Villes et villages

Saint-Alphonse

Saint-Alphonse

Municipalité de Saint-Alphonse

La municipalité de Saint-Alphonse a une population d’environ 700 habitants qui vivent en harmonie avec leur milieu. Le territoire de la municipalité est de 113 kilomètres carrés. Saint-Alphonse fait partie de la Municipalité régionale de comté de Bonaventure, dans la région administrative de la Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine.

Vous trouverez sur le territoire de Saint-Alphonse de grands espaces sur un fond de forêt mixte, entrelacé par des lacs, rivières et ruisseaux et une population dynamique déterminée à vivre en harmonie avec son milieu.

À l’instar de plusieurs des localités de la région de Bonaventure, la communauté naît grâce au courage et à la détermination d’Acadiens, de Canadiens et de Français, mais la souche principale vient surtout de Belgique. En effet, vers la fin du XIXe siècle, la possibilité de pouvoir posséder des terres agricoles bien à eux et la quête d’une vie meilleure encouragèrent plusieurs familles belges à immigrer pour s’établir à Saint-Alphonse. C’est ainsi que le père Henri Mussely, véritable instigateur de la mission, prend la route des terres du haut pays en 1892 et fonde la mission de Musselyville. Le père Mussely se plaisait toutefois à appeler l’endroit la Petite Belgique. Aujourd’hui, cette mission porte le nom de Saint-Alphonse, et la municipalité est constituée civilement en 1899.

Les premiers familles à s’installer dans l’endroit furent les Brinck, les Onraet et les Mussely. Au cours des années suivantes, plusieurs autres familles venues des paroisses avoisinantes se lancent elles aussi à la besogne du défrichage. Ces colons découvrent que les terres du huitième rang sont propices à l’agriculture. Les femmes des premiers colons participent aux travaux des champs, s’improvisent aussi couturières et infirmières et tricotent chaussons, tuques et mitaines. Les hommes eux, se font tantôt défricheurs, tantôt cultivateurs et bûcherons. C’est ainsi que la communauté se développe.

En 1910 , on y ouvre le premier magasin général de Théodore Lavoie, en 1919, la Caisse populaire est fondée et en 1925, l’église actuelle est érigée. Le Syndicat forestier de Saint-Alphonse voit le jour en 1944, le Club sportif est inauguré en 1960 et en 1966, le système d’aqueduc est implanté dans le village. Le bureau de poste est ouvert en 1967.

En 1999, lors des célébrations du premier anniversaire de Saint-Alphonse, un pacte amical de jumelage a été signé entre la municipalité de Saint-Alphonse et la commune de Saint-Ode en Belgique, un village francophone de la Wallonie. Des échanges culturels et amicaux se tissent aujourd’hui entre les habitants de ces deux régions au grand plaisir de tous.

Saint-Alphonse est situé dans la région de la Baie des Chaleurs , à 10 kilomètres à l’intérieur des terres. On y accède en utilisant la route 132 qui ceinture la péninsule gaspésienne, via une route secondaire qui monte vers le nord à partir de l’église de Caplan (direction nord sur Rue des Bouleaux vers Route des Érables sur environ cent mètres. Ensuite, tourner à droite sur Route des Érables et après un peu plus de 2 kilomètres, continuer sur Route de Saint-Alphonse sur 7,5 km. La distance entre la municipalité et la ville de Rimouski est d’environ 300 kilomètres. La ville d’Amqui est distante de 202 kilomètres et la ville de Carleton se situe à 55 kilomètres.Du côté de la province du Nouveau-Brunswick, on se rend à Saint-Alphonse en suivant la route 11. La ville de Campbellton est distante de à 111 kilomètres.

Historique de Saint-Alphonse

À l’extrême fin du XIXe siècle (1891), le père Henri-Joseph Mussely, prêtre belge, fonde la paroisse de Saint-Alphonse-de-Liguori, érigée canoniquement en 1899, à l’est de New Richmond et au nord de Caplan, la rivière Bonaventure constituant la limite est du territoire. Il place la paroisse sous la protection de saint Alphonse-Marie de Liguori (1696-1787) parce qu’il est membre de la congrégation des rédemptoristes, fondée par ce docteur de l’Église en 1732. Or, la vingtaine de familles belges qui l’accompagnent, rapidement découragées par la rigueur du climat, la saison des cultures se révélant trop courte, quittent le territoire pour Caplan, remplacées par celles de défricheurs de la baie des Chaleurs. Aussi les Brinck, les Ouaret, les Mussely et autres sont remplacés par les Audet, les Cyr, les Leblanc. Sur le plan civil, l’endroit a d’abord été connu sous l’appellation de La Petite-Belgique, un rappel de la patrie de ses défricheurs, souvenir que le gentilé Bigiquois, variante de Belgiquois prononcé localement, perpétue. La municipalité de de Musselyville, érigée en 1902, voyait sa dénomination modifiée en Saint-Alphonse en 1953. Quant au bureau de poste, créé en 1901, Saint-Alphonse-de-Caplan, il souligne la proximité, au sud, de cette municipalité.

Coordonnées de la municipalité de Saint-Alphonse :

127, rue Principale Est
Saint-Alphonse
G0C 2V0
Téléphone : 418 388-5214.

Site Web de Saint-Alphonse : st-alphonsegaspesie.com.

Logo de Saint-Alphonse. Source de l'image : site web de la municipalité.  Image libre de droits.
Logo de Saint-Alphonse. Source de l’image : site web de la municipalité. Image libre de droits.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *