Villes et villages

Granby

Granby

Granby

Il y avait deux municipalités qui portaient le nom de Granby au Québec : la Ville de Granby et le Canton de Granby, cependant, en 2006, ces deux municipalités ont pris la décision de fusionner, après une étude sur la faisabilité d’un regroupement entre la Ville de Granby et le Canton de Granby.

Située à mi-chemin entre Montréal et Sherbrooke, Granby est la deuxième ville la plus populeuse des Cantons-de-Est.

Dès ses débuts, en 1825, Granby, une des municipalités qui se trouvent dans la région actuelle de Montérégie et fait partie de la MRC de La Haute-Yamaska est un village français catholique avec des îlots anglophones protestants. La population totale de la ville est d’environ 80 mille Granbyennes et Granbyens, un peu plus, peut-être. La superficie totale depuis la fusion est de quelque 150 kilomètres carrés.

Granby, incorporée en 1859, porte le nom de John Manners marquis de Granby, titre accordé à la famille, en 1703, par la reine Anne d’Angleterre. John Manners se distingue au cours de la Guerre de Sept ans sur les champs de bataille européens et est ensuite nommé commandant en chef des armées de Sa Majesté.

Depuis sa création, Granby a attiré des industries reconnues internationalement et l’industrie a été le moteur du développement de la municipalité et même le fondement de son statut de capitale régionale. Au Québec, on trouve peu de villes où le caractère ouvrier est aussi affirmé qu’à Granby. De plus, Granby est un grand centre commercial, attirant de nombreux visiteurs.

Les Granbyens ont accès à une multitude d’activités de loisir, telles que les centres de ski, les piscines, un club de tennis, des pistes cyclables, etc. On y retrouve des jardins, un centre d’interprétation de la nature et plusieurs institutions culturelles populaires, telles que le Zoo, les Petits chanteurs ou le Festival international de la chanson.

Granby est fière de se servir de ses propres moyens pour assurer son développement. Alors qu’au Québec des régions entières naissaient et prospéraient grâce à l’exploitation des ressources naturelles, Granby puisait l’essence de sa réussite dans ses habitants pour finalement se hisser au rang des villes les plus importantes du Québec.

Depuis ses débuts, Granby se démarque comme une ville où il fait bon vivre, car la population bénéficie d’un milieu de vie exceptionnel.

Plusieurs écoles primaires, secondaires, privées, centres de formation aux adultes et le cégep de Granby offre des services de formation de haute qualité.

Avec son jardin zoologique, son parc aquatique Amazoo et son centre d’interprétation de la nature, les Granbyens ont raison d’être fiers. Ils portent une grande attention aux fontaines et à l’aménagement de leurs dizaines de parcs urbains, ce qui explique la raison du titre Cité des parcs et du bien-être.

Granby peut aussi se féliciter d’offrir différentes activités de loisirs : vélo et patin à roues alignées sur les pistes cyclables L’Estriade, La Montérégiade et La Granbyienne, course automobile à l’autodrome; pêche le long de la rivière Yanaska-Nord et patinage sur l’anneau de glace du lac Boivin. Les mélomanes apprécient durant la belle saison les concerts et les spectacles en plein air. Le Palace de Granby accueille non seulement le théâtre d’été original mais aussi le Festival international de chanson de Granby : le plus prestigieux concours de la chanson francophone.

Trois journaux sont publiés à Granby : le quotidien La Voix de l’Est et les hebdomadaires Le Plus et L’Express. Il existe un canal local de télévision : Canal Vox-Vidéotron et une Radio locale : M105 – CFXM-FM 104,9.

Canton de Granby et municipalité de canton de Granby

Situé à environ 25 km au nord du 45e parallèle servant de frontière entre le Québec et le vermont, le canton de Granby est irrigué principalement par la rivière Yamaska Nord qui trace son parcours entre 121 m d’altitude à l’est ry 76 m au sud, avant qu’elle ne remonte vers le nord-ouest Le ruisseau Noir arrose la partie sud-est, tandis que la rivière Mawcook, tributaire de la rivière Noir plus au nord, irrigue le nord-ouest. L’agglomération principale, Granby, occupe le centre et draine un réseau routier extensif, le long duquel se greffe un habitat rural clairsemé.

Au sud-ouest se trouve le hameau Saint-Alphonse-de-Granby. Le nom de ce canton évoque un lieu ou une personnalité de l’Angleterre (une localité de Nottinghamshire), paraît sur la carte de Gale et Duberger en 1995. Proclamé en 1803.

La municipalité du canton de Granby tire son nom du canton et son appellation a été attestée pour la première fois en 1801. L’érection de la municipalité remonte à 1855. Elle avait toutefois été précédée par une municipalité homonyme établie en en 1845, abolie en 1847 et rattachée à la municipalité de comté de Shefford.

En 1859, le territoire était amputé au profit de la municipalité du village de Granby alors créée, laquelle deviendra la ville d Granby par la suite.

Du côte religieux, la paroisse de Notre-Dame-de-Granby, fondée en 1837, desservie comme mission de 1844 à 1859, deviendra paroisse cette année-là. Les anglicans ont pu disposer d’une paroisse St.George, en 1843. Contiguë à Sainte-Cécile-de-Milton, cette municipalité de la Montérégie encercle presque complètement la ville de Granby. Dans l’usage local, afin de distinguer la municipalité de canton de la ville, on abrège la dénomination presque systématiquement en Le Canton.

La ville et la municipalité de canton ont finalement fusionné en 2006.

Coordonnées de la ville de Granby :

87, rue Principale
Granby
J2G 2T8

Téléphone : 450 776 8282.

zoo de Granby

Zoo de Granby. Photo : Grandquebec.com.

Voir aussi:

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *