Villes et villages

Métis-sur-Mer

Métis-sur-Mer

Ville de Métis-sur-Mer

La ville de Métis-sur-Mer se trouve dans la région administrative du Bas-Saint-Laurent et fait partie de la municipalité régionale de comté de La Mitis. Métis-sur-Mer occupe une superficie de 48 kilomètres carrés, au délà de Rimouski, plus à l’est de cette ville.. Un peu plus de 620 Métissiennes et Métissiens y habitent. Métis-sur-Mer a le statut de ville.

Les premiers habitants du village de Métis-sur-Mer étaient des Écossais qui s’y sont établis en 1818. La localité fut érigée civilement en 1850 sous l’appellation de Petit-Métis.

Le village a été un lieu de villégiature des Québécois depuis la fin du XXe siècle, ce dont témoigne son architecture remarquable et ses magnifiques paysages. À l’époque, l’aristocratie québécoise, y construit un grand nombre de villas cossues dans le style Nouvelle-Angleterre.

Le nom du village change en 1921 pour souligner sa situation sur les bords de l’estuaire du Saint-Laurent. Cependant, le village est souvent appelé Metis Beach. Cette appellation non officielle lui a été donnée par les anglophones et s’est enracinée à cause de la très belle plage de sable qui longe la côte du fleuve.

Aujourd’hui, le village offre aux voyageurs un grand nombre d’activités de plein air et il est choisi par de nombreux voyageurs comme lieu de vacances en raison de la beauté de ses lieux et de la richesse de ses habitations. Une promenade sur la rue principale de la localité vaut le coup d’oeil.

Étant une localité touristique, Métis-sur-Mer offre plusieurs activités de loisirs et sportives. Le parc de la Mitis se trouve à côté de la municipalité.

En 2002, Métis-sur-Mer fusionne avec le village de Les Boules qui est devenu un secteur de la ville.

Le rivage des environs de Métis-sur-Mer (dérivé de Mitis, du micmac « mitisk » – « bouleau, tremble ») attirait également leurs flots d’estivants dans la seconde moitié du XIXe siècle, surtout d’origine anglophone. Metis Beach, version anglaise du toponyme, en témoigne. Le journaliste et chroniqueur Arthur Buies (1840 – 1901) en a traité avec éloquence dans ses Chroniques.

Historique de Métis-sur-Mer

Cette ville d’eau, pour employer une expression répandue en France, a connu ses heures de gloire au XIXe siècle alors qu’elle constituait le centre de villégiature le plus renommé à l’est de Rimouski, accueillant le gratin de la société québécoise qui y a laissé des villas cossues et impeccables.

La rivière Mitis a d’abord reçu ce nom qui lui a été attribué par les Amérindiens de Restigouche qui devaient la suivre pour atteindre le Saint-Laurent. Ayant observé le grand nombre de bouleaux qui ornaient ses rives, ils l’ont baptisé Mitisk, mot micmac qui a pour sens bouleau ou tremble. La forme micmaque « miti sipo » a en outre le sens de rivière du peuplier. Dans l’usage, la forme Métis peut également être fréquemment observée par le passé, étant connue dès le XVIIIe siècle.

En 1897, on instaurait la municipalité du village de Petit-Metis, fondée par des Écossais en 1850, à 22 km à l’est de Sainte-Flavie entre Les Boules et Grand-Métis, à l’occasion de son détachement de Saint-Octave-de-Métis. Cette appellation devait être modifiée en 1921 et devenir Métis-sur-Mer, ce dernier élément marquant la présence du fleuve, couramment appelé « mer » par les gens d’En-Bas-de-Québec, c’est-à-dire par les riverains de l’estuaire.

La forme équivalente anglaise Metis Beach, largement usitée jusqu’au détour des années 1960, figure à la Gazette officielle et sa popularité lui vient sans doute de l’insistance sur la plage (beach) métissienne, qui évoque les joies de l’eau et du soleil. Une seigneurie a déjà porté en 1675 le nom de Mitis, Métis ou Peiras et comprenait, en tout ou en partie, le territoire de Métis-sur-Mer, Saint-Octave-de-Métis, Saint-Octave-de-Métis-Sud (dans Matane) et Saint-Antoine-de-Padoue-de-Kempt (dans Matapédia). La paroisse de Saint-Rémi-de-Métis, canoniquement érigée en 1855, comportait également l’appellation Métis.

Rivière du Petit Mitis

La rivière du Petit Mitis prend naissance près du centre de la municipalité de Padoue, dans le Bas-Saint-Laurent. Coulant vers le nord, elle se déverse dans le fleuve par l’anse du Petit-Mitis, à Métis-sur-Mer. Tout au long de son parcours d’environ 18 km, elle est alimentée par de nombreux petits cours d’eau. En 1754, Niclas Gaspard Boucault, dans son État présent du Canada, indique « les Rivières du petit Métis, du grand Métis ». L’attribution de ce toponyme, que l’on retrouve inscrit sur une carte du capitaine Jonathan Carver, en 1777, a été motivée par la proximité de la rivière Mitis, cette dernière étant de dimension plus importante. En 1831, Bouchette utilisera l’appellation anglaise Little Mitis River pour la désigner.

Coordonnées de la Ville de Métis-sur-Mer :

138 Principale
Métis-sur-Mer

G0J 1S0

Téléphone : 418 936 3255

Site Web de Métis-sur-Mer : ville.metis-sur-mer.qc.ca.

métis sur mer

Jardin à Métis-sur-Mer. Photo : Droit d’auteur © Irina Harcenco.

Voir aussi :

2 Comments

  1. Pierre Séguin

    2010/05/28 at 1:52

    S.V.P. mettre à jour vos informations.

    Adresse:
    Ville de Métis-sur-Mer
    138 Principale
    Métis-sur-Mer G0J 1S0

    Re: site web

  2. denise christiaenssens

    2011/02/17 at 6:57

    Paix et Joie

    Pourrez-vous me donner le nom de votre maire ainsi que son @ et son numéro de télép?one j’aimerais le rejoindre

    + Sr Denise Christiaenssens Ermite de la croix o.f.s.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *