Villes et villages

Kingsey-Falls

Kingsey-Falls

Municipalité de Kingsey-Falls

La population de Kingsey-Falls, une petite localité, érigée en ville en 1963 et située dans la région administrative du Centre-du-Québec, à environ 25 kilomètres de Victoriaville, est de 2000 résidents (Kingsey-Falloises et Kingsey-Fallois) et sa superficie en terres fermes est de soixante-dix kilomètres carrés. Kingsey-Falls fait partie de la Municipalité régionale de comté d’Arthabaska.

Cette belle ville renommée pour la beauté de ses paysages, est traversée par la rivière Nicolet.

Parmi ses attraits principaux, on retrouve les Jardins publics Marie-Victorin d’une superficie de 26 acres abritant plus de mille espèces horticoles. Chaque année, des dizaines de milliers de visiteurs parcourent ses sentiers.

En parlant de Kingsey-Falls, on parle toujours de Cascades, une entreprise d’importance internationale œuvrant dans le domaine des fibres recyclées qui a contribué à la notoriété de la ville de Kingsey-Falls.

La ville vous invite à découvrir la piste cyclable reliant Kingsey-Falls à la Route Verte. Le parc Bernard-Lemaire et le parc municipal de jeux pour enfants et de tables de pique-nique en font une halte idéale au bord de la rivière Nicolet pour la famille.

On nous dit que les Ateliers Marie-Victor ont fermé, c’est dommage, on laisse ce passage comme un texte ayant une valeur historique: Finalement, citons les Ateliers Marie-Victor, lieu d’exposition et la possibilité d’acheter des créations des artistes et artisans de la région. Vous y trouverez plus de cinquante participants. L’éventail des médiums présentés vous émerveillera : huile, aquarelle, vitrail, broderie norvégienne, dentelle fuseau, peinture sur ardoise, accessoire d’ardoise, savon, papier artisanal, produits alimentaires, poteries, tricot, tissages, chandelle, bijoux… On y voit un grand nombre d’oeuvres originales créées à partir de matériaux recyclés (bois, ardoise, métal, papier).

Historique du canton de Kinsgsey

Proclamé en 1803, ce canton de Drummond, désigné en 1792, est situé à quelque 25 km au sud-ouest de Vuctoriaville. Il est délimité à l’ouest par le tracé de la rivière Saint-François. Le motif exact de l’attribution de cette dénomination, qui figure sur la carte de 1795, N’a pas encore été définitivement établi, bien que l’on estime qu’elle évoquerait une localité d’Angleterre.

La situation géographique de cette localité, plantée dans un décor grandiose presque au sommet de la montagne de Kingsey, ou mont Saint-Félix d’où elle domine les campagnes des alentours, constitue une forte attraction pour le touriste de passage. Elle se trouve à une quinzaine de kilomètres au nord de Richmond, bornée au nord-est par Kingsey Falls et au sud par Shipton et Cleveland. Cette localité a été peuplée vers 1800 par des Irlandais et des Canadiens français, quoique la proportion plus grande de ces derniers ait suscité l’appellation French Village à l’extrême fin du XVIIIe siècle. Près de 4 000 ha du canton de Kingsey ont été concédés, en 1802, à George Langmore, médecin de la garnison de Québec.

Deux explications sont proposées quant à l’origine du nom du canton, de la municipalité érigée en 1845 et du bureau de poste créé en 1836. Suivant l’une, la plus plausible, la dénomination rappellerait celle d’un village du comté d’Oxford, en Angleterre.

Quant à l’autre, qui veut qu’il s’agisse du nom de l’arpenteur J. S. Kingsey, qui aurait procédé à la division des terres du canton, elle se révèle moins recevable, car l’appellation figurait sur la carte de Gale et Duberger en 1795, avant tout arpentage effectué sur le terrain.

L’endroit est desservi, de nos jours, par la paroisse de Saint-Félix-de-Kingsey. L’agriculture kingséenne constitue la principale activité, malgré la présence de nombreux commerces et de petites industries.

Coordonnées de Kingsey-Falls :

C. P. 270
Kingsey-Falls
J0A 1B0

Téléphone : 819 363 3810

Site web de la Ville de Kingsey-Falls : kingseyfalls.ca,

Parc Marie-Victorin

Parc Marie-Victorin. Source de l’image : Site Web de la ville de Kingsey-Falls.

Voir aussi :

2 Comments

  1. rejean paradis dit :

    Bonjour, j’aimerais recevoir une épinglette ou deux de votre charmante ville-municipalité, merci beaucoup.

    Réjean Paradis, C-410, 91 Pointe-aux-Lièvres, Québec, Québec, G1K-5Y5, merci.

  2. Elliott Rivard dit :

    Malheureusement, les Ateliers Marie Victor ont fermé.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *