Villes et villages

Lac-du-Cerf

Lac-du-Cerf

Municipalité de Lac-du-Cerf

Située dans la région administrative des Laurentides et faisant partie de la municipalité régionale de comté Antoine-Labelle, la municipalité de Lac-du-Cerf se déploie sur une superficie de près de 95 kilomètres carrés.

Environ 450 Cervoises et Cervois résident dans cette charmante municipalité, constituée le 1er janvier 1955.

À 35 kilomètres au sud de Mont-Laurier, la petite municipalité de Lac-du-Cerf jouit d’une situation géographique exceptionnelle et d’un lac profond exempt de pollution. La quiétude de ces lieux est renforcée par la proximité de la réserve faunique Papineau-Labelle.

On trouve sur ce territoire la ferme Léonard (fraisière) et l’érablière Léonard.

En toute saison, cet endroit paisible vous fait profiter d’un lac aux eaux limpides et profondes, bordé d’une forêt mature et luxuriante. Vous y découvrirez un village intimement ancré dans la nature qui offre des terrains aux attributs fabuleux. Le sentier écologique Le Petit castor, ainsi que plusieurs sentiers pédestres et de ski de fond permettent de parcourir ce territoire vierge, admirant le miroitement du soleil à la surface de l’eau, des huards qui chantent au loin et le murmure du vent dans les branches.

Il s’agit d’un petit coin bien à vous pour y établir votre maison de campagne, d’un endroit idéal pour vous détendre, respirer de l’air pur et pratiquer vos activités de plein air favorites toute l’année.

Bref, univers enchanteur situé tout près de Mont-Laurier, Lac-de-Cerf est un lieu de prédilection pour les vacanciers, où voue découvrirez le parc de la Biche, le parc de Mont-Limoges, la piste de ski de fond La Cervoise et beaucoup plus… Tout en visitant les magnifiques paysages parmi les cerfs de Virginie, vous aurez la chance d’y pratiquer une panoplie d’activités. Ainsi, cet endroit de rêve pour les amateurs de plein air, Lac-du-Cerf saura vous émerveiller par toute sa splendeur.

Lac-du-Cerf est située à environ 250 kilomètres de Montréal et moins de 500 kilomètres de la ville de Québec.

Coordonnées de Lac-du-Cerf :

19, chemin de l’Église
Lac-du-Cerf
J0W 1S0

Téléphone : 819 597-2424

Site Web de la municipalité de Lac-du-Cerf : lacducerf.ca.

Lac du Cerf

La municipalité de Lac-du-Cerf s’étend sur la rive nord de ce plan d’eau, d’une superficie de 13 km2, dans le canton de Dudley. Alimenté entre autres par les lacs Croche et Lefebvre, il rejette son trop-plein par la passe du Narrest, dans le Petit lac du Cerf, puis par le ruisseau du Cerf jusqu’à la rivière du Lièvre. À 30 km au nord de ses rives, est située la ville de Mont-Laurier.

Grand mammifère ruminant de la famille des Cervidès, le cerf vit en troupeau dans les régions boisés. Au Québec, on ne retrouve que le cerf de Virginie (Odocoileus virginianus) couramment appelé chevreuil. Sous le Régime français, il aurait été une source non négligeable de viande et de cuir pour pour les communautés blanches et amérindiennes. De nos jours, le cerf de Virginie représente le gros gibier le plus important, numériquement parlant, du continent nord-américain.

Plusieurs entités géographiques, majoritairement des lacs, portent le nom de Cerf sur le territoire québécois. Mais celle qui se dénomment Chevreuil sont beaucoup plus nombreuses. Se toponyme fut approuvé en 1933.

Mont Limoges

D’une hauteur d’environ 405 m, le mont Limoges s’élève à 50 km au sud-est de la baie au SAble du réservoir Baskatong et à 30 km au sud de Mont-Laurier.

Ce toponyme fut proposé par le conseil municipal de Lac-du-Cerf, puis accepté par la Commission de géographie en 1965 afin de perpétuer la mémoire du deuxième évêque de Mont-Laurier qui favorisa le développement spirituel et matériel des habitants de son diocèse. Joseph-Eugène Limoges naît à Sainte-Scholastique, dans le comté de Deux-Montagnes, le 16 novembre 1879. Après des études chez les Frères de l’Instruction chrétienne et au collège Saint-Laurent, il entre au Grand Séminaire de Montréal en 1899, est ordonné prêtre en 1902 et devient curé de Montcerf en 1907.

On le retrouve à Mont-Laurier de 1913 à 1918, puis à Saint-Jovite jusqu’à sa nomination comme administrateur intérimaire du diocèse de Mont-Laurier le 11 janvier 1922, peu de temps après la mort de l’évêque, monseigneur Limoges privilégie la colonisation et l’agriculture de la région.

Il accueille ainsi à Mont-Laurier plusieurs congrès d’organismes à vocation agricole, dont celui de la société de l’industrie laitière de la province de Québec en 1928. Il suggère aux chômeurs des agglomérations urbaines de s’installer sur des terres de colonisation, crée la Société de colonisation du diocèse de Mont-Laurier en 1933 et fonde une école d’agriculture à Mont-Laurier cette même année. Il réussit aussi à faire venir des communautés religieuses religieuses dans le diocèse, dont les religieuses de Sainte-Croix (1926), les Soeurs de Sainte-Famille (1936) et les Jésuites (1938), afin qu’elles puissent s’occuper de certains établissements scolaires et hospitaliers. Nommé archevêque en 1957, monseigneur Joseph-Eugène Limoges meurt le 2 mars 1965.

lac du cerf

Lac du Cerf. Source de la photographie : lacducerf.com.

Voir aussi :

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *