Villes et villages

Municipalité de Montcalm

Municipalité de Montcalm

Municipalité de Montcalm dans les Laurentides

Constituée civilement le 6 mars 1907, s’étendant sur une superficie de plus de 128 kilomètres carrés, la municipalité de Montcalm fait partie de la région administrative des Laurentides et de la municipalité régionale de comté des Laurentides. Cette petite municipalité ne regroupe que 700 résidents.

Tirant son appellation de celle du canton, proclamé en 1857, où elle a été implantée, cette municipalité provient du détachement, en 1907, d’une partie du territoire de la municipalité de Harrington-et-Union, située dans les cantons de Harrington et de Montcalm, à une vingtaine de kilomètres au sud-est de Saint-Jovite, près de Barkmere et d’Arundel, dans les Laurentides.
En 1901, on fondait à cet endroit la mission de Notre-Dame-de-la-Sagesse.

C’est le nom du glorieux général français Louis-Joseph, seigneur de Saint-Véran et marquis de Montcalm (1712-1759), qui a été retenu à cette occasion, tout comme pour le comté et le bureau de poste créés en 1853. Commandant de toutes les forces armées en Nouvelle-France (1756-1759), il a attaché son nom à la fameuse bataille des Plaines d’Abraham où il a perdu la vie, mais non l’honneur, s’étant conduit comme un valeureux guerrier. La noblesse d’âme et de cœur du général se révèle bien en parfaite symbiose avec le site magnifique de verdure et de paysages enchanteurs qui sert de toile de fond à la municipalité. La nature accidentée du territoire a d’ailleurs suscité le surnom évocateur de Montagnards attribués aux citoyens de Montcalm. Incidemment, la commune de Saint-Véran dans les Alpes françaises est la plus élevée d’Europe.

Aujourd’hui, Montcalm possède un sentier pédestre, un réseau cyclable et une paroi d’escalade de renommées exceptionnelles. Montcalm abrite des milieux naturels prestigieux dont la réputée réserve écologique Jack Rabbit.

Réserve écologique Jack Rabbit

Ce territoire, au relief constitué de collines arrondies et escarpées, se situe sur le territoire de la municipalité de Montcalm, au sud-ouest de la ville de Sainte-Agathe-des-Monts et au nord-est de la municipalité d’Huberdeau. Initialement créée le 7 janvier 1981 sous le nom de Réserve écologique des Laurentides, elle couvrait alors une superficie de 604 hectares.

Le 29 avril 1992, lors de son agrandissement pour atteindre la superficie de 750 hectares, l’appellation a été modifiée pour celle de Réserve écologique Jackrabbit (Jack Rabbit). Ce nom évoque Herman Smith Johansnsen (1875-1987), surnommé Wapoo par les Cris, ce qui signifie lièvre, rendu par les anglophones sous la forme « jackrabbit ».

Canton de Montcalm

Cette entité cadastrale est située au sud du canton de Wolfe, à une trentaine de kilomètres au nord de Lachute, dans la MRC des Laurentides. Les deux noms évoquent les généraux Montcalm et Wolfe, des armées française et anglaise, qui se sont livré bataille sur les plaines d’Abraham en 1759. Ce canton comprend dans ses limites la municipalité du canton de Montcalm où se trouvent la réserve écologique Jackrabbit créée en 1981 et la municipalité de Lac-des-Seize-Îles. Le territoire est de plus marqué par la présence de nombreuses élévations et de plusieurs lacs dont les lacs Berval et des Écorces. Proclamé en 1857.

Coordonnées de la municipalité de Montcalm :

10, rue de l’Hôtel-de-Ville
Montcalm.
J0T 2V0

Téléphone : 819 681-3383.

Site Web : municipalite.montcalm.qc.ca.

Vue sur la municipalité de Montcalm dans les années cinquante du XXe siècle. Source de la photo : site Internet de la municipalité de Montcalm.
Vue sur la municipalité de Montcalm dans les années cinquante du XXe siècle. Source de la photo : site Internet de la municipalité de Montcalm.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *