Villes et villages

Poularies

Poularies

Municipalité de Poularies

Le territoire de Poularies couvre 164 kilomètres carrés. La municipalité est située dans la partie sud-est de l’Abitibi-Ouest. Dans une certaine mesure, Poularies constitue la limite de l’espace habité de cette région. La municipalité compte 750 Poularoises et Poularois.

Poularies se trouve sur la vaste plaine argileuse qui entoure le lac Abitibi, mais la partie sud-est du territoire est plus accidentée. La rivière Lois est le cours d’eau le plus important de la région. Cette rivière, autrefois appelée MolesWorth, coule en direction nord vers le lac Macamic.

Le nom de Poularies rappelle le lieutenant-colonel François-Médard de Poulariez, probablement né à Limoux dans le Languedoc, commandant du régiment du Royal-Roussillon lors de la guerre de Sept ans.

La colonisation de Poularies débute en 1916, mais jusqu’en 1924 le territoire fait partie de la municipalité des cantons unis de Royal-Roussillon et Poularies. C’est en 1924 que la municipalité de Poularies est créée.

Un monument, situé au coin des rues Baril Ouest, Baril Est et de la rue Principale, représente un colon naviguant sur la rivière Lois pour venir s’établir sur ces terres. Sur son radeau, on aperçoit sa valise et son baril de lard salé.

L’économie de Poularies est basée sur l’agriculture et l’industrie forestière.

La route 101 traverse le territoire de Poularies du nord au sud, reliant la municipalité aux secteurs de La Sarre et de Rouyn-Noranda.

Coordonnées de Poularies :

C. P. 58
Poularies
J0Z 3E0

Téléphone : 819 782 5159

Site internet de Poularies : poularies.ao.ca.

Historique de la municipalité de Poularies

Cette municipalité de canton s’insère dans le paysage abitibien, à 13 km au sud de Micamic, entre Seinte-Germaine-Boulé et Taschereau. Elle participe de la thématique toponymique régionale avec Palmrolle, Roquemaure et La Reine, reliée au monde militaire du XVIIIe siècle. Les liens qu’entretient cette municipalité de l’Abitibi avec la municipalité des cantons unis de Royal-Roussillon-et-Poularies dont elle a été détachée, laquelle est devenue la municipalité de la paroisse de Macamic en 1961, sont patents.

En effet elle doit son nom au lieutenant-colonel François-Médard de Poularies (ou Poulhariez, Poulariès, Poularié), d’origine languedocienne, né en 1717, capitaine des grenadiers en 1755, puis commandant du régiment Royal-Roussillon, dans l’armée de Montcalm. Brigadier des armées du roi, il s’est surtout illustré à la bataille des Plaines d’Abraham en 1759. Officier polyvalent de grand talent, il jouissait d’une belle réputation militaire qui peut tenir dans cette formule : premier à l’attaque, dernier à se replier. Son frères Jacques-Louis, a exercé la fonction de trésorier de France à Toulouse. Cette appellation, qui remonte à 1924 sur le plan municipal, soulève un problème quant à la prononciation – pulari, pularjez ou pularje suivant les graphies relevées. La première semble toutefois la plus répandue. Les Poularois commencent à défricher le territoire avec l’ouverture du canton en 1916, opération facilitée par un important feu de forêt dès 1919. Une paroisse, créée en 1921 et érigée canoniquement en 1926, sous le nom de Sainte-Rose-de-Lima-de-Poulariès, rend un hommage dénominatif à Marie-Rose-Anna-Gervais, née en 1882, épouse d’Alcide Naud, et l’une des premières résidentes de l’endroit en 1917. La rivière Loïs arrose la partie est du territoire. En août, par le passé, on y célébrait le Bal des foins à compter de 1968, le plus important festival de la région.

Canton de Poularies

Le canton abitibien de Poularies s’étend à environ 40 km au nord de Rouyn-Noranda. La partie sud de ce territoire a un relief plus accidenté que la section nord. Plusieurs cours d’eau l’arrosent, notamment les rivières Loîs, Poularies et Dagenais ainsi que le ruisseau du Lièvre. L’appellation rappelle les faits d’armes du lieutenant-colonel du Poularies ou Poulariès, commandant du régiment Royal-Roussillon. Le premier bataillon de ce régiment, avec le colonel d’Haussonville, s’est embarqué en mai 1755 et a dû arriver à Québec cette même année. Le nom de Poularies, sans accent grave, paraît sur la Carte de la région de l’Abitibi (1911). La municipalité de Poularies, dont le peuplement a débuté vers 1920, occupe le centre du canton. Proclamé en 1916.

Voir aussi :

Poularies

Poularies. Auteur de la photographie : P199

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *