Villes et villages

Notre-Dame-des-Bois

Notre-Dame-des-Bois

Municipalité de Notre-Dame-des-Bois

Notre-Dame-des-Bois est une municipalité, située dans la région administrative de l’Estrie, faisant partie de la MRC du Granit. La municipalité regroupe environ mille Bois-Damiennes et Bois-Damiens. Elle recouvre un territoire de 191 kilomètres carrés.

Ce village est l’un des plus hauts villages du Québec. En effet, il se trouve à une altitude moyenne de 550 mètres. La rivière Arnold prend sa source à l’est du village et la rivière aux Saumons, à l’ouest.

Le territoire restait pratiquement désert jusqu’à la seconde moitié du XIXe siècle, même si des chercheurs d’or fréquentaient ces lieux. Les premières familles à s’y établir sont des colons canadiens français. La plupart sont de retour au Québec après avoir émigré aux États-Unis. D’autres viennent de France et de Belgique.

D’abord, la localité portait le nom de Chesham, en l’honneur d’une commune d’Angleterre.

Vers 1871, M. Vaillant y construit une première scierie. François-Xavier Dufresne vient faire un abatis de trois acres sur le rang Vl et y ouvre une boutique de forge.

Après l’approbation de l’acte de Rapatriement qui a lieu à Ditton le 16 avril 1875, Chesham se développe vite. En 1877, l’érection en municipalité de Chesham a lieu, et le village est rebaptisé en l’honneur de la Très Sainte Vierge.

Aujourd’hui, Notre-Dame-des-Bois est devenu un lieu tris prisé des amateurs de la nature sauvage. Sis au pied des montagnes de marbre qui forment les frontières de l’État du New Hampshire et de l’État du Maine, les Sentiers frontaliers, un parcours de 110 kilomètres, permettent d’accéder à des sommets de 1100 mètres d’altitude et des paysages à couper le souffle. La municipalité est un lieu reconnu de villégiature et de plein air.

En septembre 2008, la Route des Sommets, d’une longueur de 158 kilomètres, est inaugurée. Elle traverse 15 municipalités.

Mont Saddle

D’une hauteur de 972 mètres et troisième en importance en Estrie, le mont Saddle, dont une partie se trouve aux États-Unis, est compris dans le territoire de la municipalité de Notre-Dame-des-Bois, à 75 km à l’est de Sherbrooke. Il fait partie de l’ensemble des montagnes Blanches. En usage depuis le début du XXe siècle, cette dénomination est d’origine descriptive. Le mot anglais saddle désigne en effet un ensellement ou col séparant deux collines. Il traduit bien la dépression qui se trouve entre le mont Saddle lui-même et un sommet jumeau, côté sud-est. Morphologiquement, cette topographie rappelle évidemment la selle, c’est-à-dire ce petit siège que l’on sangle habituellement sur le dos du cheval.

Canton de Chesham

Ce canton, situé à quelques kilomètres au sud-ouest du lac Mégantic, a reçu son nom d’après celui d’une ville du comté de Buckingham (Angleterre), au nord-ouest de Londres. Sa limite sud coïncide avec la frontière canado-américaine. Entre le mont Saint-Joseph au nord-ouest, qui s’élève jusqu’à 1082 m, et le mont Saddle, qui atteint 929 m d’altitude au sud, s’étend un relief moins élevé dont le centre est occupé. Par la municipalité de Notre-Dame-des-Bois. Un réseau routier simple et peu dense y converge. On trouve ce nom sur la carte de Gale et Duberger en 1795. Proclamé en 1869.

notre dame des bois

Notre-Dame-des-Bois. Photo © Tous droits réservés : flickr.com/photos/voyagecanada.

Les Boisdamiens sont très fiers du fait que Notre-Dame-des-Bois est l’endroit par excellence pour les amateurs d’astronomie: Sur le territoire de Notre-Dame-des-Bois, se déploie le Parc national du Mont-Mégantic. L’ASTROLab, centre de vulgarisation scientifique y est situé sur le pourtour du Massif du Mont-Mégantic. Le centre est équipé d’une salle multimédia, des télescopes et des observatoires publics. On y raconte tout sur l’univers et sur les corps célestes, dont la planète Pandora. L’Observatoire du Mont-Mégantic, observatoire astronomique professionnel, est situé au sommet du Mont-Mégantic. C’est le plus performant observatoire astronomique au Canada.

Notons en passant qu’en septembre 2007, cet endroit a été reconnu 1ère réserve de ciel étoilé à l’échelle mondiale par l’International Dark Sky (IDA), une initiative des plus remarquables à travers le monde pour préserver le ciel étoilé.

D’ailleurs, un lieu de pèlerinage, une chapelle située au sommet du Mont Saint-Joseph s’y trouve.

Montagne de Marbre

Partie du massif des Montagnes Blanches, à la frontière canado-américaine, la montagne de Marbre, d’une hauteur de 915 mètres, se rattache à la municipalité de Notre-Dame-des-Bois, en Estrie, et domine de plus de 400 mètres la vallée de la rivière au Saumon, affluent de la rivière Chesham. Le toponyme actuel est la forme française d’un nom qui, encore en 1969, était répertorié comme Montagne Marble, notamment sur des cartes topographiques depuis 1921. Ce toponyme rappelle qu’une carrière de marbre a été autrefois exploitée sur le versant sud de la montagne.

Mont D’Urban

Ce mont s’élève à 910 mètres dans la partie sud-ouest de la municipalité de Notre-Dame-des-Bois, à 80 km à l’est de Sherbrooke, en Estrie, sur la frontière du Québec et du New Hampshire. En usage depuis le milieu du XIXe siècle, cet oronyme honore la mémoire de sir Benjamin D’Urban, général et administrateur colonial britannique (1777-1849). Il a notamment rempli la fonction de gouverneur de la colonie du Cap, de 1834 à 1838, puis celle de commandant des troupes du Canada-Uni, de 1847 à 1849, année de son décès survenu à Montréal. Variante : Mont Ben-Durban.

Coordonnées de Notre-Dame-des-Bois :

35, route de l’Église
Notre-Dame-des-Bois
J0B 2E0

Téléphone : 819 888-2724

Site Internet de Notre-Dame-des-Bois : notredamedesbois.qc.ca.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *