Villes et villages

Preissac

Preissac

Municipalité de Preissac

La municipalité de Preissac occupe un territoire de  490 kilomètres carrés dans la région administrative de l’Abitibi-Témiscamingue. Cependant, sa population permanente est d’environ 720 Preissacoises et Preissacois.

Preissac est situé à 30 kilomètres au Sud-Ouest d’Amos. La municipalité est traversée par la rivière Kinojévis et ses affluents. Un certain nombre de lacs se trouvent également sur son territoire, dont le lac Preissac qui donne naissance à la rivière Kinojévis et le lac Fontbonne.

Preissac a été nommée en l’honneur de Joseph-Hyacinthe de Preissac, officier du régiment de Berry qui a défendu Québec et qui a participé à la Bataille de Sainte-Foy, lors de la guerre de Sept ans. Le lac Fontbonne a été également nommé en l’honneur d’un officier de l’armée française, notamment en l’honneur du commandant du Régiment de Guyenne.

La rivière de Kinojévis quant à elle porte un nom d’origine algonquine qui signifie petit brochet.

La localité de Preissac fut fondée en 1934 par des colons provenant de Saint-Raphaël dans Bellechasse. Ces colons se sont établis au bord de la Kinojévis, dans le sud du canton de Villemontel, dans le cadre du plan Vautrin qui visait la colonisation des lieux pendant la Grande Dépression.

En 1936, le premier moulin à bardeau a été érigé près du pont par M. Lorenzo E.Grenier. Un autre moulin, cette fois à vapeur, a été construit en bas des rapides en 1940 et un autre au lac Fontbonne en 1945.

Preissac a été érigée civilement en municipalité en 1979.

Aujourd’hui, Preissac possède trois principales sources de revenus : l’agriculture, la forêt et les mines. Il y a trois fermes. De plus, les terres ont un bon potentiel pour la culture biologique.

Côté forêt, les scieries ont toujours joué un rôle important dans l’économie du village.

Quant aux mines, c’est en 1906 qu’un ingénieur allemand du nom de Deller a découvert les ressources de Molybdénite dans ces lieux et une mine y a été exploitée de façon intermittente de 1914 à 1971.

Dans les années 1970, d’importants gisements d’or, d’argent, de cuivre et de zinc y ont été découverts, la mine Bousquet a donc été ouverte en 1979, la mine Doyon en 1980 et la mine Dumagami (Laronde) en 1988.

Soulignons que selon les données du site Web de Preissac, de 1990 à 2004, plus de 50% de la production totale d’or au Québec était extraite de mines du territoire de Preissac.

Les mines Laronde et Doyon sont toujours en opération et ces entreprises minières se trouvent parmi les plus importants employeurs de l’Abitibi-Témiscamingue. De 15 à 20% de la population active de la municipalité de Preissac sont employés dans ces mines.

Dans la municipalité de Preissac, il y a de nombreuses opportunités de pratiquer la chasse, la pêche et la pêche blanche. Il existe des sentiers de motoneige, des sentiers de ski de fond, des sentiers pédestres. Une randonnée dans le parc des Rapides ou dans le sentier de randonnée pédestre de la Roche vous donne l’occasion de relaxer dans un splendid décor. Privilégié d’un réseau de lacs et de rivières navigables, on y compte plusieurs rampes de mise à l’eau.

Chaque été, un Festival des Rapides, Descente des Rapides de Preissac, se tient dans la municipalité depuis le début des années 1980.

Situé sur la route 395 (via route 117, une dizaine de kilomètres au nord de Cadillac et entouré des lacs Preissac, Chassignol et Fontbonne, le Domaine Preissac offre d’excellentes opportunités pour les mordus de la pêche blanche, des pistes cyclables des forfaits motoneige, la baignade, un réseau de sentiers pédestres… Canards, lièvres, ours, perdrix, achigans, brochets et dorés ne font que vous attendre…

Baie Indienne

Ce toponyme s’applique à deux baies, dont la plus anciennement connue est située en Abitibi, dans la municipalité de Preissac. La première de ces baies est une profonde échancrure à l’est du lac Fontbonne, mentionné sous la forme anglaise Indian Bay sur une carte du canton de Preissac de 1936 ; l’ancienne mine Saint-Maurice se trouve dans son voisinage.

Quant à la seconde baie, homonyme, c’est aux confins de l’Abitibi et du Lac-Saint-Jean qu’on la retrouve. Elle fait partie du lac Le Barrois, dans le bassin de la rivière aux Saumons, cours inférieur vers le lac Saint-Jean.

La baie reçoit un petit cours d’eau, la rivière Indienne. Ces deux toponymes ont été adoptés en 1977. La présence d’importants campements saisonniers, montés par des  bandes de chasseurs amérindiens, est vraisemblablement à l’origine de ces deux appellations.

Canton de Preissac

Le canton de Preissac se trouve à environ 45 km à l’est de Rouyn-Noranda en Abitibi. Un segment de sa limite ouest traverse sur toute sa longueur le lac Fontbonne. La majeure partie de ce territoire est occupée par le lac Preissac, source de la rivière Kinojévis. Ce toponyme rend hommage à un militaire français du XVIIIe siècle. Le nom du canton de Preissac paraît sur la Carte de la région de l’Abitibi de 1911. Proclamé en 1916.

Lac Preissac

D’une superficie de 73 km carrés, cette étendue d’eau, située à une cinquantaine de kilomètres au nord-est de la ville de Rouyn-Noranda, occupe la majeure partie du canton abitibien de Preissac et constitue la source principale de la rivière Kinojévis, tributaire de la rivière des Outaoais. La municipalité de Preissac s’étend à son extrémité nord, près de la source de la Kinojévis. Plusieurs lacs et cours d’eau l’alimentent dont la rivière Noire au sud, et ses voisins à l’ouest, les lacs Fontbonne et Chassignolle. Les premiers explorateurs de la région considéraient d’ailleurs que ces deux entités lacustres faisaient partie du lac Preissac. Apparaissant sur une carte de 1907 sous le nom de Kaewagama – appellation algonquine parfois orthographiée Kewagama, Kiwagama, signifiant « lac qui semble s’en retourner », traduit en anglais par Turn Back From Lake sur certains documents cartographiques – ce lac change de nom vers 1923 et porte depuis lors celui du canton qui évoque un officier du régiment de Berry à la fin du Régime français.

Coordonnées de Preissac :

6, rue des Rapides
Preissac
Québec
J0Y 2E0

Téléphone : 819 732 4938

Site internet de Preissac : preissac.com.

Preissac

Preissac. Auteur de la photographie : P199

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *