Villes et villages

Hebertville-Station

Hebertville-Station

Municipalité d’Hébertville-Station

Constituée comme municipalité de village le 18 février 1903, Hébertville-Station est située dans la région administrative du Saguenay-Lac-Saint-Jean, notamment dans la la municipalité régionale de comté de Lac-Saint-Jean-Est. Se déployant sur un territoire de plus de 30 kilomètres carrés, la municipalité regroupe environ 1500 Hébertstaloises et Hébertstalois.

La vocation ferroviaire demeure le seul motif de création, en 1903, de cette municipalité de village située à proximité de la sortie, du côté du lac Saint-Jean, de la réserve faunique des Laurentides et enclavée entre Hébertville et Saint-Bruno. En effet, à environ 6 kilomètres de l’église de Notre-Dame-d’Hébertville, on a bâti une station de chemin de fer lors de la construction de la ligne Québec-Lac-Saint-Jean, laquelle station constitue l’élément distinctif de la dénomination municipale, d’abord attribuée au bureau de poste local ouvert en 1895. Ce nom de lieu rappelle l’abbé Nicolas-Tolentin Hébert (1810-1888). À l’origine, un petit village dénommé Saint-Wilbrod s’était formé à l’endroit de la station et a connu au cours des années 1930 une importante diminution de sa population, ce qui l’a fait presque disparaître.

Le nom de Saint-Wilbord était tiré de celui de la paroisse fondée en 1901 et canoniquement de Notre-Dame-d’Hébertville, en souvenir du curé de Notre-Dame-d’Hébertville, Louis-Wilbrod Barabé (1901-1904). Plus tard, l’endroit a connu une substantielle remontée de la population, comptant près de 1 500 âmes en 1992. Les gens d’Hébertville-Station ont fait jadis grand usage de granit noir en provenance de Saint-Gédéon, on peut encore présentement en obserever de multiples traces sur les constructions résidentielles.

Aujourd’hui Hébertville-Station est devenu un joli village qui connaît une progression constante. La vie y est paisible et agréable. On y retrouve tous les services et toutes les structures qui permettent à sa population d’y vivre bien et heureuse.

Le service des loisirs de la municipalité offre à la population diverses activités tout au long de l’année. Hébertville-Station dispose de plusieurs infrastructures de loisir dont une grande et petite glace extérieure , un terrain de baseball , un terrain de soccer , une piste de voitures téléguidées, le centre Frédéric Chabot et le centre communautaire. Les jeunes pourront profiter du service du camp de jour à chaque période estivale.

La municipalité est représentée par deux festivals soit les Gaiétés hivernales qui se déroule au mois de février et la Plantation du mai au mois de juin.

Au cours de l’histoire, trois incendies majeurs ont freiné l’essor de la municipalité. En effet, une grande partie du village n’était qu’un amas de cendres fumant au matin 10 septembre 1930. Trente-cinq bâtisses brûlé. Vingt familles, quelques 175 personnes, ont perdu leur foyer foyer. En plus des résidences, le feu aura détruit l’église et ses dépendances, les granges et l’écurie derrière l’église, l’Hôtel de ville, la Banque Nationale, les établissements de la Cie Dionne, le garage Desjardins, la maison du sacristain, Boniface Desgagné, l’Hôtel Lemay, l’Hôtel Bouchard, le garage Potvin, le magasin Gagnon Frères, la centrale téléphonique, deux entrepôts, une salle de billard, deux salons de barbier, un café et un salon de coiffure. On a calculé plus de 300 000$ de dommages.

Quelques mois plus tôt, en janvier de cette même année, 8 maisons avaient été détruites par les flammes. Ce feu devait être le premier des trois grands feux qui ont marqué l’histoire d’Hébertville-Station.

Si le feu du 9 septembre 1930 avait été terrible, Hébertville-Station vécu un véritable cauchemar, ce 15 mai 1943, avec le troisième grand feu de sa courte existence. Un spectacle désolant, 26 maisons totalement détruites et une vingtaine d’autres en piteux état. En quelques heures ce sont 300 personnes qui se retrouvèrent à la rue, sans aucuns biens. On raconte que ce troisième feu fut le résultat d’une imprudence humaine. Quelqu’un avait fait un feu de broussailles dans sa cour et rapidement ce feu devint incontrôlable. Avec les vents violents qui soufflaient et qui lançaient des tisons sur les bâtisses environnantes, tout s’embrasa à une vitesse foudroyante. Toutes les bâtisses brûlaient des deux côtés des rues Deschênes, St-Pierre, St-Louis, St-Paul et Alma. Une scène de désolation ont en souvenir les personnes qui ont vécu cette terrible tragédie.

Finalement, en 2013, l’Hôtel de ville de la municipalité a brûlé une autre fois…

Coordonnées d’Hébertville-Station :

5, rue Notre-Dame
Hébertville-Station.
G0W 1T0

Téléphone : 418 343-3961.

Site Web d’Hébertville-Station : hebertville-station.com.

Voir aussi :

Église St-Wilbrod, Hébertville-Station. Source de la photographie : commons.wikimedia.org/wiki/File:Hebertville-station-3.jpg. Auteurs : Johny le Cowboy.
Église St-Wilbrod, Hébertville-Station. Source de la photographie : commons.wikimedia.org/wiki/File:Hebertville-station-3.jpg. Auteurs : Johny le Cowboy.
La naissance d’Hébertville-Station est profondément liée à l’activité ferroviaire qui s’est installée sur son territoire à la fin du 19ième siècle. Ce monument commémoratif est érigé en souvenir de l’apport important du chemin de fer au développement et à la croissance d’Hébertville-Station et pour rendre hommage aux nombreux acteurs de l’histoire de notre municipalité  qui a célébré, en 2003, son 100ième anniversaire de fondation.
La naissance d’Hébertville-Station est profondément liée à l’activité ferroviaire qui s’est installée sur son territoire à la fin du 19ième siècle. Ce monument commémoratif est érigé en souvenir de l’apport important du chemin de fer au développement et à la croissance d’Hébertville-Station et pour rendre hommage aux nombreux acteurs de l’histoire de notre municipalité qui a célébré, en 2003, son 100ième anniversaire de fondation. Source de l’image : Site Web de la municipalité. Photographie libre de droits.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *