Villes et villages

St-Pierre-de-Véronne-à-Pike-River

St-Pierre-de-Véronne-à-Pike-River

Municipalité de Saint-Pierre-de-Véronne-à-Pike-River

La Municipalité de Saint-Pierre-de-Véronne-à-Pike-River s’étend sur une superficie de près de 44 kilomètres carrés dans la région administrative de la Montérégie, faisant partie de la municipalité régionale de comté de Brome-Missisquoi. Pike-River, comme l’appellent ses résidents, se trouve à environ 110 kilomètres au sud-ouest de Sherbrooke, à une dizaine de kilomètres seulement de la frontière avec les États-Unis. La ville est située sur la rivière aux Brochets qui se jette dans la baie Missisquoi, à six kilomètres de la municipalité.

Cette petite municipalité regroupe plus de 560 habitants pour lesquels la Commission de la toponymie du Québec n’a encore pas déterminé de gentilé.

Outre la rivière aux Brochets, le territoire de la localité est traversé par les ruisseaux au Castor, Louis-Rocheleau et Bellefroid-Dandurand.

La colonisation du territoire de l’actuelle municipalité débute vers la moitié  du XIXe siècle, mais c’est en 1895 que la paroisse de Saint-Pierre-Véronne est érigée canoniquement par le détachement de quatre municipalités limitrophes, soit Saint-Georges-de-Clarenceville, Notre-Dame-des-Anges-de-Stanbridge, Stanbridge Station et Saint-Sébastien. Alors, un grand nombre de familles d’immigrants provenant de Suisse, de Belgique et de Pologne viennent s’y établir.

En 1912, lors de la constitution civile de la municipalité, les mots Pike-River sont ajoutés à Saint-Pierre-Véronne. Le mot Véronne fait écho à la ville italienne Vérone (en Italien le mot s’écrit avec un seul n).

Le constituant Saint-Pierre rappelle le frère dominicain Pierre de Vérone qui vécut au XIIIe siècle et le premier curé de la localité, père Pierre-Joseph Cardin. Pike-River est  la version anglaise du nom de la rivière aux Brochets.

La principale source des revenus des résidents de Saint-Pierre-Véronne-à-Pike-River sont l’agriculture et la production laitière.

Parmi les attraits patrimoniaux, la municipalité possède trois bâtiments remarquables, soit l’église Saint-Pierre, bâtie en 1907, l’ancienne école datée de 1923 qui abrite aujourd’hui l’hôtel de ville et le presbytère.

Notons que la municipalité possède aussi une marina pouvant accueillir des bateaux de plaisance.

Coordonnées de Saint-Pierre-de-Véronne-à-Pike-River

C. P. 93
St-Pierre-de-Véronne-à-Pike-River
J0J 1P0

Téléphone : 450 248 2120

Site internet de Saint-Pierre-de-Véronne-à-Pike-River : pikeriver.com.

Historique de la municipalité de Saint-Pierre de Véronne-à-Pike-River

Cette municipalité de la Montérégie, dont le nom associe les deux langues officielles du Canada, a été établie à 10 km au nord-est de Venise-en-Québec et à peu près à égale distance de la frontière canado-américaine, plus au sud.

Quelques ruisseaux parsèment et agrémentent le territoire, comme le ruisseau au Castor, le ruisseau Louis-Rocheleau et le ruisseau Bellefroid-Dandurand. La rivière aux Brochets coule en son centre avant de se jeter dans la baie Missisquoi, 6 km plus loin.

Les débuts véritables de la colonisation à cet endroit remontent à la fin du XIXe siècle. En 1895, on érige canoniquement et civilement la paroisse de Saint-Pierre-de-Véron(n)e, fondée par suite de son détachement des territoires de Saint-Georges-de-Clarenceville, de Notre-Dame-des-Anges-de-Stanbridge, de Stanbridge Station et de Saint-Sébastien.

En français, le nom de la ville italienne de Verona est orthographié avec un seul « n », graphie que l’on retrouve sporadiquement au fil des ans tant pour la paroisse que pour la municipalité.

L’appellation retenue célèbre un dominicain italien, Pierre de Vérone (vers 1205-1252). quoique l’on ait désiré davantage rendre homme au premier curé, Pierre-Joseph Cardin, né en 1860. Il fera bâtir une église et un presbytère en 1893, deuxième année de sa fonction de desservant, puis deviendra curé de l’endroit de 1895 à 1900.

Pour ce qui est de l’élément Pike-River, qui identifie d’abord le bureau de poste ouvert en 1842 et que l’on ajoute au nom paroissial lors de la création de la municipalité en 1912, il constitue la transposition anglaise du nom de la rivière au Brochet, ainsi identifiée sur des cartes anciennes. D’ailleurs, la dénomination courante de l’endroit, pour des motifs évidents d’abrégement, est précisément Pike River. L’agriculture et une industrie laitière importante caractérisent l’économie de cette localité rurale où se sont installés maints immigrants de la Suisse, de la Belgique et de la Pologne.

Pike River

Paysage rural à Saint-Pierre-de-Véronne-à-Pike-River. Photo : Site Web de la municipalité.

Pour en apprendre plus :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *