Villes et villages

Saint-Barnabé-Sud

Saint-Barnabé-Sud

Municipalité de Saint-Barnabé-Sud

La municipalité de Saint-Barnabé-Sud est située dans la partie centre-nord de la municipalité régionale de comté des Maskoutains et fait partie de la région administrative de la Montérégie.

Constituée civilement le 1er juillet 1855 (bien que l’érection canonique de la paroisse remonte au début des 1840), cette municipalité recouvre une superficie de plus de 58 kilomètres carrés et elle est peuplée par environ 900 Barnabéennes et Barnabéens, dont la grande majorité sont des francophones.

Communauté rurale et agricole, Saint-Barnabé-Sud longe la rivière Yamaska au sud-est et est délimitée par les municipalités de Saint-Hugues, Saint-Jude, La Présentation et la ville de Saint-Hyacinthe.

Le couvert forestier est très limité sur le territoire, celui-ci ayant cédé toute la place aux activités agricoles. Le noyau urbain s’est développé le long de l’axe de la route 235 (rang Saint-Amable et rang Michaudville).

La proximité des municipalités de Saint-Jude, à l’ouest, et de Saint-Simon, à l’est, anciennement paroisses identifiées par des patronymes rappelant le souvenir d’apôtres du Christ, justifie la dénomination de cette entité municipale montérégienne. En effet, Barnabé, juif chypriote, membre de la première Église chrétienne de Jérusalem, se fait apôtre et introduit saint Paul à Chypre. Après avoir fondé une église dans cette ville, il parcourra l’Asie Mineure en répandant l’enseignement de Jésus, avant de mourir par lapidation à Salamine, suivant la tradition, autour de l’an 60. La paroisse religieuse qui en est à l’origine a été détachée de celles de Saint-Jude, de Saint-Barnard et de Saint-Hugues, en 1840, et érigée canoniquement deux ans plus tard, quoique demandée en 1821, puis en 1837. Une chapelle dédiée à saint Barnabé a été construite en 1838. Quant au bureau de poste, établi deux ans avant le rétablissement de la municipalité (créée une première fois en 1845) en 1853, il portait l’appellation de Saint-Barnabé, River Yamaska originellement, en raison de la présence de la Yamaska qui constitue la limite est de la municipalité.

Ultérieurement, il répondra au nom de Saint-Barnabé Richelieu, puis prendra celui de Saint-Barnabé-Sud en 1911. Pendant longtemps, la dénomination courante de l’endroit était justement Saint-Barnabé-Sud, afin d’éviter la confusion que ne manquait pas de susciter l’existence d’une municipalité homonyme en Mauricie, Saint-Barnabé (Nord). En conséquence, les autorités municipales, ont-elles sollicité et obtenu, en 1992, la modification de la désignation municipale de Saint-Barnabé en Saint-Barnabé-Sud, eu égard à un usage largement observé. L’histoire barnabéenne remonte cependant à 1791 alors que le quatrième seigneur de Saint-Ours, Charles-Roch de Saint-Ours (1753-1834), octroyait les premières concessions de terres à des gens venant de Saint-Ours, Saint-Hyacinthe, Saint-Denis, Saint-Antoine et Contrecoeur.

Aujourd’hui les agriculteurs et leurs familles comptent pour environ 12% de la population comparativement au début des années 1960 ou ceux-ci représentaient 80% de la population. Ce phénomène ou changement est dû à l’expansion importante d’un certain nombre d’agriculteurs. En 1960 dans le rang Haut Saint-Amable les fermes appartenaient à 41 agriculteurs tandis que de nos jour, on dénombre seulement une dizaine d’entreprises agricoles dans ce rang, un autre rang est aussi un exemple frappant, le rang Barreau a déjà compté plus de 10 agriculteurs et maintenant il ne reste qu’une entreprise installée dans ce rang.

Au niveau scolaire l’école du village identifiée Pavillon St-Barnabé fait partie du regroupement de l’école Aux-Quatre-Vents qui regroupe aussi les pavillons des municipalités de St-Jude, St-Bernard et de St-Louis.

Avec la contribution de l’équipe de bénévoles, la municipalité offre un service de bibliothèque et au niveau des loisirs la municipalité possède un parc de modules pour les enfants, une patinoire multifonctionnelle qui peut servir pour le roller blade l’été ou autre, ainsi qu’un terrain de soccer et de baseball.

Notons qu’à Saint-Barnabé-Sud son nés deux Québécois bien connus : l’historien Jean-Baptiste-Arthur Allaire et le marathonien Gérard Côté.

Le principal axe routier du territoire municipal est la route 235 qui permet de relier le noyau villageois à l’agglomération urbaine de Saint-Hyacinthe en direction sud et qui assure la liaison avec Saint-Jude en direction nord-ouest.

Coordonnées de Saint-Barnabé-Sud :

165, rang de Michaudville
Saint-Barnabé-Sud
J0H 1G0

Téléphone : 450 792-3030.

Site Internet de la municipalité de Saint-Barnabé-Sud : saintbarnabesud.ca.

Vue aérienne de la municipalité de Saint-Barnabé-Sud. Source de la photo : Site Web de la municipalité.
Vue aérienne de la municipalité de Saint-Barnabé-Sud. Source de la photo : Site Web de la municipalité.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *