Villes et villages

Municipalité de Newport

Municipalité de Newport

Municipalité de canton de Newport

La municipalité de Newport se déploie sur un territoire de plus de 272 kilomètres de superficie, mais elle ne regroupe qu’une population de moins de 800 résidents. Cette municipalité, constituée le 1er janvier 2006, fait partie de la région administrative de l’Estrie et de la municipalité régionale de comté du Haut-Saint-François.

Cette vaste municipalité rurale est composé de plusieurs hameaux, dont Island Brook, Lawrence, Randboro et St-Mathias-de-Bonneterre. Son territoire est arrosé par la rivière Eaton et les ruisseaux Sherman, Island et Lyon.

La population locale vit principalement d’agriculture et de foresterie. La municipalité se distingue par l’équilibre harmonieux de ses paysages et par une architecture qui témoigne de ses origines anglophones.

Le nom de Newport, implanté en Estrie depuis la fin du XVIIIe siècle, a d’abord été attribué à un canton proclamé en 1801 et obtenu en concession par Edmund Heard. Celui-ci s’était installé sur le territoire en 1794 avec sa famille.

En 1795, il forme une compagnie avec Josiah Sawyer afin d’exploiter les riches forêts qui couvrent cette partie des Cantons-de-l’Est de l’époque. Plus tard, en 1855, la dénomination servira, en partie, à identifier la municipalité des cantons unis de Newport-Ditton-Chesham-Clinton-et-Auckland, dont Newport sera détachée en 1876 pour former une municipalité de canton autonome. À noter qu’en 1851, les lieux comptent 356 habitants tous d’origine britannique et que, grâce à une très forte poussée canadienne-française, la représentation francophone s’établit à 296 habitants sur un total de 403, dix ans plus tard.

Plusieurs hypothèses entourent le motif d’attribution de cette appellation. Cerains, suivant la version officielle, y voient un village d’Irland, d’autres estiment qu’elle évoque la capitale de l’île de Wight, sur la côte de la Manche, d’autres enfin effectuent un rapprochement avec la ville de Newport, dans le Montmouthshire, aus du pays de Galles en Grande-Bretagne. Quoi qu’il en soit, il pourrait s’agir d’un emprunt au nom d’une ville anglaise, bien que les Newport abondent aux États-Unis et il demeure très plausible que des Loyalistes de l’époque aient simplement transposé le nom d’un lieu d’où ils provenaient. Sis au sein d’une région réputée pour ses paysages et où la nature se fait omniprésente, Newport, enchâssée entre Saint-Isidore-d’Auckland, au sud, et Bury, au nord, compte un grand nombre de lacs qui font le bonheur des amateurs de pêche des environs.

Newport se situe à une trentaine de kilomètres à l’est de Sherbrooke.

Canton de Newport

Inscrit sur la carte de Gale et Duberger de 1795, ce canton, proclamé en 1801, a pris le nom très courant dans la toponymie anglaise et dans celle des anciennes colonies britanniques d’Amérique du Nord. Amorcé vers le milieu du XIXe siècle, le peuplement progressa lentement mais suffisamment pour que soit instituée en 1876 la municipalité du canton de Newport, toujours comprise dans le canton faisant aujourd’hui partie de la MRC du Haut-Saint-François, à une trentaine de kilomètres à l’est de Sherbrooke. La rivière Eaton et les ruisseaux Sherman, Island et Lyon arrosent ce territoire de la rencontre des hameaux d’island Brook, de New Mexico, de Lawrence Colony et de Randboro.

Hameau de New Mexico

Implanté en bordure de la rivière Eaton Nord, sur le territoire municipal de Newport, le hameau de New Mexico se situe à 25 km au sud-ouest de l’observatoire du mont Mégantic et à 30 km à l’est de Sherbrooke. Le nom s’inspire probablement de Mexico, localité établie en 1818 sur l’Androscoggin, dans le Main actuel. Vers la même époque, en effet, plusieurs familles en provenance de Maine, notamment les Austin et les Jones, vinrent s’établir dans cette partie des Cantons-de-l’Est, attirées par le faible prix des terres et les grandes possibilités d’exploitation du bois.

Lieu-dit La Petite-Angleterre

Sans doute parce que les premiers colons à s’y établir, vers le milieu du XIXe siècle, étaient d’origine britannique, un petit bout de rang d’à peine 2 km du canton de Ditton a fini par être désigné sous le nom de La Petite-Angleterre. Ce rang, qui rejoint la route 257 à mi-chemin entre la Patrie et Chartierville, n’est plus guère qu’un lieu-dit puisque les exploitations agricoles ont été abandonnées et qu’il n’y reste plus qu’une famille.

Vers 1875-1880, sous la direction de l’abbé Jean-Baptiste Chartier, curé de Coaticook, une société fut constituée en vu d’assurer le rapatriement vers les Cantons-de-l’Est de Canadiens français qui avaient émigré vers la Nouvelle-Angleterre ; il en résulta notamment la fondation de la colonie de la Patrie. Variante : Little England.

Coordonnées de Newport :

1452, route 212
Cookshire
J0B 1M0

Téléphone : 819 560-8565.

Site Internet de Newport : municipalitenewport.com.

Voir aussi :

Vue aérienne du Hameau de Island Brook de la municipalité de Newport. Source de l'image : Site Web de Newport.
Vue aérienne du Hameau de Island Brook de la municipalité de Newport. Source de l’image : Site Web de Newport.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *