Villes et villages

Notre-Dame-des-Neiges-des-Trois-Pistoles

Notre-Dame-des-Neiges-des-Trois-Pistoles

Municipalité de Notre-Dame-des-Neiges (des-Trois-Pistoles)

Constituée civilement le 1er juillet 1855, la municipalité de Notre-Dame-des-Neiges regroupe plus de 1100 Pisoloises et Pistolois et s’étend sur un territoire de 94 kilomètres carrés. Cette municipalité fait partie de la région administrative du Bas-Saint-Laurent (Municipalité régionale de comté des Basques) et de la circonscription électorale Rivière-du-Loup-Témiscouata.

Traversée par la rivière des Trois-Pistoles qui motive, du moins en partie, l’appellation de cette municipalité, celle-ci donne sur le fleuve partiellement en son principal intérêt réside dans la présence de la ville de Trois-Pistoles qu’elle enclave presque entièrement. Elle occupe une portion de la région du Bas-Saint-Laurent entre Saint-Éloi et Saint-Simon. À l’origine, soit en 1713, l’église locale était dédiée à Notre-Dame des Anges, appellation écartée au profit de Notre-Dame-des-Neiges en 1790.

Suivant la légende, les paroissiens demeurant indécis sur le choix du site de leur église, le curé leur proposa une neuvaine pour les éclairer. Au neuvième jour, une plaque de neige de forme carrée, en plein mois d’août, constituait la réponse du ciel !

Lors de son érection canonique en 1827 et civile en 1835, la paroisse est identifiée comme Notre-Dame-des-Neiges-de-Trois-Pistoles, appellation qui sera reprise lors de l’érection de la municipalité de paroisse en 1845 et englobant la paroisse, puis abolie en 1847.

La municipalité de ville de Trois-Pistoles en a été détachée en 1916. Nom de seigneurie concédée en 1687, Trois-Pistoles, qui remonterait à 1631, a suscité maintes tentatives d’explication quant à son origine. On estime, selon la légende, que soit un missionnaire, soit un marin ayant laissé échapper trois pièces de monnaie, dont chacune valait une pistole, dans la rivière, celle-ci reçut ipso facto cette appellation. Suivant une autre version, il s’agirait du coût du transport des voyageurs vers la Côte-Nord dans les premiers temps de la colonie ou encore d’un gobelet d’argent valant trois pistoles. Ces légendes circulent encore dans la société pistoloise sans que l’on puisse vraiment confirmer l’authenticité des événements qu’elles rapportent.

Un circuit des légendes a été conçu et aménagé par la municipalité. Ce trajet fort intéressant permet de découvrir des paysages d’une beauté impensable et découvrir des histoires fascinantes des temps anciens…

La municipalité de Notre-Dame-des-Neiges adhère aux Fleurons du Québec.

Lieu-dit Les Fourneaux

On rencontre ce toponyme, adopté officiellement en 1982, à l’île aux Basques située à 5 km de la rive sud du Saint-Laurent en face de Trois-Pistoles. Des fouilles archéologiques menées en 1990 ont permis de mettre au jour, autour des fourneaux, des artefacts reliés à la pêche à la baleine. Ces fourneaux reposent sur la roche en place, dans des points stratégiques de l’île favorisant le chargement de l’huile de baleine à bord des bateaux. Le père Henri Nouvel, dans les Relations des Jésuites, affirme avoir vu le site de ces fourneaux, en 1vril 1663, à l’île aux Basques. «Je pris plaisir, dit-il, de visiter les fourneaux qu’ils (les Basques) y ont bâtis pour faire leurs huiles ; on y voit encore tout auprès de grandes côtes de baleines qu’ils y ont tuées.»

Coordonnées de Notre-Dame-des-Neiges :

4, rue Saint-Jean-Baptiste
Rivière-Trois-Pistoles
G0L 2E0

Téléphone : 418 851-3009.

Site Web de la municipalité de Notre-Dame-des-Neiges (de Trois-Pistoles) : notredamedesneiges.qc.ca.

Voir aussi :

Vue panoramique de la municipalité de Notre-Dame-des-Neiges. Source de la photo : Site Web de la municipalité.
Vue panoramique de la municipalité de Notre-Dame-des-Neiges. Source de la photo : Site Web de la municipalité.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *