Saint-Adalbert

Municipalité de Saint-Adalbert

La municipalité de Saint-Adalbert est située dans le secteur de la Côte-du-Sud de la région administrative de Chaudière-Appalaches, à mi-chemin entre Lac-Frontière et St-Pamphile, à environ 25 kilomètres de chacune de ces municipalités. Limitée au nord-est par la Grande Rivière Noire, la municipalité est bornée à l’est et au sud par la frontière avec les États-Unis.

Saint-Adalbert fait partie de la municipalité régionale de comté de l’Islet. Elle compte une population d’environ 600 Saint-Adalbertoises et Saint-Albertois. La superficie totale de la municipalité est d’environ 219 kilomètres carrés. Le territoire de la municipalité a été arpenté en 1863 et le canton de Casgrain a alors été proclamé. Ce nom honorait Olivier-Eugène Casgrain, né en 1812 et mort en 1864, maître de la seigneurie de L’Islet-Saint-Jean. Cependant, les premiers colons s’installent sur ce territoire à partir de 1893. Une vingtaine d’années plus tard, le 26 août 1911, le canton de Casgrain se joint au canton voisin de Leverrier pour former les Cantons unis de Casgrain-et-Leverrier (créé en 1868, le canton de Leverriere faisait référence à Louis-Guillaume Leverrier ou Verrier, qui occupait en 1728 la fonction de procureur du Conseil supérieur de la Nouvelle-France).

La paroisse de Saint-Adalbert est créée sur le territoire actuel de la municipalité en 1910, par détachement d’une partie de la paroisse voisine de Saint-Pamphile. Le nom de Saint-Adalbert, quant à lui, la municipalité le reprend en 1956. Cette appellation honore l’abbé Adalbert Blanchet, curé de Saint-Pamphile de 1880 à 1894. Le nom rappelle également saint Adalbert (956-997), archevêque de Prague et martyr, connu également comme Saint Albert de Bohème. Adalbert de Bohème participa à la conversion des Magyars au christianisme.

Aujourd’hui, c’est l’agriculture qui est la principale activité de Saint-Adalbert, dont le lin qui y est cultivé depuis 1976 et qui fit l’objet d’un festival pendant quelques années depuis 1981.

Fait remarquable : On retrouve à Saint-Adalbert un pont couvert, construit en 1943. Ce pont d’une seule travée et de type de poutre triangulée town enjambe la rivière Noire à la hauteur du rang des Moreau. Il s’agit du seul pont couvert de la MRC de L’Islet. La longueur totale du pont est de 39,27 mètres (128’ – 10″), la largeur hors-tout est de 6,30 mètres (20’ – 8″), la largeur carrossable atteint 4,90 mètres (16’ – 1″), la hauteur libre au portique est de 4,70 mètres (15’ – 5″) et la charge affichée est de 10 tonnes.

Canton de Leverrier

Borné par la frontière du Maine, ce canton se trouve à environ 40 km au sud-est de Montmagny. Son territoire est arrosé par la Grande rivière Noire et la rivière William et il est baigné par le lac Leverrier. Son nom commémore le souvenir de Louis Guillaume Leverrier ou Verrier qui occupait le poste de procureur du Conseil souverain de la Nouvelle-France en 1728. Proclamé en 1868.

Coordonnées de Saint-Adalbert :

15, rue du Collège
Saint-Adalbert
G0R 2M0

Téléphone : 418 356-5271

Site Web de Saint-Adalbert : saintadalbert.qc.ca.

St-Adalbert, église
Vue de l’église de Saint-Adalbert à partir de la route Bélanger. Source de l’image : Site Web de Saint-Adalbert.

Voir aussi :

Laisser un commentaire