut forestier de Saint-Calixte reconnu par son centre d’interprétation de la forêt, ornithologie et mycologie.

Pour accéder à Saint-Calixte, il faut prendre la Route 335 via Route 125 ou Autoroute 25.

Coordonnées de Saint-Calixte :

6230, rue de l’Hôtel-de-Ville
Saint-Calixte
J0K 1Z0

Téléphone : 450 222-2782

Site Web de Saint-Calixte : mscalixte.qc.ca.

Hameau de Beaulac

C’est dans la partie nord de la municipalité de Saint-Calixte, à quelque 12 km à l’ouest de la ville de Rawdon, que se trouve implanté le hameau de Beaulac. Les premiers établissements de cette localité de la région de Lanaudière remontent au milieu du XIXe siècle. Le toponyme descriptif Beaulac désigne aussi un plan d’eau particulièrement joli s’étendant juste au sud du hameau.

Lac Rond

La municipalité de Saint-Calixte, dans la région de Lanaudière, renferme plusieurs petits lacs dont les rives sont occupées par des vacances, et tout particulièrement le lac Rond qui s’étend sur un km2 seulement. C’est en 1974 que ce lac prit officiellement ce nom, emprunté, semble-t-il, à un tout petit lac, aujourd’hui disparu, situé à moins d’un demi-kilomètre à l’ouest et qui était nommé ainsi sur une carte topographique établie en 1918.

Des références à la forme plus ou moins circulaire d’entités géographiques naturelles sont présentes dans la dénomination de multiples lieux du territoire. À ce jour, on a recensé au Québec 226 toponymes qui comportent le qualificatif Rond dans leur appellation officielle, y compris ceux recueillis en langues amérindiennes et en inuktitut tels que Wayagamac, Kawawiyakamach et Ammaluttuq.

Le terme Rond convient mieux à certains types d’accidents géographiques qu’à d’autres dont, les lacs (163), les îles (32) et les monts (11) qui totalisent 91% de tous les toponymes officiels qui retiennent le spécifique Rond. Ce mode de désignation n’est récent puisqu’en 1535, Jacques Cartier nomme les sept îles – auxquelles la ville de Sept-Îles doit son nom – « les Ysles Rondes ». En 1815, Joseph Bouchette mentionne les Ysles Rondes pour désigner l’île voisine de l’île Sainte-Hélène, à Montréal, mais qui sera rattachée à cette à cette dernière lors des travaux d’aménagement de l’Exposition universelle de 1967 pour devenir le site actuel de la Ronde. La prolifération du qualificatif Rond, dans les toponymes est, depuis longtemps, source de confusion. Ceci explique, sans doute, le fait que 183 autres lieux géographiques portant cette désignation commune aient changé d’identification, certains faisant appel à des synonymes comme Rondelet, Rondelle, Ovale ou Lobulaire à la demande des autorités toponymiques concernées.

St-Calixte

Hôtel-de-Ville de Saint-Calixte. Photo : site web de St-Calixte.

Lire aussi :

2 Comments

  1. Champagne François

    2014/04/22 at 10:54

    ON SERAIT INTÉRESSÉ, À ACHETÉ, À INVESTIR, DANS VOTRE MUCIPILATITÉ, SOIT: ACHETER UNE RÉS/IDANSE.

    MAIS JE MANQUE D`INFORMATION, À CE SUJET. ON DEMEURE, À VALLEYFIELD. ET ON À VISITÉ VOTRE RÉGION DERNIÈREMENT. ET ON À ÉTÉ INTÉRASSÉ,
    POURRIEZ- VOUS NOUS DONNÉ DE L`INFORMATION, AU SUJET D` UNE RÉSIDANSE . SOIT: 165 2 IÈME AVENU 2 LOYER . ST- CALIX JOK-1Z0 .
    QUESTION: CE TERRAIN EST IL CONFORME AUX LOIS MUNICIPALE . ( FOSSE SEPTIQUE CHAM. ÉPURATION ECT. DISTANCE POUR FAIRE UN FEUX, DU LAC. ( PAR ÉTINCELLES .OBLIGATOIRE ? ) ET POURQUOI, IL Y A AUTANT DE MAISON À VENDRE, DANS VOTRE MUNICIPALITÉE ? ET LA RAISON DU HAUT TAUX DE TAXTES, POUR CE TERRAIN, QUAND IL N`Y A PAS DE SERVICE D`ÉGOÛT, NI EAUX COURANTE. ? ET UNE TRÈS PETITE ROUTE CARROSSABLE. ?
    LE LAC EST- IL PROPRE À LA BEIGNABLE?
    POURRIEZ- VOUS VÉRIFIEZ ,SI ON PEUX ÉGRANDIR LA MAISON, SUR LA LONGEUR ET LARGEUR. ( MAISON MOBILE) LA CHASSE EST- ELLE PERMISE, CARABINE OU ARC- BALETTE. ET À QUEL DISTANCE DU LAC. KM. Y À – IL DES RAIGLEMENTS, POUR LE DÉBROUSSAYAGE, AUTOUR DU LAC, OU COUPE D`ARBRES. LES BOÎSÉS EN – VIRONNEMENTS. SONT- ILS PRIVÉS, OU PUBLIQUES. ?
    POURRIEZ- VOUS REVOIR LE MONTANT DE LA TAX UNICIPALE POUR CETTE EMPLACEMENT.

    J`APPRÉCIRERAI QUE VOUS ME RÉPONDRIEZ, LE PLUS TÔT POSSIBLE.

    BIEN À VOUS.

    S.V.P FAIRE SUIVRE À QUI DE DROIT. ( MERCI À L`AVANCE)

    FRANÇOIS CHAMPAGNE.
    450- 377-3425

  2. Joncas

    2019/04/05 at 7:21

    Saint-Calixte, c’est le siège social de l’Institut forestier de Saint-Calixte reconnu par son centre d’interprétation de la forêt, ornithologie et mycologie. Il faudrait corriger ses informations, Il n’y a pas d’institut Forestier à St-Calixte

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *