Villes et villages

Otter Lake

Otter Lake

Municipalité de village d’Otter Lake

Cette municipalité de village est située dans la région administrative de l’Outaouais et fait partie de la municipalité régionale de comté de Pontiac.

Constituée civilement le 1er janvier 1877, Otter Lake s’étend sur un territoire de 494 kilomètres carrés et est peuplée d’environ 1000 résidents

Le village d’Otter Lake abrite le centre administratif des cantons de Leslie, Clapham et Huddersfield. À environ 20 km à l’est de l’île du Grand Calumet, les lacs Hughes, à l’Ouest, de la Ferme, à l’est, McCuaig, au sud et à la Loutre, au nord, encerclent ce village.

La proximité du lac à la Loutre, traduction française de Otter Lake, explique le choix du toponyme. D’abord attribué au bureau de poste lors de sa mise en service en 1866, il désigne ensuite le village qui le circonscrit. Dès cette époque, Philemon Wright, le pionnier de l’industrie forestière en Outaouais, exploitait un dépôt de bois à Otter Lake. Cette industrie a d’ailleurs joué un rôle de premier plan dans l’histoire ancienne et contemporaine du village. La loutre est un petit mammifère carnivore de la famille des Mustélidés, au corps gros et allongé, à pattes palmées, qui se nourrit de poissons et de gibier d’eau. La forme « loutre », attestée depuis le XIIe siècle, a éliminé les formes populaires « lorre, leurre » de l’ancien français. Ce terme s’applique en France au Mustela lutrav ; il désigne au Québec le Lontra canadensis. Plusieurs lacs du Québec sont désignés par l’appellation française ou anglaise de ce mammifère.

Otter Lake offre un paysage d’une beauté naturelle qui séduit les résidents et les visiteurs qui s’adonnent à des activités de plein air au gré des saisons. Pensons à la pêche et à la chasse où quatre pourvoiries facilitent le séjour des passionnés de ces sports de loisir. Pour ce qui est du camping, des randonnées pédestres et des promenades dans les sentiers aménagés pour les véhicules tout-terrains (VTT), les amants de la nature admirent de magnifiques tableaux naturels qui se déroulent sous leurs yeux.

Des attraits du village , solignerons le Parc Leslie, qui possède un terrain de camping orienté sur la famille avec 1800 pieds de plage à sable. On y trouve un lac ensemencé de truite pour ceux qui pêche, vous trouverez de plaisir pour tous les âges comme le pédalo, volley-ball, basket-ball, canoë et beaucoup plus.

Escapade Eskimo qui offre les promenades dans le traîneau a chiens avec un chenil de 22 chiens ça serait une expérience a ne pas manquer aussi la raquette, sentier pédestre et ski de fond pour en nommer une couple.

La pourvoirie Lac de L’indienne : Que ce soit pour la pêche, la chasse ou simplement pour relaxer la pourvoirie Lac de L’indienne est l’endroit idéal.
Leur personnel attend votre visite pour la faire inoubliable.

Canton de Huddersfield

Ce canton se retrouve à l’est de la rivière Coulonge à une dizaine de kilomètres au nord-est de Fort-Coulonge. Dans sa partie est, il est arrosé par la rivière Picanoc, de plus, il est baigné par toute une série de nappes d’eau dont les plus importantes sont les lacs Hickey, Deer, Sopwith et Murphy. Son territoire constitue une partie de la municipalité des cantons unis de Leslie-Clapham-et-Huddersfield. Ce toponyme, qui évoque une ville d’Angleterre, paraît sur la carte de Gale et Duberger de 1795.

Canton de Leslie

Ce canton de la MRC de Pontiac est l’un des constituants de la municipalité d’Otter Lake (ancienne municipalité des cantons unis de Leslie-Clapham-et-Huddersfield sise à 60 km au nord-ouest de la ville de Gatineau, dans la région de l’Outaouais. Ce nom souligne la carrière de James Leslie (1786-1873), Écossais venu au Canada peu avant la guerre de 1812, à laquelle il participa. Riche marchand de Montréal, plusieurs fois député, il participa à la fondation de la Banque de Montréal dont il fut administrateur (1817-1829). Propriétaire de plusieurs seigneuries dont celles de Ramezay, Bourgchemin et du Lac-Matapédia, il fut membre du Conseil législatif en 1848 et nommé sénateur en 1867. Le territoire du canton est parsemé de nombreuses nappes d’eau dont les plus importantes sont les lacs Leslie, McCuaig, de la Ferme et à la Loutre. Proclamé en 1866.

Historique des cantons unis Leslie-Clapham-et-Huddersfield

La région de l’Outaouais compte plusieurs municipalité de cantons unis comme Sheen-Esher-Aberdeen-et-Maloff, Waltham-et-Bryson, Mansfield-et-Pontefract, Alleyn-et-Czewood et Leslie-Clapham-et-Huddersfield, phénomène qui témoigne de la présence de vastes espaces peu peuplés au potentiel de développement futur estimé jadis élevé Leslie-Clapham-et-Huddersfield est située à quelque 25 km au nord de Campbell’s Bay, entre Alleyn-et-Cawood, à l’est, et Mansfield-et-Potrefact, à l’ouest.. Lieu de villégiature, axé surtout sur la pratique de la chasse et de la pêche étant donné qu’il compte quantité de lacs, cet espace a été érigé en municipalité en 1877 et tire son appellation de la réunion dénominative de trois cantons proclamés en 1866, en 1920 (le canton était considéré comme projeté dans la seconde moitié au XIXe siècle) et en 1793. Peu peuplée (moins de 1 000 habitants) en regard de son étendue (500 km carrés), cette municipalité a été établie parce qu’il était plus avantageux de detenir un statut municipal que de demeurer territoire non organisé. La partie sud-est du territoire est surtout habitée, notamment le village d’Otter Lake et les environs des lacs Hughes et McCuaig. L’élément constituant Leslie rappelle James Leslie (1786-1873), secrétaire d’État à l’époque de l’Union des deux Canadas, soit de 1848 à 1851, alors que Clapham et Huddersfield font respectivement allusion à un ancien village anglais, au nord de Bedford, et à une ville du comté de York, au sud-ouest de Leeds. En raison de l’ampleur du nom, l’usage local l’abrège depuis longtemps en Leslie.

Coordonnées d’Otter-Lake :

Adresse physique :

15, avenue Palmer
Otter Lake.

Adresse postale :

C. P. 70
Otter Lake
J0X 2P0

Téléphone : 819 453-7049.

Site Web d’Otter Lake : otterlakequebec.ca.

Voir aussi : 

Les hôtels d’Otter Lake- L’hôtel qu’on voit a été construit par Ben Kiloran qui en fut le premier propriétaire. Par la suite, c’est George Murphy qui l’occupa. En arrière-plan, on voit une écurie pour accueillir les chevaux des visiteurs. De l’autre côté de la rue, on voit une grange et un coin d’un autre hôtel du village qui appartenait à Olympe Desjardins. Malheureusement, ces structures n’existent plus.
Les hôtels d’Otter Lake. L’hôtel qu’on voit a été construit par Ben Kiloran qui en fut le premier propriétaire. Par la suite, c’est George Murphy qui l’occupa. En arrière-plan, on voit une écurie pour accueillir les chevaux des visiteurs. De l’autre côté de la rue, on voit une grange et un coin d’un autre hôtel du village qui appartenait à Olympe Desjardins. Malheureusement, ces structures n’existent plus. Source de la photographie : Site Web de la municipalité de village d’Otter Lake.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *